Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/09/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne =>  / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Octobre-Novembre / ♠ J'ai lu => OctobreNovembre / ♠ Milady => OctobreNovembre / ♠ Milady romance => OctobreNovembre / ♠ Pocket Jeunesse => Octobre - Novembre / ♠ Autres sorties => Sorties Octobre

Mes derniers avis

       

mercredi 21 mars 2012

Le Cycle d'Avalon, tome 1 : Les Dames du Lac

Auteur : Marion Zimmer Bradley
Genre : Fantasy
Edition : Le livre de poche
Parution : mai 2010 (1er juin 2007 pour la première édition poche)
Pages : 408
Prix : 6.50 euros 


*Commander sur amazon : Le cycle d'Avalon, tome 1 : Les dames du lac*


Résumé:
La légende du roi Arthur et des chevaliers de la Table ronde n'avait, depuis longtemps, inspiré un roman d'une telle envergure, d'un pareil souffle. Merlin l'Enchanteur, Arthur et son invincible épée, Lancelot du Lac et ses vaillants compagnons, tous sont présents mais ce sont ici les femmes qui tiennent les premiers rôles: Viviane, la Dame du Lac, Ygerne, duchesse de Cornouailles et mère d'Arthur, son épouse Guenièvre, Morgane la fée, soeur et amante du grand roi... Cette épopée envoûtante relate la lutte sans merci de deux mondes inconciliables, celui des druides et des anciennes croyances défendant désespérément un paradis perdu et celui de la nouvelle religion chrétienne supplantant peu à peu rites et mystères enracinés au coeur de la Grande-Bretagne avant qu'elle ne devienne l'Angleterre.



Mon avis:

Bercée par les légendes égyptiennes, je connais très mal les légendes arthuriennes à part ce que j'ai pu en voir brièvement à la télé (oui Kaamelott la série, mais ça c'est autre chose). J'étais très emballée avant ma lecture, j'avais des images dans la tête et je pense que ça a joué dans mon avis global mais pas entièrement et j'avoue avoir été un peu déçue.


Les terres de Grande-Bretagne sont déchirées entre deux croyances, celles des druides et celles des chrétiens. Deux opposées qui ont du mal à cohabiter. Dans tout ça, le royaume se cherche un nouveau roi et finit pas se poser sur le trône, Pendragon. La légende commence, sous la houlette des femmes qui en second rôle, se retrouvent ici sur le devant de la scène.


L'histoire suit les traces de femmes qui sont derrière les valeureux chevaliers de le table ronde. Tout commence avec celle qui se marie avec Pendragon et enfante Arthur, il s'agit d'Ygerne. Viviane aussi fera des apparitions, plus brèves et de son côté on va s'attacher aux mythes d'Avalon, au mode de vie et leur croyance en ce lieu. Puis vient Morgane, liée à Viviane mais c'est plus du côté apprentissage qu'on va la suivre, afin de devenir une prêtresse. Et enfin il y a Guenièvre, future reine de Grande-Bretagne, qui va nous faire partager les dessous de la royauté chez les femmes. Toutes liées, toutes nous racontant leur pensées, leur désirs dans ce monde qui se construit et dans ces légendes qui reprennent vie sous la plume de Marion Zimmer Bradley.

Je n'ai pas de comparaisons à faire avec d'autres livres traitant de ces légendes mais clairement n'avoir eu que le point de vue des femmes ne m'a pas suffit. Peut être qu'il faut commencer par d'autres œuvres pour apprécier plus ce livre, je ne sais pas du tout mais ce que je retiens au final de ma lecture c'est un ennui trop prononcé. Certes, c'était intéressant à suivre et certains passages m'ont bien plu. Notamment le début avec la naissance du mythe et les informations sur les druides et les déesses. Mais tout le côté religion mis en avant est lassant et loin de ce que je m'attendais à retrouver.
Par la suite, le manque de moments marquant a laissé une langueur s'installer. Ces femmes n'ont pas une vie passionnante, seul le contexte l'a été pour moi. Il faut dire que je n'ai adhéré à aucune d'elles mais ça j'y reviendrai. J'ai eu du mal à le terminer, mais contente d'avoir tenu jusqu'au bout.

D’où vient cette déception, malgré un sujet passionnant, ici on n'en est qu'aux prémices. J'avais dans le tête, Excalibur dans le rocher, les chevaliers de la table ronde dont nous avons juste un aperçu et de la quête du graal. Et je n'ai pas retrouvé tous ces éléments. Finalement, peu de choses arrivent, l'histoire se centrant plus sur les problèmes religieux qui frappe l'île à ce moment là et des jeux de pouvoirs. Je m'imaginais que ces femmes seraient beaucoup plus active et que même sur le devant de la scène elles restent aussi encore pas mal dans l'ombre. Je pense aussi que je n'ai pas ressenti assez d'immersion dans cette culture et que je reste avec un gout de trop peu sur la langue.

