Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 07/12/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne =>  / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Octobre-Novembre / ♠ J'ai lu => OctobreNovembre / ♠ Milady => OctobreNovembre / ♠ Milady romance => OctobreNovembre / ♠ Pocket Jeunesse => Octobre - Novembre / ♠ Autres sorties => Sorties Octobre

Mes derniers avis

      

samedi 17 novembre 2012

Glitch, tome 1

Auteur : Heather Anastasiu
Titre VO : Glitch, book 1
Traduction : Madeleine Nasalick
Genre : Dystopie, Young Adult
Edition : Robert Laffont - Collection R
Parution : le 6 septembre 2012
Pages : 366 pages
Prix : 16.90 euros

*Commander sur amazon : Glitch, tome 1*

Résumé:
*J'ai volontairement coupé le résumé disponible sur internet qui en dévoilait selon moi trop*
Il y a deux siècles de cela, l’humanité a payé au prix fort ses appétits démesurés lorsque le feu de mille armes nucléaires a littéralement rasé la surface de la planète. Sous terre, au sein de la Communauté, la souffrance et la guerre ne sont plus que de lointains souvenirs : des puces implantées dans le cerveau de ses membres ont permis d’éradiquer enfin toutes ces émotions qui ont bien failli mener les hommes à leur perte. Lorsque la puce de Zoe, une adolescente technologiquement modifiée, commence à glitcher (bugger), des vagues de sentiments, de pensées personnelles et même une étrange sensation d’identité menacent de la submerger. Zoe le sait, toute anomalie doit être immédiatement signalée à ses Supérieurs et réparée, mais la jeune fille possède un noir secret qui la mènerait à une désactivation définitive si jamais elle se faisait attraper.


Mon avis:
Une envie de dystopie me tenaillait depuis un petit moment et j'ai eu enfin l'occasion de l'assouvir. C'est Glitch et sa couverture rosée qui sera passé entre mes mains. Frileuse de me lancer dans cette lecture, encore des avis assez mitigés dessus m'ont fait longtemps hésiter, mais voilà que je me suis fait mon propre avis.


Dans le monde de Zoe, les gens sont équipés d'une puce afin qu'ils ne ressentent plus aucune émotion. Sauf que cette puce n'est pas infaillible, les jeunes de moins de 18 ans peuvent être amenés à Glitcher. Ils se retrouvent alors libres, sans ressentir l'influence du Lien. Mais attention à ne pas se faire prendre en plein glitch sous peine d'être sévèrement puni. C'est le cas de Zoé. Elle va apprendre à mettre des mots sur ces nouvelles émotions qu'elle ressent mais aussi découvrir bien plus de choses, sur elle-même et sur la Communauté.


Le monde dystopique dépeint par Heather Anastasiu n'est pas si nouveau qu'il paraît. J'y aie retrouvé nombre d'éléments que j'avais aperçus dans d'autres dystopies. À part une base commune, qui est normale et ne m'a pas dérangée, l'idée contrôler ou de brider les émotions est un sujet qui a l'air de plaire et d'inspirer. Dans Glitch, l'auteur est allé plus loin avec cette histoire de puce qui rend les hommes pareils à des zombies. Une seule émotion leur est permise, la douleur afin d'éviter des morts inutiles. Finalement l'originalité s'est immiscée au cœur du récit et même si elle est peu présente ça a suffit à me convaincre. Nous-voilà en présence d'un univers simple mais efficace.


Pendant la première moitié du livre ma lecture a subi quelques couacs. Après un début engageant où on apprend des informations utiles, où on part dans une certaine direction, il y a une sorte de retour en arrière et où le roman continue en se centrant sur autre chose, les émotions.

Cette nouvelle direction m'a un peu laissée dubitative, plus j’avançais et moins je comprenais son utilité, je n'arrivais pas à être en phase avec l'histoire. Je découvrais aussi, une autre Zoe, différente de celle qu'on apprend à connaître dans les premières pages, avant qu'elle ne rencontre Adrien. Ce sentiment tend à s'effacer et arrivé à la seconde moitié j'ai retrouvé une lecture fluide et le plaisir s'est installé définitivement.

Toute la partie centrée sur les sentiments dévoile un personnage qui m'a franchement agacé. Max est une tête à claques, chiant, lourd, pressé, maladroit et compagnie. Si ses actions partent d'un sentiment beau et humain, il les fait suivant ses envies sans considérations pour Zoé. Et la suite le démontre encore plus.

