Derniers articles/Billets sorties

SORTIES 2019 : ♠ Billet général => - Février - Mars / J'ai lu => Février - Mars / Milady =>  Février - Mars

Mes derniers avis

       

dimanche 26 avril 2020

Les Silences / Quand on n'a que l'humour de Amélie Antoine

Auteur : Amélie Antoine
Genre : Contemporain
Edition : Le livre de poche
Parution : le 7 mars 2018
Pages : 394 pages
Prix : 7.90 euros

*Commander sur amazon : Les Silences*


C’est l’histoire d’un humoriste en pleine gloire, adulé de tous, mais qui pense ne pas le mériter.
Un homme que tout le monde envie et admire, mais que personne ne connaît vraiment.
Un homme blessé qui s’est accroché au rire comme on se cramponne à une bouée de sauvetage.
C’est aussi l’histoire d’un garçon qui aurait voulu un père plus présent.
Un garçon qui a grandi dans l’attente et l’incompréhension.
Un garçon qui a laissé la colère et le ressentiment le dévorer.
C’est une histoire de paillettes et de célébrité, mais, surtout, l’histoire d’un père et d’un fils à qui il aura fallu plus d’une vie pour se trouver.

Dans l'idée j'aime assez varier mes lectures, mais j'avoue que je ne fais pas vraiment attention à changer de genre de roman aussi souvent que possible. Généralement je fonctionne pas période, et dernièrement j'ai eu envie d'aller voir un peu ailleurs, de changer d'air en quelque sorte, et j'essaye notamment de lire plus de titres contemporains, adultes je précise que j'ai plus de mal à sortir de ma PAL que les ouvrages ados. C'est comme ça que je me suis dirigée vers Les Silences.


Les Silences se divise en deux parties, deux parties distinctes l'une de l'autre. J'ai nettement préféré la seconde dont le contenu m'a semblé plus actif, on était davantage dans du concret. Dans la première moitié du récit on découvre une bonne partie du passé de notre personnage central, Edouard Brasson, un humoriste de talent. On découvre comment il en est arrivé là où il est aujourd'hui, des bribes de sa vie défilent ainsi que les différents états d'âme qu'il a pu éprouver lors des grands moments qui ont eu lieu jusqu'à présent. C'est ce qui rythme l'histoire pendant un moment. Petit aparté, j'ai adoré la façon dont l'autrice avait construit ses chapitres dans la première moitié de son roman, je n'avais jamais vu ça ailleurs. En gros, la dernière phrase, à une exception près il me semble (mais ça se joue sur un mot qui diffère entre les deux phrases), du chapitre en cours, devient la première du suivant. Elle a aussi ajouté un quelque chose dans le reste de l'ouvrage, quelque chose d'autre.

C'est une totale introspection que nous délivre l'autrice et si en soit cette partie de l'histoire n'était pas inintéressante, j'attendais autre chose qui met bien du temps à arriver. J'attendais simplement ce qui est évoqué dans le résumé. Je peux comprendre pourquoi on passe par là avant d'arriver à ça, mais une partie de moi pense que ce début était un peu trop long. Même s'il permet d'appréhender le personnage d'Edouard, je reste sur mon impression, d'autant plus que le contenu était un peu trop passif pour moi. J'avoue également avoir eu du mal avec la façon dont Edouard nous était présenté, son immense talent, tout ce qui tourne autour de sa célébrité, tout ça été un peu trop poussif, un peu trop accentué pour moi. Etant donné que c'est quelque chose qu'on nous dit et qu'on ne constate pas réellement, ça a été difficile pour moi d'entrer dans son univers et de comprendre son succès. Sans avoir été déconnectée ou même indifférente je suis restée distante avec lui.


La deuxième partie aura été bien plus à mon goût, les émotions étaient plus tangibles, tout était plus réel pour moi finalement. On avance, des évènements se passent et les personnages doivent subir les conséquences des choix qu'ils ont faits dans leur vie. On parle ici plus spécifiquement de la relation entre un père et son fils, et ce que raconte l'autrice est terriblement vrai. Elle n'enjolive pas les choses, elle ne nous fait pas croire qu'on vit dans un monde parfait où tout va s'arranger et rentrer dans l'ordre, c'est plus compliqué que ça. Ce qu'elle amène parlera à beaucoup de personnes et j'ai été -agréablement- surprise du choix qu'elle fait, de la direction qu'a prise le roman. Je ne m'y attendais pas du tout, j'avais imaginé une histoire plus tranquille on va dire, mais ça l'aura fait au final. Le destin d'Edouard et de son fils, malgré le fait que le premier soit une personnalité hyper connue, bref leur histoire à tous les deux est tellement « normale », tellement ancrée dans notre réalité, et je pense que c'est ça qui fait sa force.


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...