dimanche 6 décembre 2020

Lulu et Nelson, tome 1 : Cap sur l'Afrique de Charlotte Girard, Jean-Marie Omont et Aurélie Neyret

Scénario : Charlotte Girard & Jean-Marie Omont
Dessins : Aurélie Neyret
Genre : Bande dessinée - Jeunesse
Edition : Soleil - Métamorphose
Parution : le 27 novembre 2019
Pages : 64 pages
Prix : 14.95 euros


Printemps 1964, à Naples, en Italie. Lucia, dix ans, vit au sein d'une troupe de cirque avec son père, Roberto, et affectionne particulièrement son lion, Cyrus. Mais après un terrible incendie qui a tout ravagé, elle décide de surmonter sa tristesse et d'échafauder un plan... Des lions, il y en a en Afrique du sud ! Jamais à court d'idée, elle fugue et embarque à bord d'un cargo, avant d'être rejointe in-extremis par son père.
J
'étais déjà curieuse de découvrir cette bande dessinée l'année dernière, surtout parce que j'apprécie le travail d'Aurélie Neyret en tant qu'illustratrice, mais aussi parce que le résumé était alléchant.


Même si j'avais lu des avis qui spécifiaient que ce premier tome était introductif, je ne m'attendais pas forcément à ce qu'il le soit autant. L'un des points positifs de cet opus est qu'il nous permet d'entrevoir plusieurs thématiques qui sont abordées et traitées avec plus ou moins d'importance. J'entends par-là que certaines devraient être affinées par la suite, pour le moment, elles sont simplement posées sans être foncièrement très développées. Je pense par exemple à la place des animaux dans les cirques, à leur non-place plus précisément. Au vu des personnages qu'on découvre au fil de notre avancée, il sera sûrement davantage question de ça par la suite.

Avec ce premier tome, on n'en est pas encore là, le but de l'héroïne étant carrément opposé à cette idée. Je peux me tromper, même si ça serait étonnant. En plus tangible, il est question des privilèges accordés aux blancs, à ce qu'on interdit aux noirs, à la place de chacun... sachant qu'on évolue en plus au milieu des années 60, donnant à ces sujets une dimension peut-être autre que de nos jours. Cette bande dessinée en profite déjà pour dénoncer, ça augure de sacrées situations à venir.


En dehors de ça, j'avoue être restée sur ma faim. Ma curiosité a été piquée et je compte au moins lire la suite, mais le contenu de ce premier tome est un peu maigre, un peu trop juste. L'arrivée en Afrique est tardive et si la mise en place est bonne, elle demeure un peu longuette quand même. Une fois arrivé en Afrique, il faut encore attendre avant que le duo, pour l'instant balbutiant, qui donne son nom à la série ne se créait, ce qui ne fait qu'ajouter à l'aspect introductif du titre.

Que je qualifie tel quel ce tome 1 n'est pas forcément une mauvaise chose, je ne le conçois pas vraiment comme quelque chose de négatif d'ailleurs. Il n'en reste pas moins que j'ai apprécié ma lecture, des éléments appâtent le lecteur et si j'attends clairement plus de la suite, qui a beaucoup à prouver pour moi, c'est un titre qui dispose d'atouts. S'il vous intéresse, gardez juste bien en tête qu'il s'agit avant-tout d'un premier tome qui pose des bases. Pour finir, les dessins d'Aurélie Neyret sont tout à fait charmants, sa patte est très immersive et accrocheuse. Cependant, je ne vous cache pas que j'ai préféré son trait dans Les Carnets de Cerise.


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Dans la même série :
1. Cap sur l'Afrique
2. Le royaume des lions

Vous pouvez soutenir le blog en commandant cet ouvrage sur amazon : Lulu et Nelson, tome 1 : Cap sur l'Afrique* 

2 commentaires:

  1. J'aime beaucoup ce que fait Aurélie Neyret alors je suis curieuse de découvrir cette BD :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu aimes effectivement son travail, n'hésite pas D

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...