Derniers articles/Billets sorties

SORTIES : ♠ Billet général => Octobre / ♠ Bragelonne => Octobre / ♠ Chat Noir 2018 / ♠ J'ai lu => Octobre / ♠ Milady => Octobre / ♠ Divers => /

Mes derniers avis

      

samedi 20 janvier 2018

Ekhö - Monde Miroir, tome 7 : Swinging London de Christophe Arleston

Scénario : Christophe Arleston
Dessins : Alessandro Barbucci
Mise en couleur : Nolwenn Lebreton
Genre : Bande dessinée - Fantasy
Edition : Soleil
Parution : le 22 novembre 2017
Pages : 48 pages
Nombre de tomes : 7 - Série en cours
Prix : 14.50 euros



Au Royaume-Uni, la situation est des plus critiques. Il y a pénurie de thé et les Preshauns peinent à contrôler leur pendant bestial. Les incidents se multiplient et les humains voient des choses qu'ils ne devraient pas voir. Yuri et Fourmille sont mandatés pour tirer ça au clair. Coiffé d'un chapeau melon et bottée de cuir, ils vont, à l'ombre de Big Ben, mener l'enquête au milieu des bobbies et des punks.

Après un tome 6 en demi-teinte, certains choix fait par l'auteur ne m'avaient pas beaucoup séduite, j'espérais que le tome suivant me plairait davantage. Et, ce fut le cas.


C'est la panique, il y a une pénurie de thé. Quand on sait ce que ce manque peut provoquer, des conséquences qui pourraient être bien fâcheuses, la situation paraît bien moins anodine que ce qu'on pourrait penser de prime abord. Fourmille est missionnée pour découvrir quel est le problème et le tout va se passer dans un Londres à la sauce Ekhö. Quoi de mieux que ce pays comme décor, pays qui est un peu beaucoup la patrie du thé, célèbre, entre autres pour son Tea Time, proposant une histoire tournant autour de cette boisson chaude, que j'apprécie également à mes heures perdues ? C'est aussi l'occasion pour Christophe Arleston de placer quelques références dans son récit, des références qui se rapportent à Londres, ou comment trouver des allusions sur les Beatles, Harry Potter et j'en passe. Je trouve ces clins d'oeil pour le moins amusants.


Pour une fois il n'y a pas de possession de corps, même si Fourmille a un comportement quelque peu louche à un moment, mais qui n'a rien à voir avec un esprit. Passé la pointe de déception, qui s'est bien vite dissipée, ce choix permet d'apprécier pleinement Fourmille et ça fait du bien. Le changement est donc fort à propos et fort plaisant. L'intrigue de ce septième opus est tout aussi agréable, elle roule toute seule et se suit avec plaisir. Certains éléments se devinent, d'autres moins, en même temps, ce que cache le mystère entourant cette pénurie de thé, il fallait y penser.

Beaucoup de nouvelles têtes apparaissent et défilent tout au long du tome, sans qu'elles n'aient une très grande importance, mais le sang neuf ça ne fait jamais de mal. Le tome met bien plus en avant Fourmille, c'est elle qui porte l'intrigue de Swinging London et notre héroïne est entrainée dans diverses strates de Londres. La fin est toujours aussi rapide, ça devient une habitude, vraiment, quelques pages supplémentaires pourraient gommer cette impression qu'on est pris par le temps pour finir les tomes. Mais bon tant que ça fonctionne bien... Bref, avec tout ça, l'essentiel c'est que j'ai passé un bon moment de lecture et je lirai le tome suivant sans souci.


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Dans la même série :
6. Deep South
7. Swinging London

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...