Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/06/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Mai - Juin / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Juillet-Août-Septembre / ♠ J'ai lu => Août / ♠ Milady => Août / ♠ Milady romance => Août / ♠ Pocket Jeunesse => Juillet-Août / ♠ Autres sorties => Sorties Août [40]

Mes derniers avis

       

mercredi 20 mars 2013

Tout sauf le grand Amour

Auteur : Kristan Higgins
Titre VO : The next best thing
Traduction : Karine Xaragai
Genre : Roman
Edition : Harlequin - Mosaic
Parution : le 1er février 2013
Pages : 443 pages
Prix : 18.90 euros

*Commander sur amazon : Tout sauf le grand Amour

Résumé:
Ce que cherche Lucy Lang à l’aube de ses trente ans ? Un homme sympa et honnête. Un homme qui s’occuperait du jardin, des barbecues, et qui jouerait au foot avec les enfants. Et surtout, surtout, un homme qui ne déclencherait en elle aucun émoi amoureux, aucune grande passion. Car Lucy refuse l’idée de souffrir de nouveau, comme elle a souffert cinq ans plus tôt en perdant son mari. Alors, même si le passé se rappelle encore à elle, aujourd’hui, elle le sent : elle a atteint les limites d’une vie exclusivement consacrée à son chat, Fat Mikey, le plus intelligent et le plus capricieux des félins, et à son travail qu’elle adore, dans la petite pâtisserie familiale de Rhode Island. Oui, il est temps, après cinq ans, de tourner la page, et de se lancer dans une nouvelle vie. Première étape : prévenir Ethan Mirabelli, son amant sexy mais inépousable, qu’il est temps de revenir à une relation strictement amicale. Deuxième étape : se lancer dans la quête de son futur mari, celui qui sera tout pour elle. Tout, sauf le grand amour.


Mon avis:
Tout sauf le grand amour est très différent, bien que le style soit similaire et aisément reconnaissable, de son autre ouvrage. Je m'attendais peut-être un peu trop à lire un livre ressemblant, ce qui a surement joué un petit peu dans mon appréciation générale, même si pas complètement, mais au final ça reste une bonne lecture.


L'auteur change de thème de fond, s'il toujours question de reconstruction ou plus généralement de changement de cap dans une vie, ici elle s'attache à nous narrer l'histoire de Lucy qui a perdu son mari voilà plus de 5 ans et qui a décidé de refaire sa vie. Ses envies : avoir des enfants et trouver celui qui le lui donnera mais qui soit tout sauf le grand amour comme nous le signale si bien le titre. Mais se le dire et le décider c'est une chose, le réaliser en est une autre.


J'ai bien aimé le fait d'avoir une histoire menée de la même façon, vraiment je n'aurai pas vu le nom de l'auteur sur la couverture, je l'aurai reconnu quand même. Le contenu est quand à lui bien différent, ne serait-ce que par ce qu'elle aborde, mais aussi l'héroïne est à l'opposé. Ça prouve qu'elle sait se renouveler et j'apprécie ça, c'est prometteur pour ses autres ouvrages.

J'ai cependant eu moins d'anicroches avec le thème abordé par l'auteur et la façon dont elle le traite dans son récit. À travers toutes les rencontres et les évènements qui vont découler de la décision de Lucy, son mari défunt transparaît tout le temps. Elle a énormément de mal à tourner la page ce qui est parfaitement compréhensible. Jimmy est donc présent souvent, à chacun des moments que vit Lucy après cette décision. Il est comparé, évoqué via de nombreux souvenirs et c'était un peu trop pour moi.

Ce n'est pas tant qu'on tourne en rond, l'auteur explore différentes situations, on n'en revient pas toujours à Jimmy, mais c'est ce qui prend le plus de place. Le temps qu'elle ait un déclic se fait longuement attendre, et j'attendais avidement qu'elle l'ait, qu'on entrevoit un peu l'après dépassement. Heureusement tous les à-côtés que l'auteur insère dans son récit permettent de passer outre ce petit désagrément que j'ai ressenti. C'est juste dommage qu'ils ne prennent pas un peu plus de place.

Parce que j'aie aimé le métier de Lucy et ce qui se dessine autour. J'ai aussi beaucoup apprécié les 3 veuves et leur sale caractère, même si parfois j'avais plus envie de les baffer. Ces vieilles dames mettent un peu de piment à leur façon au récit. Et surtout la romance qui finit quand même par arriver. Tout ça se noie légèrement sous le fantôme qu'est Jimmy et le deuil en général. Tout ce que j'attendais le plus passe alors bien trop vite, c'est condensé dans les toutes dernières pages à peu près.


