Derniers articles/Billets sorties


SORTIES : ♠ Billet général => Novembre / ♠ Chat Noir 2018 / ♠ J'ai lu => Novembre / ♠ Milady => Novembre / ♠ Divers => /

Mes derniers avis

       

jeudi 23 août 2018

La Princesse et la Bête, tome 1 de Yu Tomofuji

Auteur : Yu Tomofuji
Titre VO : Niehime to Kemono no Oh, vol 1
Traduction : Nathalie Lejeune
Genre : Manga - Shojo
Edition : Pika
Parution : le 20 juin 2018
Pages : 188 pages
Nombre de tomes : 2/8 (En cours)
Prix : 6.95 euros

*Commander sur amazon : La Princesse et la Bête, tome 1*
*Lire un extrait*


Un territoire défendu, plongé dans une atmosphère hostile...
C’est là que vit un peuple de créatures étranges qui, autrefois, dominait et dévorait les hommes. Salifie est la 99e sacrifiée offerte à leur terrifiant roi. Ayant été élevée pour devenir une offrande, la jeune fille ne craint pas ce souverain et attend sagement la nuit de la cérémonie. Lorsque celle-ci découvre les secrets de ce roi qui n’a pas de nom, le destin prend un tournant inattendu pour ces deux êtres que rien ne devait rapprocher...

Titre qui n'avait pas retenu mon attention, c'est au détour de mes balades sur le net qu'il a fini par titiller ma curiosité. C'est, plus précisément, en apercevant des planches de ce premier tome et en me renseignant sur le contenu que j'ai voulu me plonger dedans.


L'univers à tout pour me plaire et bien qu'il ne filtre que très peu au travers des planches de ce premier tome, elles sont souvent bien vides (une marque typique des shojos) et que finalement dans l'intrigue même on n'en sait pas grand-chose, je me suis quand même plu dans le contexte tel que nous le présente la mangaka. Au travers de l'héroïne qu'on suit, on découvre un large territoire peuplé de créatures qui n'apprécient pas les hommes, sauf pour se délecter de leur chair, qui les dominaient autrefois et qui après une guerre sanglante ont accepté une paix bienvenue avec comme condition qu'on leur amène régulièrement une jeune fille en sacrifice. C'est dans ce contexte qu'on fait la connaissance de notre personnage principale, la 99ème sacrifiée, Salifie.

Réduit au minimum, l'univers qu'on nous présente a pourtant le mérite d'exister et de constituer de bonnes bases, des bases qui laissent entrevoir tout un bestiaire ma foi fort séduisant. De nombreuses créatures peuplent Ozmag, des créatures anthropomorphes, c'est-à-dire qui ont la forme, l'apparence d'un être humain. Cette richesse dans leur représentation s'accompagne de mœurs variées et le roi qui règne sur ce pays a fort à faire pour faire régner l'ordre. Il est difficile pour Salifie de s'y faire une place, les humains étant fort mal considérés, ainsi la relation qui se noue entre elle et le roi est vue d'un mauvais œil.

Cette affinité qui se tisse entre eux constitue l'essentiel du contenu de ce premier tome, étant donné qu'on reste dans un shôjo, il n'y a rien d'étonnant à cela. Yu Tomofuji met en scène ses personnages dans différentes situations desquelles ressort l'attachement qui les relie. Que ça soit du côté de Leo, le roi, où ce celui de Salifie, on constate pleinement que chacun apporte quelque chose à l'autre. Si dans les faits j'ai apprécié ce que j'ai lu, je m'attendais à un contenu moins centré sur l'affection que chacun des personnages se porte et dans ce que la mangaka dépeint, il n'y a pas vraiment d'originalité. Il n'y a rien que de très classique dans ce qu'elle amène. Cela ne m'a pas suffi.

Les personnages, justement venons-en. Léo est un roi qui est tiraillé par le secret qu'il garde au fond de lui. Il reste un roi fort malgré tout et il le démontre régulièrement, surtout lorsqu'on s'en prend à Salifie. La jeune fille a l'air d'apaiser ses craintes, le regard qu'elle porte sur lui a cet effet. Son comportement aussi craquant soit-il, m'a pourtant fait éprouver quelques retenues, surement parce que je ne m'attendais pas à une histoire de ce genre-là si tôt. Et pourtant Dieu sait que ce qu'il fait me fait habituellement de l'effet, là je reste néanmoins sur la réserve. Avec Salifie, si au même titre que Leo, elle est appréciable, j'ai eu un souci avec elle. Elle est gentille, elle a le cœur sur la main, et sa capacité à ne pas avoir peur du roi s'est révélé plaisante, cependant je la trouve justement trop gentille, presque niaise en fait. J'ai de plus en plus de mal avec ce genre de personnage et si Salifie ne dévoile pas, par la suite, autre chose, je ne suis pas sûr que ça marchera sur la durée. De manière générale il va falloir que les personnages gagnent en profondeur et que l'histoire prenne un tournant moins ordinaire pour que j'aille loin dans la série. Je vais déjà voir ce que le deuxième tome a à proposer.


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Dans la même série :
Tome 1 - Tome 2 - Tome 3, le 17 octobre 2018

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...