Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/06/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Mai - Juin / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Mai et Juin / ♠ J'ai lu => Juin - Juillet / ♠ Milady => Juin / ♠ Milady romance => Juin / ♠ Pocket Jeunesse => Juin / ♠ Autres sorties => Sorties Juin [38]

Mes derniers avis

       

dimanche 27 mars 2016

Pourquoi Tokyo ?

Auteur : Agathe Parmentier
Genre : Récit de voyage
Edition : Milady romance
Parution : le 11 février 2016
Pages : 288
Prix : 17 euros


Résumé :
Quel est le point commun entre un sac Chanel et des céphalopodes séchés ? Combien de parapluies sont nécessaires pour se protéger d’un typhon ? Et vous, remerciez-vous suffisamment vos toilettes ?

Fuyant la routine parisienne, Agathe Parmentier débarque au Japon en 2014 avec une valise et beaucoup de questions. Elle s’installe dans une chambre de 9 m² et enchaîne les petits boulots, alternant cours de français et figuration à la télévision japonaise.

Entre cigales électriques, vendeuses-mouettes, cafards mutants et chats-sushis, elle raconte la ville aussi fascinante que déroutante, ses habitants et son quotidien de Française curieuse mais distanciée, maladroite mais respectueuse.
Mon avis :
Pourquoi Tokyo ? est un récit que je me faisais une joie de découvrir. J'adore le Japon, la culture japonaise me fascine et en apprendre plus au travers d'un roman, surtout découvrir le point de vue d'une française sur ce pays était quelque chose qui m'intéressait énormément.


Dès les premières pages j'ai été déstabilisée. Alors que je pensais découvrir les premiers pas, du moins au début, de l'auteure au Japon, le récit commence alors que ça fait trois mois qu'elle y est. Passée la surprise, j'ai également été désappointée de la forme qu'avait le texte. Qu'il ait une forme décousue, proche d'un journal -bien que je n'ai pas eu cette impression-, ne me choque pas, mais je n'ai pas vraiment aimé voir défiler des morceaux de vie, sans construction claire. Je m'attendais à retrouver un texte proche d'une vraie histoire et surtout à lire bien plus de passages propices à la découverte du pays et ça n'a pas été le cas. J'ai été déçue du contenu, ne trouvant pas tellement ce que je recherchais en ouvrant ce livre.

Qui dit voyage à l'étranger, dit termes étrangers et si les notes en bas de page m'ont été utiles, les notes en fin d'ouvrage beaucoup moins. Au début je prenais le temps d'aller voir quand un terme ne me disait rien, au bout d'un moment j'ai arrêté parce que j'avais la flemme tout simplement. J'ai toujours détesté les notes en fin d'ouvrage, trouvant ça peu naturel d'aller les voir en cours de lecture. Déjà il faut prendre le temps de trouver le terme adéquat et ça coupe encore plus la lecture que les notes en bas de pages. Les mots spécifiques ne m'étaient pas totalement inconnus donc souvent je n'ai pas ressenti le besoin d'aller vérifier la signification de tel ou tel mot. Intégrer des explications dans le texte aurait été plus simple, parfois c'était le cas donc pourquoi ne pas tout faire pour tout ?, ou tout passer en note de bas de page. Quitte à choisir, je préfère plein de notes que devoir aller perdre mon temps à la fin du livre. C'était le moment « je suis mécontente » ^^. Ah et tant que je suis à râler, les liens vers des billets de blogs ou d'articles sur internet, non merci. Les passages me renvoyant à tel ou tel article ont eu le don de m'agacer.

Dans tout ça j'ai quand même appris des choses plus ou moins intéressantes sur le Japon, sur leurs habitudes de vie, les modes actuelles... ce qui était le but recherché quand je me suis lancée. J'ai d'ailleurs été traumatisée par un terme. Selon les japonais, je suis une Make-inu, soit une trentenaire célibataire et sans enfants, qui est un terme péjoratif. Par extension je suis aussi une kurisumasukeki, une jeune femme passée les 25 ans qui, à l'image d'une bûche de noël un 26 décembre, a perdu tout attrait. Je savais que les japonais avaient des termes pour tout et n'importe quoi, mais voir que chez eux je suis comme périmée, ça m'est restée en travers, mais ça m'a aussi fait sourire. Cela fait partie du charme bien à lui de ce pays ^^. Il y a aussi des situations dans le même genre lié au mariage et au statut de la femme qui me font dire que j'apprécie ma vie en France, même si passé un âge on a l'impression qu'on doit également se conformer à un modèle : avoir un travail, idéalement un CDI, être casée et avec déjà au moins un enfant.


Si ce livre m'intéressait beaucoup et qu'il m'a appris des choses dans ce sens, je reste déçue par ma lecture n'ayant pas vraiment trouvé ce que je recherchais. La forme du texte n'est pas idéale et me contenter de bout d'histoire de vie, de bout de sujets n'a pas été pour me plaire, sauf quelques rares passages. J'aurais davantage aimé ma lecture avec du contenu plus propice à la découverte de l'auteure lorsqu'elle est arrivée dans ce pays, connaître davantage ses galères, avoir un contenu plus dépaysant, avec plus d'exemples et plus d'impressions personnelles. Je suis restée sur ma faim, loin d'avoir été rassasié par ce que m'a raconté Agathe Parmentier, le contenu étant trop minimaliste pour cela.


Une lecture en demi-teine
Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

7 commentaires:

  1. Je suis comme toi, les notes en fin d'ouvrage, qui coupent la lecture, ça m'énerve!!!!!!!!
    Je me tâtais pour lire ce bouquin, mon mari étant japonais, tout ça, ça m'intéresse, mais si tu dis que toute la partie "installation au Japon et galères de gaijin" sont passées à la trappe, bof quoi...
    Merci pour la chronique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y en a un tout petit peu, mais globalement le contenu est loin de passer en revu ce qui m'intéressait. Tant pis.

      Supprimer
  2. Il me semble que les notes en fin de l'ouvrage sont le récapitulatif de toutes les notes en bas de page.
    Avant d'être un livre, Agathe Parmentier a tenu un blog. Le livre est donc à l'image d'un blog, simplement chronologique... J'ai lu ce livre sans déplaisir, mais n'étant pas plus que cela attiré par le Japon, je n'en attendais rien de particulier...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas toujours, il y a eu un mot, je n'ai pas regardé plus, en italique qui n'était pas repris à la fin, ni expliqué pendant la lecture. Ceci dit ça peut être un oubli.
      J'ai vu ça, mais bon quand tu adaptes des textes de blog pour un livre, tu retravailles un minimum. Enfin ce n'est que mon avis.

      Supprimer
  3. Dommage, le sujet m'intéresse aussi...
    As-tu d'autres lectures sur le même thème qui t'ont plus emballée à conseiller ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On m'avais conseillé un bd dans ce style, je n'ai plus le titre en tête et je n'ai pas pu regarder en bibliothèque pour le moment (vu qu'il y a peu d'ouvrages de ce genre, je pense le trouver sans me rappeler du titre ou je demanderai ^^)
      Sinon j'ai un ouvrage traitant du japon qui s'appelle Vivre le Japon qui est plus une sorte de guide. Pas lu pour le moment.

      Supprimer
  4. arf dommage que tu ai été déçu :S

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.