Derniers articles/Billets sorties

SORTIES 2019 : ♠ Billet général => Juin - Juillet / J'ai lu => Juin - Juillet / Milady => Juin - Juillet

Mes derniers avis

       

dimanche 23 juin 2019

La librairie des rêves suspendus d'Emily Blaine

Auteur : Emily Blaine
Genre : Romance
Edition : Harlequin - &H
Parution : le 5 juin 2019
Pages : 320 pages
Prix : 15.90 euros

*Commander sur amazon : La librairie des rêves suspendus*


Sarah, libraire dans un petit village de Charente, peine à joindre les deux bouts. Entre la plomberie capricieuse de l’immeuble, les murs décrépis et son incapacité notoire à résister à l’envie d’acheter tous les livres d’occasion qui lui tombent sous la main, ses finances sont au plus mal. Alors, quand un ami lui propose un arrangement pour le moins surprenant mais très rémunérateur, elle hésite à peine avant d’accepter. C’est entendu : elle hébergera Maxime Maréchal, acteur aussi célèbre pour ses rôles de bad boy que pour ses incartades avec la justice, afin qu’il effectue en toute discrétion ses travaux d’intérêt général dans la librairie. Si l’acteur peut survivre à un exil en province et des missions de bricolage, elle devrait être capable d’accueillir un être vivant dans son monde d’encre et de papier…

Séduite par le pitch du roman et surtout par la mention du métier de l'héroïne, je n'ai pas pu faire autrement que de vouloir jeter un œil au contenu. Sans compter le fait que j'ai déjà lu plusieurs romans d'Emily Blaine, j'ai eu de bonnes lectures avec elle, j'étais donc dans de bonnes dispositions pour découvrir son nouveau livre.


Quand deux personnes que tout oppose, finissent par se rencontrer, ça annonce un cocktail intéressant. D'un côté nous avons Sarah, propriétaire d'une petite librairie de village qui est d'un naturel calme et conciliant et de l'autre on a Maxime, un acteur célèbre au caractère volcanique qui s'exprime mieux avec ses poings. Quand l'un doit faire des travaux d'intérêt général suite à une énième bagarre, l'autre l'accueille chez lui, dans son cocon, pour sauver son lieu de travail. Lorsqu'ils se rencontrent, leur premier contact est froid, mais plutôt sage, il y a bien quelques échanges tendus, mais rien de vraiment méchant et assez vite ils se supportent l'un, l'autre. De manière générale leur relation n'a pas eu l'effet escompté chez moi.

Sarah et Maxime ont des caractères diamétralement différents, c'est acté dès le début et si je me suis sentie en phase avec Sarah, Maxime m'a vite rebuté même ce sentiment s'est atténué par la suite. Il campe un personnage assez cliché, Sarah aussi, mais comme elle me parlait davantage, je n'ai pas noté ça comme étant un gros défaut même si dans les faits, les deux rôles principaux ont des rôles lisses, avec des côtés déjà-vu par rapport à d'autres romances et qu'ils pêchent à s'affirmer. Ce que j'ai trouvé appréciable c'est que Maxime, bien qu'étant sanguin, avec Sarah ça se tasse rapidement, sauf que finalement, derrière sa face toute colérique il ne dévoile rien de réellement très attirant. Mais, le plus gros hic c'est le changement qui s'opère entre lui et Sarah qui a totalement manqué de subtilité. Il y a même eu des passages qui entraient pour moi en contradiction avec leur personnalité.

Sarah est assez timide, surtout avec les hommes, elle manque d'expérience, mais avec Maxime elle se sent vite pousser des ailes et se montre entreprenante. L'autrice ne néglige pas sa maladresse, mais elle en fait parfois fi, ce qui m'a dérangé. En fait je suis partagée parce que vu son caractère, ça aurait pu aussi me titiller, d'avoir affaire à une oie blanche. En fait il m'aurait fallu un juste milieu, que je n'ai pas trouvé. Pour Maxime, je n'ai pas trop compris comment, ni pourquoi, il commence à avoir des sentiments pour Sarah, le changement qui se fait chez lui était beaucoup trop soudain. Je n'ai pas eu de réelles affinités pour ces deux protagonistes, ni ressentie leur alchimie et les seconds rôles n'ont pas assez de présence pour bien marquer non plus. Malheureusement, l'histoire m'a aussi laissé sur la touche.

Des premières pages, j'avais bon espoir, et ça en prenait le chemin, de voir bien plus de passages mettant en avant la librairie. Ils se font rares et ceux auxquels on a droit, concernent des choses anecdotiques, toute la partie travaux d'intérêt général est réduite au strict minimum par exemple. Si ce n'est l'amour que porte l'héroïne envers les livres, le reste m'a laissé sur ma faim et m'a déçu, la librairie n'est qu'un obscur décor. J'ai d'ailleurs été déçue par ce roman qui n'a pas non plus su me convaincre avec la romance qu'il dévoile. Elle ne m'a pas transportée et je l'ai trouvée assez banale. Tout ce que l'autrice développe autour n'a pas cette intensité ou cet aspect mignon qui me fait soupirer et que je recherche dans le genre. Les situations s'enchaînent et sont telles celles qu'on trouve dans beaucoup de titres de ce genre, il n'y a pas eu de plus pour relever le plat et sans éprouver un attrait quelconque pour les personnages, elle m'a paru sans saveur. 


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...