Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 07/12/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne =>  / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Octobre-Novembre / ♠ J'ai lu => OctobreNovembre / ♠ Milady => OctobreNovembre / ♠ Milady romance => OctobreNovembre / ♠ Pocket Jeunesse => Octobre - Novembre / ♠ Autres sorties => Sorties Octobre

Mes derniers avis

      

vendredi 20 janvier 2017

Un garçon nommé Noël

Auteur : Math Haig
Titre VO : A boy called christmas
Traduction : Valérie Le Plouhinec
Illustrations : Chris Mould
Genre : Fantastique - Jeunesse
Edition : Pocket
Publication : le 5 octobre 2016
Pages : 254
Prix : 13.90 euros

*Commander sur amazon : Un garçon nommé Noël*

Résumé :
La VÉRITABLE histoire (de Noël) d’un garçon au destin extraordinaire… Une histoire qui prouve qu’il faut croire en l’impossible.
« Si vous êtes de ces gens persuadés que certaines choses ne sont pas possibles, autant refermer ce livre tout de suite. Il n’est pas pour vous. Car ce livre est plein de choses impossibles. Vous êtes toujours là ? Bravo. (Les lutins seraient fiers de vous.) Alors, commençons… »
Mon avis :
Noël est terminé depuis presque un mois, néanmoins lire un livre qui se rattache à cette période ne m'est pas encore passé. Un garçon nommé Noël possède une base commune à La véritable histoire du père Noël de Marko Leino, le fond de l'histoire est le même. Pour le reste les deux titres diffèrent. J'ai eu besoin de me défaire du roman de Marko Leino pour bien me plonger dans celui-ci, avec leurs ressemblances et en ayant lu ces deux titres de manière rapprochée, j'avais peur de ne pas bien m'immerger dans celui de Matt Haig. Après quelques pages, j'ai réussi à le laisser m'emporter.


Un garçon nommé Noël est un livre jeunesse et il m'est parfois arrivé lorsque je lis un livre adressé à ce type de public d'être surprise par le déroulé de certains événements. Ce titre n'est pas toujours joyeux et plusieurs situations m'ont étonnée par leur dureté. Je pense, par exemple, à ce qui se passe avec le troll en prison, une scène pendant laquelle il ne vaut mieux pas être en train de manger. Je suis encore en plein tâtonnement avec les titres jeunesses, mais il est vrai que j'ai tendance à penser de prime abord (je sais que ce n'est pas bien pourtant les idées reçues, mais je tente de me les enlever du crâne quand je peux) qu'un livre adressé à un lecteur jeune prendra des pincettes ou sera édulcoré. Quand je vois certains titres YA où les auteurs prennent des gants et prennent parfois leurs lecteurs pour des imbéciles, pourquoi après tout un lecteur plus jeune aurait une histoire plus dure, plus complexe même ? Tout ça est un autre début et c'était pour dire qu'ici j'ai apprécié voir un auteur aller drastiquement loin dans ce récit, une surprise, mais des plus agréables.


Nicolas, notre petit héros, vit seul avec son père. Ce dernier accepte une mission lui permettant d'espérer un meilleur avenir pour son fils et lui. Outre le fait que pendant son absence sa tante le garde, une vraie peau de vache celle-là, Nicolas va être amené à partir à la recherche de la dernière famille qui lui reste (oui je zappe la tant sans vergogne). En chemin il va rencontrer des obstacles, des obstacles prenant tout type de visage. Sa destination, l'endroit dans lequel se rendait son père pour sa mission, c'est Lutinville, un lieu magique qui réserve son lot de dangers. Et je m'arrêtelà pour vous donner une idée du contenu. Comme dit plus haut Nicolas ne va pas vivre une aventure aisée, les complications vont pulluler sur sa route et ce tout jeune garçon ne va en aucun cas baisser les bras. Il est foncièrement gentil et même lorsqu'il ne fait que se défendre, il ne va jamais être vraiment méchant. C'est un petit bonhomme que j'ai beaucoup apprécié.


Cette autre vision d'un jeune garçon étant amené à devenir le père Noël m'a bien plu. Entre réalité et fantasy, le récit comporte quelques soupçons de magie fort agréable, je me suis plu dans les aventures mouvementées et pas si faciles que ça de Nicolas. Les rencontres qu'il fait sont amusantes, joyeuses ou encore effrayantes et stressantes, la galerie des personnages est bien étendue. Après un temps d'adaptation j'ai pris plaisir à parcourir les pages. Le roman est parfois joliment illustré, même si les dessins ne sont pas toujours intéressants et j'ai notamment été déçu par le design adulte de Nicolas qui ressemblait trop à un autre personnage déjà représenté plus tôt dans l'histoire. La première lettre de chaque chapitre a une police différente du reste de l'ensemble du texte, la police choisie est très belle et le livre-objet avec sa couverture pailletée est attirant. Un récit très sympa donc que je ne regrette pas d'avoir lu.


Une lecture agréable
Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

4 commentaires:

  1. L'histoire me tente bien d'autant que j'aime beaucoup quand un livre contient des illustrations.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'aime beaucoup quand il y a des illustrations ^_^

      Supprimer
  2. Les récits de jeunesse sont souvent durs.
    Mais les enfants ne projettent pas leurs angoisses comme nous.
    Les contes sont très violents souvent.
    À lundi pour le Rendez vous lecture
    Bon WE

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce qui est ressorti d'une discussion que j'ai eue avec une collègue. Mais voilà qui dit jeunesse dit dans ma tête, monde des bisounours alors que souvent pas du tout x)
      Pour grandir finalement je pense qu'on a besoin de récit de tout types et surtout de ceux qui ne font pas dans la dentelle. Penser que le monde est tout beau tout rose n'aide pas forcément.

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.