Derniers articles/Billets sorties

SORTIES 2020 : ♠ Jeunesse et YA => Août /  SFFF => Août

Mes derniers avis

       

lundi 30 décembre 2019

Les trois princes, tome 3 : Le dernier duel d'Elizabeth Hoyt

Auteur : Elizabeth Hoyt
Titre VO : Princes, book 3 : The serpent prince
Traduction : Dany Osborne
Genre : Romance historique
Edition : J'ai lu - Aventures et Passions
Parution : le 17 mars 2015 (pour la présente édition)
Pages : 344 pages
Prix : 6.95 euros

*Commander sur amazon : Les trois princes, tome 3 : Le dernier duel*


A Maiden Hill, tranquille bourgade du Kent, Lucinda trébuche au détour d'un chemin, sur ce qu'elle croit tout d'abord être un cadavre. Il se révèle pourtant bien vivant, cet Apollon laissé pour mort au bord de la route, nu comme au jour de sa naissance. Sans doute a t il été attaqué par des brigands qui l'ont dépouillé. Qui est-il au juste ? Un vagabond voire une canaille, comme le redoute de père de Lucy, qui craint pour la vertu de sa fille depuis d'arrivée de cet inconnu sous son toit ? En réalité, il s'agit de l'énigmatique vicomte Simon Iddesleigh, dont les ennemis ont tué le frère. Grâce aux soins de la jeune fille, il se rétablit peu à peu. Bientôt, il lui faudra choisir entre assouvir sa soif de vengeance et protéger celle à qui il doit la vie...

Moi qui espérais un peu de mieux avec cette série, histoire de la terminer sur une bonne note, autant vous dire que ça n'a pas été le cas. Ce dernier tome est le moins bon des trois, pour ne pas dire le plus mauvais.


La rencontre entre Lucinda et Simon, nos deux personnages centraux, est magique... Son aspect dramatique est mélangé à un ridicule de situation qui m'a fait hausser les sourcils très très haut. Pour situer le contexte : Simon a été agressé, il est laissé pour mort en pleine campagne et de retour chez elle, Lucinda tombe sur son corps. Il s'avère que le monsieur n'est pas mort, en même temps la romance n'aurait pas fait long feu si ça avait été le cas, ce dont se rend compte l'héroïne. Si elle met tout en œuvre pour lui porter secours, en passant, elle ne manque pas de le reluquer et de nous en faire part. Je veux bien être gentille et laisser parfois le bénéfice du doute à certains éléments dans les romances, mais la façon dont les choses se passent m'a tout de même fait halluciner. Pas énormément, mais suffisamment pour me marquer. Et pas dans le bon sens du terme.

Avec ce départ un peu douteux, un peu plus loin c'est au tour de Simon d'apporter sa pierre à l'édifice du ridicule. Plus souvent qu'on ne le pense, beaucoup de choses se jouent sur des détails, comme quoi parfois il en faut peu pour nous enlever du plaisir à la lecture. En se réveillant et en voyant pour la première fois Lucinda, il a une espèce de révélation, il voit un ange. Ce petit nom qu'il lui donne en la découvrant va lui rester et il va la qualifier et l'appeler comme ça jusqu'à la fin du roman. Ce surnom a fini par me sortir par les yeux, déjà parce que la façon dont il est utilisé dans l'histoire sonne de manière mièvre et parce que j'ai été agacée qu'on réduise Lucinda à son physique et encore plus de voir qu'elle n'existait que peu en dehors de ça. Elle n'a pas une personnalité foncièrement marquante et ça à d'ailleurs était un gros problème pour moi car les personnages ne sont pas intéressants.

Lucinda a des qualités, elle n'est pas bête, mais elle n'est pas non plus mise en valeur par l'autrice qui visiblement a préféré se concentrer sur son rôle masculin et plus spécifiquement sur sa vengeance. Luncida s'efface complètement, elle n'a même pas assez de présence selon moi et est clairement reléguée au second plan. La vengeance entreprise par Simon a beau rythmer l'ouvrage, ce composant du récit s'avère trop présent, au détriment de la romance. Entre Simon et Luncinda, il n'y a pas vraiment de magie, pas d'alchimie et leur histoire est à leur image, elle est fade. Pourtant les choses ne s'engageaient pas si mal que ça et le tournant qui survient au milieu aurait pu conduire à une intrigue plus attractive, mais Elizabeth Hoyt s'est perdue dans ce qui aurait dû être du secondaire et le principal fait pâle figure. Le tout est entremêlé de scènes de sexe qui n'apportent pas grand-chose et qui font un effet de trop.


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Dans la même série :
3. Le dernier duel
3.5. The ice princess
-Série terminée-

2 commentaires:

  1. Je suis très friande des romances historiques de cette collection mais ce que tu dis ne m'incite pas à commencer cette saga :/

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...