Les pensées de ces figures marquantes du cycle arthurien ne m'ont pas satisfaite. Les sujets sont très actuels de l’époque comme absolument concevoir un héritier. Et ce n'est pas tant d'avoir finalement des pensées tout à fait normales qui m'a gêné mais plus par rapport aux personnages.


Je n'ai pas trouvé d’anicroche avec aucune d'entre elles. Si pour chacune je les ai apprécié lors des premières rencontres, très vite une barrière s'est dressée pour ne jamais s'abaisser.
Ygerne m'a très vite parue égoïste à ne plus que penser qu'à son mari, occultant le reste. Viviane ouais bon sans plus quoi, Morgane, sans grand conviction non plus même si c'est la mieux du lot et Guenièvre une catastrophe quand elle ose enfin prendre la parole, elle est pitoyable en insistant comme ça et son amour pour Lancelot est difficilement supportable.
Je n'arrive pas à plus développer tellement j'ai eu du mal avec tout ce petit monde. J'allais oublier les hommes dans l'histoire. Dans ce que l'ont voit, ils m'ont paru très mièvres dans leurs comportements, trop fleur bleue à mon goût. Mais on n'en voit qu'un côté.


Le style reste agréable à lire, employant un langage ancien qui nous entraine plus efficacement dans ce monde. Tout paraît crédible et j'ai eu l'impression que tout s'était réellement passé. Le tout reste cependant long et ennuyeux à lire à la longue.


Un premier tome qui n'aura pas été un franc succès pour moi. J'ai aimé le thème mais mes attentes ne se sont pas retrouvées dedans. J'aurai pu m'en passer si le récit n'avait pas sombrer au fil des pages dans un ennui qui m'a filé une migraine à la fin. A ce jour je n'ai pas envie de lire la suite, à voir si j'y reviens en lisant d'autres œuvres moins barbantes. Les bons points sont quand même là mais moindre par rapport au reste.



Ma note : 6/10
Retrouvez d'autres avis sur la fiche BBM du livre:
Logo Livraddict

* Une discussion à eu lieu sur le livre sur Livraddict*

11 commentaires:

  1. Tout comme toi un bon départ et après c'est trop long et ennuyeux. Je peux pas dire que je n'ai pas aimé, c'était agréable à lire.
    Bonne soire ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'irai pas jusqu'à dire que c'était agréable à lire vu l'ennui ressenti au fil des pages mais ce n'était pas mauvais.

      Supprimer
  2. J'ai bien aimé le sujet mais j'ai trouvé que c'était long aussi en particulier sur le dernier quart et à cause de Guenièvre que je n'ai pas aimée. En fait, je me retrouve beaucoup dans ton article, notamment sur la religion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai commencé à le trouver trèèèès long avant donc la fin était dur à lire mais je pense tenter d'autres oeuvres qui parle du cycle arthurien.

      Supprimer
  3. Tu viens de toucher du doigt la raison pour laquelle je n'ai pas voulu relire ces livres. Quelque chose d'inachevé ! Depuis, je cherche des livres sur la légende arthurienne/Merlin...et rien ! Je n'ai trouvé ma satisfaction que dans la série Merlin qui est pourtant loin du peu que je connais. Merlin et Arthur sont tellement bien joués que voilà...ça fonctionne ! Tout ça pour dire que c'est bien écrit, imagé mais que je voulais plus sur le Graal, c'est quand même pas rien :o

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai une duologie sur Guenièvre dont pour affiner mes lectures sur ce cycle je vais commencer par là et ensuite je verrai bien mais là c franchement trop long et moi la relecture ne me serait même pas venue.

      Supprimer
  4. Je suis une grande fan des légendes arthuriennes, donc j'ai beaucoup aimé ce livre, ainsi que le deuxième tome.
    C'est après que je trouve que ça se gâte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut être que ça me fera l'effet inverse mais le temps que je lise le tome 2 n'est pas encore arrivé.^^

      Supprimer
  5. Le problème des Brumes d'Avalon c'est que les traducteurs n'ont pas traduit le texte en intégral. Il manque plein de passages (le livre fait 1000 pages et les deux bouquins en version française réunis font huit cent pages) qui se trouvent davantage axés sur les enjeux politiques ou de la légende. Je pense aussi qu'il faut par contre avoir une bonne connaissance du cycle arthurien à travers la lecture d'autres oeuvres pour apprécier de découvrir la légende par les yeux des personnages faisant offices de figurantes ou compagnes des héros que l'on aime tant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si effectivement il faut connaître un peu ces légendes, c'est dommage. Masi effectivement je n'ai peut-être pas commencé avec la bonne série pour le mythe Arthurien, d'autant plus que je n'y connais vraiment pas grand-chose ^^.

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.