Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/06/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Mai - Juin / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Juillet-Août-Septembre / ♠ J'ai lu => Août / ♠ Milady => Août / ♠ Milady romance => Août / ♠ Pocket Jeunesse => Juillet-Août / ♠ Autres sorties => Sorties Août [40]

Mes derniers avis

       

mardi 6 novembre 2012

Charlotte et Thomas Pitt, tome 1 : L'étrangleur de Cater Street

Auteur : Anne Perry
Titre VO : The Cater Street Hangman
Traduction : Annie Hamel et Roxanne Azimi
Genre : Policier, Historique
Edition : 10/18
Parution : le 4 avril 2002 pour la première édition
Pages : 382 pages
Prix : 7.50 euros

*Commander sur amazon : 

Résumé
Suffragette avant l'heure, l'indomptable Charlotte Ellison contrarie les codes et manières victoriens et refuse de se laisser prendre aux badinages des jeunes filles de bonne famille et au rituel du tea o'clock. Revendiquant son droit à la curiosité, elle parcourt avec intérêt les colonnes interdites des journaux dans lesquels s'étalent les faits divers les plus sordides. Aussi bien le Londres des années 1880 n'a-t-il rien à envier à notre fin de siècle : le danger est partout au coin de la rue et les femmes en sont souvent la proie. Dans cette nouvelle série « victorienne », la téméraire Charlotte n'hésite pas à se lancer dans les enquêtes les plus périlleuses pour venir au secours du très séduisant inspecteur Thomas Pitt de Scotland Yard.


Mon avis:
Je zieutais cette série depuis un moment parce qu’il mélange deux genres, le policier et l’historique, dont un que j’affectionne particulièrement et un autre que je ne lis que peu. Je trouve que le mélange permet justement de mieux aborder celui qu’on connaît le moins, celui avec lequel on a le moins d’affinités. J’aimais beaucoup la quatrième de couverture qui m’annonçait une héroïne en marge avec son temps, avec un esprit de rébellion détail que j’apprécie toujours.


Une jeune femme est retrouvée morte dans la rue de Cater Street. Puis une deuxième rapidement après. Tout le voisinage est en émoi, le quartier n’a jamais rien connu de tel et les suspicions vont laisser les habitants dans une profonde confusion. Les meurtres se poursuivent, l’enquête suit son cours. Charlotte Ellison va y prendre part fortuitement à cause des visites nombreuses de l’inspecteur Pitt.


L’étrangleur de Cater Street est le premier tome d’une longue série qui va mettre en scène Charlotte et Thomas Pitt et c’est le premier détail qui a su capter mon intérêt. L’association couple et enquêtes policières est un mélange qui me plaît beaucoup. J’apprécie particulièrement de côtoyer un duo dont les liens sont particuliers, plus forts que ceux de simples collègues. Pourquoi ? Parce que cela donne souvent lieu, à des chamailleries de couples, tout ce qui peut pimenter un récit, qui va au-delà de l’enquête et dont je suis friande.

Là ce n’est que le début et on découvre la rencontre entre les deux personnages principaux et je dois dire que Charlotte était par moments, surtout au début, chiante. Elle se met directement sur la défensive dès qu’elle voit Pitt, on peut dire qu’elle était loin de le porter dans son cœur, mais elle va petit à petit changer le regard qu’elle lui porte. La voir aller au-delà de sa vie protégée, apprendre des réalités en marge de ce qu’elle connaît. Je pensais qu’elle serait encore plus « rebelle » par rapport au résumé, bon pour l’époque ce qu’elle ose dire est très mal vu mais j’ai mis du temps à le prendre en compte. Je me suis de plus en plus sentie bien avec ces deux personnages, malgré le fait qu’on ne partage jamais le point de vue de Pitt, chose que j’ai regrettée, d’où mon envie de découvrir le tome 2 sans trop tarder. C’est cette évolution dans son comportement qui m’a le plus plu.


J’ai mis du temps à me mettre dans le bain. L’histoire se passe en pleine époque victorienne, le langage et le style s’y rattachent. Il m’a fallu un peu d’adaptation avant de prendre mes aises. Mais là où j’ai eu le plus de mal c’est avec les convenances de l’époque. Quelle plaie. Je vous jure que par moments ces règles de société me donnaient envie de baffer des gens. En fait, il y a deux côtés à prendre en compte, quand elles étaient confrontées à l’enquête et quand elles ne l’étaient pas. Ce qui m’a énervé c’est de voir l’obstacle que les convenances pouvaient avoir sur une affaire. Je ne sais pas si c’est propre à toutes les familles, mais on peut dire que les Ellison n’y mettaient pas toujours de la bonne volonté.

En dehors de ça, les appréhender était très intéressant. Au travers de Charlotte et de ses sœurs, c’est la condition de la femme qui ressortait le plus. La vie dans l’Angleterre victorienne n’était guère reluisante pour les jeunes filles bien nées, elles n’étaient pas des plus considérées. Grâce aux points de vue différents des membres de la famille Ellison, c’est plusieurs situations que nous découvrons, différentes applications des convenances, ce qu’il est bon de faire ou non. Il y a aussi de nombreux faits de la vie quotidienne de la famille qui nous sont contés. C’est ce genre de détail que j’affectionne dans les romans historiques, même s’il est vrai que pour nous, ça nous paraît à mille lieues de notre propre quotidien.

Nous ne suivons pas l’enquête  directement, mais en fonction des échanges entre Thomas Pitt et Charlotte. Elle n’est pas au centre de l’histoire, même si elle reste la préoccupation principale au travers des discussions des Ellison s’y rapportant. J’ai été un poil déçu par cet aspect. Je m’attendais à tout autre chose, mais c’est finalement bien passé une fois ce fait intégré.