Néanmoins je ne me suis pas ennuyée et même si j'ai retrouvé le défaut principal que j'avais repéré dans l'autre livre que j'ai lu de Kristan Higgins, elle a vraiment un talent pour nous raconter son histoire et nous faire passer un bon moment. Ledit défaut étant la prévisibilité de la majorité des évènements qui arrivent. Des fois je me demandais même comment Lucy ne pouvait pas le voir.

Il y a tout de même des choses qui surprennent, contrebalançant en partie les non surprises. Et , arrivé à la fin, elle a réussi à gommer pratiquement tout ce qui m'avait posé souci et même si ça ne s'est pas effacé totalement, sa fin est menée merveilleusement bien. C'est là qu'elle m'a surprise le plus, des révélations tombent et un grand pas se fait. Elle m'a fait refermer le livre contente, ravie, avec le sourire aux lèvres face au tournant qu'a pris la vie de Lucy. Ça m'a vraiment fait beaucoup de bien.


Lucy est très plaisante à suivre et si ses incertitudes primes dans l'histoire, son attachement fort à son mari transparaît beaucoup trop, elle est aussi passionnée et elle fait du mieux qu'elle peut. Elle met certes beaucoup de temps, mais ce n'est pas une situation évidente et son entourage ne l'a pas non plus toujours bien aidée comme il l'aurait fallu.

Sa famille est particulière, ce clan de veuve est tantôt un délice, tantôt énervant, mais ça apporte un humour bienvenu à l'ouvrage. Je n'ai pas toujours compris Ethan qui reste muet alors qu'il aurait dû parler et même si on sait pourquoi il a fait ça, j'ai eu le sentiment de ne pas réellement le connaître ou pas assez. Il est quand même bien craquant et j'aurai aimé le connaître davantage. Je note aussi la famille d'Ethan, ses parents, son fils et son ex qui sont tout aussi sympathique à côtoyer.


Tout sauf le grand amour est une histoire émouvante, drôle, touchante et j'aurai passé un bon moment en compagnie de Lucy et des autres protagonistes. Le thème portant sur le deuil aura été trop présent pour moi, ne me permettant pas d'apprécier l'histoire comme je l'aurais voulu. J'aurais aimé que ce qui se greffe autour soit plus présent et plus développé, comme la romance et ses histoires de pâtisserie. Mais cette fin, tout bonnement divine qui a rattrapé à elle seule beaucoup d'éléments qui étaient moins à mon goût et je termine cette histoire le cœur rempli de joie et satisfaite. Vivement un autre livre du même auteur.


Encore un livre de Kristan Higgins plaisant à lire. J'ai aimé, même si le deuil traité comme tel m'a moins plu que ce qu'elle met en place autour.
Retrouvez les avis de : Ingrid59, Mycoton, Karline, Benjamin et d'autres sur la page BBM du livre : 
Logo Livraddict

La série - Gidéon's Cove :
2. Tout sauf le grand amour

6 commentaires:

  1. il a l'air en effet plus sombre que L'amour et tout ce qui va avec ! J'ai adoré ce livre, je ne sais pas si je lirai celui ci ... Mais au moins je sais à quoi m'attendre ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne dirais pas plus sombre, mais plus dur. Tu devrais, histoire de te faire un avis supplémentaire sur l'auteur et ça reste malgré le sujet délicat, une belle histoire.

      Supprimer
  2. Je vois que nous avons relevé les mêmes petits défauts de ce titre qui reste malgré tout bien plaisant à lire ! J'ai adoré les Veuves Black ! Elles apportent vraiment la juste dose d'humour dans un récit qui comporte parfois des passages tristes ou larmoyant ! J'ai hâte maintenant de découvrir l'autre titre de Kristan Higgins, L'amour et tout ce qui va avec !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bizarrement j'ai pleuré pour l'autre, mais pas pour celui-là, vu que j'ai eu du mal avec le sujet et l'insistance de l'auteur pour Jimmy cela s'explique. L'autre livre est pour moi mieux mené mais en même temps ils sont quand même différents donc peu comparable.

      Supprimer
  3. J'ai eu du mal à rentrer dedans les premières pages mais quand je suis vraiment rentrée dedans je l'ai apprécié. Les nombreuses allusions à Jimmy ne m'ont pas dérangée et je suis vraiment entrée dans la vie de Lucy, c'est un personnage très attachant. J'ai beaucoup aimé la fin et j'ai aussi refermé le livre avec le sourire et presque une pointe de regret de quitter la vie de Lucy et des personnages qui l'entourent ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vois même si j'ai eu des soucis, am dernière impression a tout balayé, c'est ça qui compte pour moi.

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.