Derniers articles/Billets sorties

SORTIES : ♠ Billet général => Juillet / ♠ Bragelonne => Juillet  / ♠ Chat Noir 2018 / ♠ J'ai lu => Juillet / ♠ Milady => Juillet / ♠ Divers

Mes derniers avis

       

vendredi 29 juin 2018

La différence invisible de Julie Dachez

Scénario : Julie Dachez
Dessins : Mademoiselle Caroline
Genre : Bande dessinée - Roman graphique
Edition : Delcourt / Mirages
Parution : le 31 aout 2016
Pages : 197 pages
Prix : 23.95 euros

*Commander sur amazon : La différence invisible*


Marguerite se sent décalée et lutte chaque jour pour préserver les apparences. Ses gestes sont immuables, proches de la manie. Son environnement doit être un cocon. Elle se sent agressée par le bruit et les bavardages incessants de ses collègues. Lassée de cet état, elle va partir à la rencontre d’elle-même et découvrir qu’elle est autiste Asperger. Sa vie va s’en trouver profondément modifiée.

Il y a quelques semaines je me suis lancée dans cette bande dessinée et je ne pensais pas faire de chronique dessus parce que je ne savais pas si j'allais arriver à en parler car parfois il est difficile de placer ses mots. Mais je vais essayer parce que j'ai envie de vous partager quelque chose autour de cette lecture.


Marguerite est une personne normale, enfin ça c'est ce qu'on pourrait penser d'elle lorsqu'on la croise rapidement dans la rue. Quand on commence à la côtoyer un peu plus longtemps que lors une brève rencontre, on se rend compte qu'elle a des attitudes, des réactions étranges ou, selon certains, qu'elle n'aime pas faire comme tout le monde. C'est valable dans sa vie de tous les jours autant que sur son lieu de travail. Ainsi elle n'apprécie pas tellement de sortir de chez elle, elle a des routines qu'elle n'aime pas vraiment casser ou encore elle préfère manger seule plutôt qu'avec ses collègues, avec lesquels elle n'a pas vraiment de contact. De prime abord elle ne paraît pas très sociable, mais en fait « toutes ses petites manies » cachent quelque chose.

Ce roman graphique parle de la maladie d'Asperger, une maladie qui, comme nous le signale l'autrice, est encore bien méconnue et donc souvent très sous-estimée. Aux côtés de Marguerite, c'est son chemin vers la découverte de cette maladie qu'on suit, puisque elle-même ne sait pas qu'elle est atteinte de ce syndrome. Il est d'ailleurs très intéressant d'assister à l'avant puis à l'après découverte. La façon dont Marguerite se voit, celle dont elle se considère change du tout au tout une fois qu'elle apprend qu'elle est autiste. Le regard et les opinions des autresjamais ne faiblit et encore une fois, si ce n'est pas les petites bizarreries d'une personne, c'est la méconnaissance d'une maladie qui fait loi. Ne pas connaître un sujet est une chose, énoncer des clichés sans chercher plus loin en est une autre, comme le démontre parfaitement l'autrice. Le pire étant le discours tenu par certaines personnes appartenant au milieu médical. Et, il est aussi effarant de voir le retard que peut avoir la France sur le syndrome d'Asperger.

Au-delà de l'aspect instructif, et ce roman graphique est une vraie mine d'informations, Marguerite est un personnage profondément touchant que j'ai pris plaisir à suivre. Avec elle on apprend tout un tas de choses, mais c'est aussi une belle personne, une personne qu'on voit évoluer, qu'on voit grandir. Différentes mises en situation rendent l'ensemble très complet et très riche, l'autrice aborde bien des pans de la maladie. Elle a bien dosé son histoire et elle rend très bien hommage au sujet qu'elle a voulu nous partager. Elle a réussi à nous ouvrir à ce monde, il ne tient qu'à nous, ensuite de changer le regard qu'on peut être amené à porter sur les autistes ou autres. S'informer, même au travers d'un roman, c'est un premier pas.  


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.