Les soupçons sont nombreux, les coupables potentiels aussi et j’ai bien aimé être trimballée de l’un à l’autre. Je trouve par contre qu’elle piétine, même si je pense que c’est une impression vu qu’on ne la suit pas directement, pour être résolue en un claquement de doigt. La fin est aussi trop rapide à mon goût, je préfère m’attarder un peu, là c’est juste pour moi.


Pour dire la vérité, je trouve à ce premier tome plus de défauts (pas bien méchants) qu’autre chose. Pourtant je n’ai qu’une envie, c’est de lire la suite. Je trouve qu’il se dégage un charme certain global mais c’est véritablement ce qui se passe en Thomas Pitt et Charlotte qui m’a ravie. Au début ce n’était pas gagné, mais je ressors de cette rencontre pleine d’affection pour ces personnages. Le cheminement de leur attachement mutuel m’a faite craquer, surtout sur les dernières pages. Le temps fait son œuvre comme on dit.

La première fois que l’histoire a basculée de points de vue, j’ai été surprise et au début ça ne m’intéressait pas trop, cela retardait encore l’affaire, je me demandais quanq on allait enfin y prendre part plus, mais au fur et à mesure j’y aie pris goût. Et c’est aussi l’occasion de mieux connaître les autres membres de la famille.


Malgré la présence de plus de défauts que de qualités, une grosse envie de me jeter sur la suite s’est imposée à moi après avoir refermé le livre. Les premières pages n’ont pas été évidentes, un temps d’adaptation m’a été nécessaire. Mais voilà qu’au fil des pages la vie des Ellison commençait à me plaire. Mais c’est surtout le duo Thomas/Charlotte qui m’aura enchantée. Ce n’est que le début, ce n’est pas extraordinaire mais il aura su capter mon intérêt ce qui est grandement suffisant. A quand la suite, pour retrouver tout ce petit monde ?


Le début d’une saga qui n’est pas sans défauts mais qui m’a permis de rencontrer un duo extrêmement prometteur.
Retrouvez d'autres avis sur la fiche BBM du livre:
Logo Livraddict


La série Charlotte et Thomas Pitt:
1. L'étrangleur de Cater Street
2. Le Mystère de Callander Square
3. Le Crime de Paragon Walk
4. Resurrection Row
5. Rutland Place
6. Le Cadavre de Bluegate Fields
7. Mort à Devil's Acre
8. Meurtres à Cardington Crescent
9. Silence à Hanover Close
10. L'Égorgeur de Westminster Bridge
11. L'Incendiaire de Highgate
12. Belgrave Square
13. Le Crucifié de Farrier's Lane
14. Le Bourreau de Hyde Park
15. Traitors Gate
16. Pentecost Alley
17. Ashworth Hall
18. Brunswick Gardens
19. Bedford square
20. Half Moon Street
21. La conspiration de Whitechapel
22. Southampton Row
23. Seven Dials
24. Long Spoon Lane
25. Buckingam Palace Gardens
26. Lisson grove
27. Dorchester Terrace

9 commentaires:

  1. Le duo Thomas/Charlotte fonctionne en effet assez bien, et cela s'améliore encore dans les volumes suivants de la série. Mais du même auteur, j'ai préféré la série "Monk", plus accomplie me semble-t-il.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me rassures un peu, j'ai lu une discussion sur LA ou certains trouvaient que Charlotte était plus sage mais bon après je verrai bien. Ce tome 1 m'a bien plus et surtout donné envie de lire la suite.
      Disons que j'ai jeté mon dévolu sur cette série-là pour le duo couple, Monk c'est avec trois détectives mais après à voir^^

      Supprimer
  2. Ça fait très longtemps que j'ai envie de découvrir cette série, peut-être en 2013 ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi et je suis bien contente de l'avoir fait. J'espère qu'il en sera de même pour toi :)

      Supprimer
  3. Je viens tout juste découvrir cette série et je dois dire que je suis séduite. Je remarque que là ou tu trouves les convenances pompeuses, j'ai été friande de découvertes car cette époque me plait beaucoup.

    Pour l'enquête, je dois dire que je n'ai pas trouvé qu'elle piétinait car on est dedans sans y être. Chaques personnes est suspecter mais les suspicions restent internes (dans la famille Ellison) Je pense que j'ai apprécier ce tome car je connais peu les policiers et je sors de "La mort s'invite à Pemberley", ou j'ai eu du mal à m'intéresser à l'intrigue policière. Donc je n'ai trouvé cette lecture que meilleur.

    A bientôt et j'espère que la lecture du prochain tome se fera vite car nous attaquons une longue série. =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plus une remarque lié au contexte de l'histoire, que ces convenances empêche même à Pitt de faire son enquête tranquillement.
      Pour l'enquête c'était plus une impression, ça m'a perturbait de ne pas la suivre directement.
      Oh ça oui, c'est pas une petit série^^

      Supprimer
  4. Ça y est, je l'ai lu et j'ai beaucoup aimé mais j'ai trouvé comme toi que la fin était bien rapide. J'ai bien aimé les échanges entre Elizabeth et Thomas mais là aussi j'ai trouvé que de la part d'Elizabeth, son revirement à son sujet était un peu rapide. Elle soupire après Dominic après tout le livre et pouf tout à coup, Thomas est l'homme de sa vie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pff, je suis nulle, j'ai appelé Charlotte Elizabeth, n'importe quoi !

      Supprimer
    2. Vu que j'ai lu le livre il y a longtemps je ne peux pas rebondir sur ce que tu dis ^^, en plus je ne me souviens pas de ça :/, mais je garde un très bon souvenir. J'ai acheté d'autres tomes, mais pas encore lu, pas bien lol.

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.