Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/09/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne =>  / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Octobre-Novembre / ♠ J'ai lu => OctobreNovembre / ♠ Milady => OctobreNovembre / ♠ Milady romance => OctobreNovembre / ♠ Pocket Jeunesse => Octobre - Novembre / ♠ Autres sorties => Sorties Octobre

Mes derniers avis

       

mardi 15 août 2017

The girl at midnight, tome 2 : L'heure des ténèbres de Melissa Grey

Auteur : Melissa Grey
Titre VO : The girl at midnight, book 2 : The shadow hour
Traduction : Elsa Pellegri
Genre : Fantastique - Young Adult
Edition : Pocket Jeunesse
Parution : le 3 novembre 2016
Pages : 428 pages
Prix : 17.90 euros

*Commander sur amazon : L'heure des ténèbres*


Quand Écho découvre qu’elle est le phénix, porteur de paix, son univers est bouleversé à jamais. Mais l’Oiseau de feu n’est pas apparu seul. Chacune de ses actions positives a son contraire, terrifiant. Écho sent qu’une force sombre est en train de grandir autour d’elle, de plus en plus menaçante… Le Prince Dragon ne tombera pas sans rendre coup pour coup. Écho parviendra-t-elle à dominer son pouvoir immense, ou sera-t-il trop puissant au point de détruire ce qu’il reste de son monde ? Bienvenue dans l’heure des ténèbres…

Pas complètement convaincue par le premier tome, l'héroïne et l'univers mis en place par l'auteure m'ayant fortement accroché, je demandais à voir avec la suite. La suite est maintenant lue et je m'interroge plus que jamais sur le fait de lire le tome 3 lorsqu'il sortira.


Autant je reprochais à l'auteure dans le premier tome d'user de raccourcis à tel point que ça devenait parfois gênant où tout le moins que ça amenait des facilités et un certain manque de crédibilité lors de passages importants, autant ce deuxième tome commence doucement. Melissa Grey prend son temps, et ça n'est pas forcément un mal. Les quelques rappels qu'elle fait sont en outre utiles pour resituer les événements s'étant déroulés dans l'opus précédent, même si ça a ses limites, comme souvent. Mais j'ai apprécié. Le début prend donc son temps, les personnages ne sont pas spécialement dans une situation confortable en plus de panser leurs plaies, qu'elles soient physiques ou mentales. Je reprenais pied, lentement, mais sûrement et de manière plutôt agréable dans le monde de The girl at midnight.

Force m'est de constater qu'à un moment, une fois l'histoire enfin lancée, ce que Melissa Grey a développé a eu bien du mal à me tenir en haleine. S'il est un point que j'avais particulièrement apprécié dans De plumes et de feu, c'est l'univers qui se dévoilait au lecteur. Les créatures surnaturelles en présence m'avaient tapé dans l'oeil. Entre les hommes oiseau et les hommes dragons, j'étais plus que ravie. Maintenant qu'on a dépassé le stade de la découverte et l'attrait qu'a rapidement exercé sur moi cet élément de l'intrigue, dans cette suite, cette passion s'est amenuisée. Je n'ai plus eu de quoi m'extasier en fait.

La nature même des êtres en présence ne brille plus beaucoup dans ce tome. Leur aspect même, leur existence n'apporte rien de plus que dans d'autres titres du même genre. Ils sont principalement réduits en une enveloppe, l'auteure mettant en avant leurs différences et les problèmes que ça amène depuis des siècles et, à peu de chose près, c'est tout. Avec une telle matière première, voir que les créatures surnaturelles incorporées au récit n'amènent pas grand-chose de plus qu'un banal développement qu'on a vu dans nombre d'ouvrages adressés aux adolescents, c'est tellement dommage. Je ne suis pas complètement dans le négatif, puisqu'il y a des détails qui font la différence, mais rien d'absolument incroyable non plus. Je pense qu'il y avait de bien meilleures choses à faire et quitte à avoir des hommes dragons et des hommes oiseaux, autant se montrer imaginatif et audacieux. Enfin cela reste mon avis. Pour moi l'auteure n'a pas pris beaucoup de risques.

Tout comme elle n'a pas pris beaucoup de risques avec son histoire. J'ai vraiment eu du mal à me passionner pour ce qu'elle me racontait et même si je n'ai pas lu avec déplaisir, j'étais loin d'être satisfaite. Il ne se déroule pas énormément de choses dans cette suite et l'essentiel de l'histoire consiste à préparer le terrain pour le dernier tome, cheminement dont je me lasse de plus en plus. Même en voulant poser de nouvelles bases, pour terminer dans l'opus suivant, son histoire, ce avec quoi j'ai le plus de problèmes c'est avec le peu de place qui est faite à la diversité. Ici l'intrigue se traîne quelque peu et les personnages parviennent difficilement à apporter un plus avec ce que l'auteure nous narre, non pas qu'ils ne soient pas intéressants, c'est juste qu'ils ne le sont pas assez.


Ce deuxième tome n'est pas bien plus attirant que le premier, l'histoire ainsi que les protagonistes sont assez simples. Melissa Grey utilise des ressors déjà-vu et étant donné la nature des rôles qu'elle a créés, il est regrettable qu'elle ne soit pas allé plus loin, ne serait-ce qu'en accordant à ses créatures surnaturelles, qui sont des plus séduisantes, de plus gros atouts.  


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

La série - The girl at midnight :
2. L'heure des ténèbres
3. The savage dawn
-Série terminée-

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.