Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 05/05/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Mai / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Mai et Juin / ♠ J'ai lu => Mai - Juin / ♠ Milady => Mai - Juin / ♠ Milady romance => Mai - Juin / ♠ Pocket Jeunesse => Mai / ♠ Autres sorties => Sorties Mai [37] - Sorties Juin [38]

Mes derniers avis

       

jeudi 11 août 2016

A l'ombre d'une lady

Auteur : Julie Klassen
Titre VO : Lady Maybe
Traduction : Agnès Jaubert
Genre : Historique - Romance
Edition : Milady
Parution : le 24 juin 2016
Pages : 540
Prix : 15.20 euros

*Commander sur amazon : À l'ombre d'une lady*

Résumé :
Ne supportant plus les infidélités de sa femme, lord Mayfield décide d’emmener son épouse et sa dame de compagnie, Hannah Rogers, à la campagne. Mais lors du voyage, la voiture sombre dans un ravin, n’épargnant que deux personnes. Lorsque Hannah reprend conscience, tout le monde s’obstine à l’appeler lady Mayfield. Si la jeune femme ne se souvient de rien les premiers jours, elle recouvre peu à peu la mémoire et s’apprête à rétablir la vérité. Mais elle en est empêchée par lord Mayfield qui semble prendre un malin plaisir à jouer cette comédie. Et si la vie offrait à Hannah une chance de vivre enfin avec l’homme qu’elle a toujours admiré de loin… ?
Mon avis :
Une belle couverture, un résumé engageant qui annonçait de l'humour et pourtant l'intérieur est loin d'être drôle, il a été même d'un profond ennui.


Je ne suis pas certaine qu'on puisse qualifier ce roman de romance. Je ne suis pas non plus certaine qu'on y trouve vraiment une romance étant donné que les sentiments des personnages transparaissent si peu au cours de la lecture. J'irai même jusqu'à dire qu'ils se font tellement discrets qu'on a l'impression qu'ils sont inexistants et que la romance formée à la fin, et le je t'aime fatidique qui est prononcé alors, sort de nulle part. Vous énoncer ma déception sur le contenu serait un doux euphémisme. J'y ai cru jusqu'au bout et pourtant bien avant ça j'avais déjà décroché face au contenu si vide et aux personnages plats que je suivais.

Ce n'est pas comme si l'auteure n'avait pas eu le temps de développer et de rendre intéressant ses personnages. Le roman ne fait que 540 pages en version française, cela est peu pour qu'ils se dévoilent. Vous l'aurez compris, mes propos sont hautement ironiques. Hannah l'héroïne n'a aucune espèce de personnalité, aucun caractère. Elle a beau avoir un bon fond, elle ne sait absolument pas se défendre. La fin n'a été que la goutte d'eau d'un enchaînement de discussion pendant lesquelles elle ne parvient pas à aller au bout d'une discussion et à laisser les choses couler. L'auteure la fait passer pour une pauvre petite chose rougissante et je n'ai eu aucune espèce d'attrait pour elle.

Sir John, celui qu'elle aime prétendument depuis longtemps, détail à peine signalé à la fin et jamais mis en avant et ni servant à quelque chose en cours de route, a quelques répliques amusantes qui se comptent cependant sur les doigts d'une main, et qui est aussi peu charmant et attirant qu'Hannah. Pour couronner le tout un deuxième homme se place entre les deux, un homme qui bat le chaud et le froid à Hannah tout au long de l'histoire, étant, soit sec et froid, soit limite éperdu d'amour. L'ensemble des personnages secondaires manque également d'attrait et d'intérêt et ne servent vraiment pas à grand-chose.


L'histoire, tenant sur 540 pages je le rappelle, est pourtant bien vide. Et selon moi elle a bien 2 centaines de pages en trop. Le début est déjà un chouïa long. Sir John reste dans le coma fort longtemps, pendant 200 bonnes pages, et ce qui se passe pendant ce temps n'était guère engageant. L'avoir fait rester aussi longtemps dans cette situation n'était pas pertinent et c'était tout sauf productif. Le même refrain s'enchaîne pendant ces 200 pages, il se passe un peu toujours les mêmes choses et on n'avançait pas.

Son réveil m'a fait un temps retrouver mes espoirs d'avoir ce qu'on me promettait en quatrième de couverture, enfin toutes les pièces étaient en place pour laisser entrer un peu d'humour dans le récit. Si ce n'est deux ou trois répliques qui amènent un sourire sur les lèvres, le petit jeu entre Hannah et Sir John ne se lance jamais. Il est au courant qu'Hannah se fait passer pour sa femme décédée et il l'accepte, comprenant les raisons de cette dernière, mais ce qui arrive n'amène rien d'intéressant. Toute l'histoire est comme ça de toute façon. Une seule bonne idée, (une surprise bien que j'y avais pensé à un moment sans y croire totalement), survient un peu avant la fin. Mais cette bonne idée s'est transformée en consternation face à ce qu'avait fait l'auteure. J'ai trouvé ça peu concluant, refusant de voir l'injustice pointée du doigt et voyant encore et toujours le manque de personnalité d'Hannah qui aurait dû se défendre bien mieux que ça.

Et donc pour la romance je me suis sentie lésée. Pour moi il n'y a aucun passage de séduction, les personnages passent déjà peu de temps ensemble, ils échangent aussi très peu que j'ai trouvé la fin tombant comme un cheveu sur la soupe. Je n'ai même pas compris comment on avait pu arriver là alors qu'il ne se passe rien. Il n'y a même pas de simples marques d'affection et les quelques tentatives de l'auteure je ne les ai pas reconnues comme telles. On doit avoir une vision différente des choses, parce que je n'ai pas du tout été sensible à ce qu'elle décrivait. L'introduction d'un second homme était en outre une très mauvaise idée. En plus de faire passer Hannah pour une girouette, son cœur bat pour les deux hommes, la fin est très mal amenée le choix arrivant un peu de nulle part. Sans moments probants à deux, avec l'un ou l'autre homme, sans discussion saisissante et sans démontrer qu'Hannah aime vraiment Sir John depuis longtemps, on comprend très mal le choix qu'elle fait.


Ce roman ne m'a pas plu enchaînant les situations inintéressantes et mettant en scène des personnages des plus plats. Après 200 pages racontant plus ou moins la même chose, un des personnages centraux se réveille enfin et les choses sérieuses auraient dû commencer à ce moment-là, mais l'auteur recommence avec des événements aussi peu attrayants qu'avant. La romance est transparente, inexistante même selon moi et avoir intégré un deuxième homme à l'équation ne fonctionne pas du tout. La fin amène une surprise vite gâchée par l'absence de personnalité de l'héroïne et si tout est bien qui finit bien, le je t'aime final n'a aucune saveur étant donné que rien de convaincant ne se passe avant entre les concernés, il est même très maladroit en plus de paraître sortir de nulle part. Un ratage complet pour moi.


Lecture qui ne m'a pas plu
Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

6 commentaires:

  1. Aïe je pense vraiment passer mon tour devant ce bouquin :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Clairement il y a bien mieux dans le genre.

      Supprimer
  2. J'allais également me laisser tenter par ce livre après voir lu la quatrième de couverture mais après avoir lu ta chronique, je crois que je vais passer mon tour ^^

    RépondreSupprimer
  3. Moi qui avait passé un si bon moment avec le secret de Pembrooke Park, tu me refroidis légèrement pour celui là ^^
    On va attendre un peu avant de l'acheter :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf. Le secret de Pembrooke Parke me tentait, mais avec cette lecture, c'est moi qui ait été refroidi ^^

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.