Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/09/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne =>  / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Octobre-Novembre / ♠ J'ai lu => OctobreNovembre / ♠ Milady => OctobreNovembre / ♠ Milady romance => OctobreNovembre / ♠ Pocket Jeunesse => Octobre - Novembre / ♠ Autres sorties => Sorties Octobre

Mes derniers avis

       

vendredi 4 mai 2012

Chroniques de la fin du monde, tome 1 : Au commencement

Auteur : Susan Beth Pfeffer
Traduction : Laure Mistral

Genre : Jeunesse, science-fiction
Edition : Pocket Jeunesse
Parution : le 3 mars 2011
Pages : 391 pages
Prix : 17.75 euros


*Commander sur amazon : Chroniques de la fin du monde, Tome 1 : Au commencement*


Résumé:
Enfin c'est le grand soir : l'astéroïde dont tout le monde parle va percuter la Lune ! Familles, voisins, amis, tous se rassemblent pour observer le phénorpène: Mais les choses ne se passent pas comme prévu. L'impact a été si violent. que la Lune adévié de ton orbite et s'est rapprochée de la Terre. Peu à peu tout se dérègle... L'électricité puis l'eau sont coupées et les vivres commencent à manquer. Miranda et sa famille vont devoir accepter que la vie telle qu'ils la connaissaient a disparu à jamais.



Mon avis:
La couverture de ce roman ne correspond pas tellement à mes goûts, elle est jolie mais sans plus et en magasin, pas sûre que je me serais dirigée vers ce livre pas avec un titre pareil en plus. Mais elle illustre parfaitement le roman et en reprend les ingrédients essentiels. J'ai aimé la personnalisation des chapitres avec une illustration de la terre empreint d'un numéro pour annoncer ou on en est. C'est un détail que j'apprécie toujours. Par contre la quatrième de couverture résume entièrement le livre dans ses grandes lignes mais en même temps je ne vois pas comment on aurait pu faire mieux.


Un astéroïde arrive et s'apprête à percuter la lune. C'est l’effervescence mais ce que personne n'a l'air d'avoir prévu c'est que l'impact est d'un telle force que notre belle astre blanc se retrouve dévié de sa trajectoire entraînant des changements climatiques importans. Personne n'était préparé et les victimes se comptent par millions. Certaines régions sont plus touchées que d'autres, c'est le cas chez Miranda et sa famille. Mais le monde n'a pas fini de sombrer.


L'histoire est racontée sous la forme d'un journal intime. Miranda notre narratrice évoque brièvement sa vie avant le drame et puis une fois qu'il a lieu et les conséquences de tout ça, pendant que les catastrophes s'enchainent et dérèglent tout. Si j'ai trouvé très intéressant le thème, comment on vie après un événement pareil nous tombe dessus, la façon dont l'auteure nous raconte cette première vision du drame est réducteur. S'attacher à seulement une famille, n'est pas assez, j'étais trop curieuse au fil de ma lecture de savoir ce qu'il se passait en dehors de ce huit clos auquel nous avons droit. Mais je viens de voir que la suite traitait le tout à plus grande échelle. Pourtant si je ne me suis pas ennuyée, j'ai quand même eu du mal à accrocher, sans y parvenir totalement car certains choix de l'auteure ne m'ont pas plu.


Je ne suis pas convaincue du journal intime pour ce genre de récit. Déjà qu'on suit seulement une seule famille, cette forme de narration comprime encore le champs des ressentis. Miranda écrit ce qu'elle ressent, les soucis de la vie quotidienne... toujours tout est écrit de son point de vue. Il y a peu d'échanges et parfois les mots manquent et nous ne savons pas comment les autres membres de la famille vivent tout ça. Comme dis plus haut c'est un huit clos et j'aurais apprécié savoir ce qu'il se passait en dehors de la ville ou vie Miranda, même brièvement. Le contexte fait que ce n'est pas possible sauf à de rare moment mais les informations ne sont pas là. Il y a aussi le choix de terminer son premier tome sur une situation qui pour moi aurait mérité d'être poursuivie et donc plus étoffée. C'est une partie intéressante qui s'arrête et ça m'a fait ressentir un manque supplémentaire déjà présent depuis longtemps. Je ne referme pas ce tome satisfaite mais je suis tentée de lire la suite vu les changements apportés.


