Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/06/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Mai - Juin / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Mai et Juin / ♠ J'ai lu => Juin - Juillet / ♠ Milady => Juin / ♠ Milady romance => Juin / ♠ Pocket Jeunesse => Juin / ♠ Autres sorties => Sorties Juin [38]

Mes derniers avis

      

dimanche 7 juin 2015

Inaccessible, tome 1

Auteur : Jessica Brody
Titre VO : Unremembered
Traduction : Clémence Sebag
Genre : SF - Young adult
Edition : Au Diable Vauvert
Parution : le 24 avril 2015
Pages : 432 pages
Prix : 18 euros

*Commander sur amazon : Inaccessible, tome 1*

Résumé :
Séra est retrouvée indemne dans les décombres d'un avion, sans souvenir de sa vie passée.



Mon avis :
Le pitch de ce livre que j'avais entendu ne tenait qu'en peu de mots, mais ça avait suffi à m'intriguer. Cependant et je vais pousser un coup de gueule sur le résumé présent au dos du livre et sur le travail éditorial de ce dernier, un genre d'introduction dont je me passerais bien, mais qui peut avoir son utilité.

Le résumé sur la quatrième de couverture n'est pas long, c'est un bon point, sauf quand il évoque un détail du livre, certes la phrase peut paraître obscure, qu'on découvre sur la fin du roman, en l’occurrence aux alentours de la page 350 (sachant que le livre en fait 432). J'ai lu ce résumé en cours de lecture, ça m'arrive de le faire quand je commence à trouver le temps long et ce détail m'a cassé une révélation faite à la fin, une révélation importante. Donc abstenez-vous de le lire. Celui présent sur mon blog ne dit rien de trop.

La seconde chose dont je voulais parler, c'est le texte en lui-même qui manque cruellement de relecture. Je passe outre les fautes d'orthographe, je ne suis pas assez calée pour me permettre de juger, mais le texte est bourré de coquilles, je n'en ai jamais vu autant de ma vie. Pour un livre vendu à 18 euros, je trouve ça fort. Pour vous donner un ordre d'idées, le livre comporte 46 chapitres et dans chacun, il doit manquer au moins un mot et parfois plus, si ce n'est des mots mal placés ou en trop. Et cette manière de mettre Dr machin sans ajouter l'article « le » en faisant comme si c'était un prénom, c'est vraiment désagréable à lire. Mon coup de gueule est terminé, je peux passer à mon avis.


Ce premier tome reste globalement introductif. Si la mise en place m'a beaucoup plu, au bout d'un moment le manque d'informations/révélations/action, s'est fait sentir. Bon déjà, oubliez l'action, ce tome n'en a que quelques bribes, ce n'est pas sur ça qu'il repose. Le gros enjeu, c'est la mémoire de l'héroïne et l'énigme de son réveil au milieu des décombres d'un avion. La quête de son identité est au centre du récit. L'auteur a plutôt bien fait les choses, Violette/Sera (nom que j'utiliserai exclusivement dans la suite de ma chronique) ne se souvient de rien, certaines choses du quotidien lui sont également inconnues. L'apprentissage de son environnement se fait en douceur, et j'ai vraiment aimé cette façon de rencontrer un personnage et en plus j'ai aimé Séra et ses réflexions.

Au bout d'un moment les choses commencent à bouger, l'apparition d'un personnage masculin chamboule tout, mais les réponses restaient encore obscures. On ne peut pas dire qu'une fois que ça commence à bouger, les choses changent véritablement, l'auteur reste timide quant à ce qu'elle nous donne. En plus, des choses de plus en plus curieuses se produisaient. Quelques pistes sont tout de même lancées et le lecteur a tout le temps de tergiverser, mais rien de concret ne se présentait. Pour ça il faut attendre d'arriver aux cent dernières pages environ. L'auteur nous apprend à être patient, et si l'effet de surprise n'a pas eu lieu pour moi, votre patience risque d'être récompensée, même si encore une fois ça reste soft en terme de révélations.