Cette fameuse seconde moitié voit arriver plus d'action, plus de découvertes croustillantes, tout est devenu bien plus intéressant pour moi. On n'oublie pas les émotions dans le lot et vous avez un récit qui était plus équilibré et qui m'emballait de plus en plus. Les dernières pages m'ont conforté dans cette idée et j'ai grande envie de lire la suite car le prochain tome pour ce qu'il va développer m'intéresse beaucoup.


Ça faisait longtemps que j'avais vu si peu de personnages dans un livre. Au début du moins, trois sont sur le devant, Adrien, Zoé et Max. De nouvelles têtes apparaissent au fur et à mesure, des méchants comme des gentils, mais on ne les connaît pas beaucoup. C'est bien pratique, ça permet de les intégrer petit à petit. J'espère que par la suite les derniers venus dévoileront plus d'ampleur.

Je ne pense pas avoir besoin de revenir sur Max, vous avez déjà pu lire tout le bien que je pense de lui. Prenons alors son concurrent direct, Adrien. Il est son complet opposé, attentif, tendre, tout en retenue il sait se mettre de côté quand il le faut et prendre ce qui arrive aussi. Je l'ai bien aimé même si je l'ai trouvé pas aussi présent que je le pensais.

Et il y a Zoé, toute en interrogation et découverte. La jeune fille se pose sans cesse des questions, ça n'a rien de négatif quand je le dis, elle apprend à faire avec les changements qui s'opèrent en elle et à s'habituer à la vie nouvelle qui s'ouvre devant elle. J'ai apprécié le fait de voir le tourbillon de sensations se renouveler continuellement. Sans trop de perte de temps, Zoé s'habitue à ses bouleversements rapidement. C'est surtout vrai après 150 pages. Une héroïne des plus sympathique à suivre.


La lecture est rapide et facile, à part des mots et phrases techniques qui sont rares et qui peuvent être flous pour certains lecteurs, il n'y a strictement aucune difficulté. La police du livre permet en outre d'avancer rapidement.


J'ai une ultime remarque les noms des personnages. Dans les fictions, c'est souvent des noms inventés et il m'arrive rarement d'en trouver des bizarres, mais là celui de Zoe et de Max sont vraiment ridicules. Leurs vrais noms sont respectivement Zoel et Maximin. Ça se passe de commentaires^^, heureusement qu'ils se renomment. C'était la remarque sans intérêt du moment:P.


Un premier tome qui a vraiment réussi à me convaincre à partir de sa moitié. Si le début est plaisant au bout d'un moment j'ai décroché pour retrouver ensuite un plaisir augmentant de plus en plus. L'histoire devient meilleure à mon sens, le rythme est plus harmonieux. C'est une dystopie assez simple qui est posée mais qui sait rester par certains côtés assez originale afin de contenter tout lecteur. Une mise en bouche pas mal du tout, qui se termine sur une bonne note pour moi et une suite que je découvrirai avec plaisir.


Un début engageant, une avancée délicate pour se stabiliser une fois la moitié arrivée et prendre ensuite beaucoup de satisfaction à la lecture.
Retrouvez les avis de Mycoton, Azariel, Priline et d'autres sur la fiche BBM du livre:
Logo Livraddict

Glitch, la série:
1. Glitch
2. Résurrection
3. Insurrection
-Série terminée-

Bonus - Les couvertures des tomes 2 et 3 ont déjà été dévoilée, alors je vous aie mis la trilogie complète côte à côte:


8 commentaires:

  1. Assez tentant comme avis je dois dire... et les prénoms ne me plaisent pas trop non plus, je préfère Zoe et Max aussi ^^'
    J'espère l'avoir pour Noël :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, même si après un bon début j'ai un peu déchanté, après la moitié ça a été comme sur des roulettes.
      Ne l'oublie pas sur ta lise alors ;)

      Supprimer
  2. Je note alors ^^. J'espère tout de même que ce Max n'est pas trop agaçant...

    PS : j'adore le nouveau design de ton blog !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu si quand même, il est franchement lourd, mais rien ne vaut une rencontre pour s'en rendre compte.

      PS : Merci Iluze :)

      Supprimer
  3. Tu me donnes trèèèès envie de le découvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci^^ même s'il n'est pas aussi bon que d'autre il offre un bon moment d'évasion.

      Supprimer
  4. Si j'ai une envie de dystopie dans quelques temps, je saurai qu'il ne faut pas me décourager dans la première partie du livre :) les couvertures sont jolies en tout cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et même qu'il ne faut pas s'arrêter au tome 1. Moi j'ai aimé, mais beaucoup peu.

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.