Je rajoute un paragraphe sur les autres tomes, car en allant me renseigner, je pensais que les tomes deux et trois mettraient tout les deux en scène d'autres personnages et si c'est le cas pour la suite, le tome 3 va nous permettre de retrouver Miranda et sa famille avec les personnages rencontrés dans le tome 2. Du coup ce que j'ai dit et mon sentiment de frustration à la fin change du tout au tout. Et j'en suis plus qu'heureuse et il me tarde de lire les autres tomes.


L'histoire m'a néanmoins plu, j'ai aimé voir comment on peut vivre dans pareil situation. Cette famille a eu de la chance, beaucoup sur certains points, le contenu reste assez soft, enfin dans une certaine mesure, ils ne vivent pas de gros drames même si ils sont rudement éprouvés. Je m'attendais à ce que ce soit bien plus dur. Après le rythme pèche un petit peu, c'est monotone, il ne se passe pas de trucs incroyable et c'était un peu les même sujets qui reviennent, la nourriture. Bref on reste dans le même cercle vicieux et ça manque parfois d'intérêt. C'était rare et le fait que les personnages soient coupés de tout justifie très bien la chose. Après on adhère ou pas.


Je pense que si je n'ai pas apprécié le livre plus que moyennement, c'est en partie parce que j'ai eu du mal avec Miranda. Son comportement, je prends tout à la légère, je n'ai pas envie de faire ça, je trouve ça injuste et j'en passe est horripilant. Elle est égoïste et ne comprend pas la mesure de la chose étant butée sur le fait que tout va s'arranger. Mais mon sentiment négatif vis à vis d'elle s'est atténué. Elle va changer et va faire preuve de beaucoup de courage et de maturité vers la fin. Dommage qu'elle soit si bornée au début mais contente de son évolution.

Les autres protagonistes, difficile de les juger entièrement. La mère de Miranda m'a impressionné par son calme, sa façon de prévoir les choses et c'est en grande partie grâce à elle que tout ce passe au mieux. Elle se sacrifie pour sa famille, elle prends les bonnes décisions, elle donne cette impression de force qui permet à tout le monde de tenir. C'est une personne incroyable dans pareil contexte. Matt l'ainé m'a semblé fort, il reste aussi d'un calme à toute épreuve, lucide quand à leur devenir et Jon le cadet je ne l'ai pas du tout cerné, peu mis en valeur, il n'interviens que rarement.


J'ai tenté ce livre par rapport à tous les bons avis que j'ai pu lire dessus. Je suis plus mitigée à cause de cette monotonie qui rythme la vie des personnages et du peu de choses qui se passent finalement même si c'est intéressant à suivre et à lire parce qu'il y a quand même un stress qui pèse tout au long de la lecture qui leitmotiv l'intérêt du lecteur, ou tout simplement la curiosité de savoir comment la situation peut ou pas s'arranger. Je n'ai pas non plus trouvé les personnages très attachants donc je reste sur une note moyenne pour ce premier tome. J'ai vu que la suite devrait combler mes manques donc je suis tentée de poursuivre pour voir si ce sera effectivement le cas.


Ma note : 7.5/10
Retrouvez d'autres avis sur le fiche BBM du livre:
Logo Livraddict

La série Chroniques de la fin du monde:
1. Au commencement
2. L'exil
3. Les survivants 

3 commentaires:

  1. Ce livre me tente depuis un petit moment et je n'aurais pas non plus imaginer ce genre de format journal intime pour l'histoire ! Je ne le place peut être plus dans mes priorités du coup. Très bonne critique en tout cas !

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai dans ma PAL et je veux absolument le lire avant le 21/12/2012 >.<

    RépondreSupprimer
  3. Moi je n'ai pas ressenti pareil au sujet de Miranda, comme quoi :D Mais je suis contente de voir que tu as apprécié au final. Le tome 2 m'attend pour dans pas long ;)

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.