Mais déjà, les choses à la fin sont bien installées. J'avoue ne pas trop savoir vers quoi on se dirige dans la suite, mais je sais que je suis tentée de la lire et l'aperçu de l'univers dans ce premier tome, promet. J'ai trouvé la lecture très simple, les pages s'enchaînent facilement. Mine de rien, les idées de l'auteur sont bonnes, j'ai aimé savoir ce qui se cachait derrière la perte de mémoire de l'héroïne et surtout découvrir ce qui se cachait derrière tous ces mystères. L'héroïne est vraiment agréable à suivre, Zen, le personnage masculin ne se découvre pas assez pour moi dans ce premier tome et les méchants de l'histoire ne sont pas assez présents. Mais déjà, avec Séra, on a de quoi apprécier grandement l'histoire, le reste devrait être davantage développé dans la suite.


Premier tome d'une trilogie, Inaccessible repose sur de très bonnes idées, des idées qui n'en sont qu'à leurs balbutiements, mais qui promettent. L'histoire reste avare en action, ce qui en soi n'est pas dérangeant, le cheminement qui se fait avec l'héroïne, dans un contexte de perte de mémoire se suit agréablement. Par contre au bout d'un moment le manque d'information s'est fait sentir, et si l'histoire coulait bien, le temps commençait à devenir longuet. En dehors d'une révélation importante qui est retombée comme un soufflet (merci la quatrième de couverture), ce qu'on découvre sur l'univers, sur les origines de l'héroïne est réellement plaisant. Un premier tome assez introductif, qui reste engageant et avec une héroïne que j'ai pris plaisir à suivre. À voir avec la suite.


Une lecture agréable
Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

La série - Inaccessible :
1. Inaccessible
2. Inoubliable - Avril 2016
3. Inaltérable - 2017
-Série terminée-


Merci à Babélio et aux éditions Au Diable Vauvert pour ce partenariat

*************************************

7 commentaires:

  1. Ce n'est pas la première fois que j'entends cette observation sur la mauvaise relecture chez Au diable vauvert ! J'ai eu le coup dans Ferrailleurs des mers, je trouve que c'est parfois abusé... Dommage parce que leurs livres sont beaux et sympas, mais là, ça manque vraiment de travail !

    Du coup, je sens que si je le lis, ça va m'énerver :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis que je tiens mon blog, ça a l'air d'être le premier que je lis, en tout cas que je chronique donc je ne sais pas confirmer tout ça. Surtout que là ce sont des fautes faciles à corriger et ça fait arrêter sa lecture bien souvent pour pas grand-chose. C'est dommage.

      Supprimer
  2. J'ai bien aimé cet ouvrage.
    Je m'attendais à la "révélation car l'intrigue suit un ou deux ouvrages du même genre que j'avais lu, et j'attendais ce moment tout au long de ma lecture, même sans lire le résumé. Mais j'ai trouvé que les idées étaient bonnes, comme toi.
    Après, je ne me suis pas arrêtée sur les coquilles dans ma chronique, car actuellement j'enchaîne les livres de différentes maisons d'édition qui en comportent. Je ne sais pas si c'est une épidémie ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tous les ouvrages que je lis on des coquilles, c'est de pire en pire. Là c'est encore pire que tout ce que j'ai lu. J'ai eu l'impression d'avoir presque affaire à des ENC. Pour un livre neuf ça passe moyen.
      Le truc de la nom surprise, il ne faut pas lire les même genres de livres d'affilée :p Et moi je n'aurai pas du lire le résumé :p C'est terrible de devoir faire attention à tout.

      Supprimer
  3. Voilà la chronique que j'attendais!! Merci pour cet avis objectif et éclairé comme d'habitude. Tu as donné le pour et contre. J'espère pouvoir le lire bientôt, il est dans ma PAL :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi. L'avantage c'est qu'il se lit bien :)

      Supprimer
  4. C'est vrai que ta chronique est avisée ! Il me tente, mais les coquilles je déteste ça ^^ Concernant la 4ème de couverture, je ne la lis jamais donc pas de souci ! S'il croise mon chemin je me laisserais sans doute séduire car je craque presque toujours pour la SF ! Merci :)

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.