Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/06/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Mai - Juin / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Juillet-Août-Septembre / ♠ J'ai lu => Août / ♠ Milady => Août / ♠ Milady romance => Août / ♠ Pocket Jeunesse => Juillet-Août / ♠ Autres sorties => Sorties Août [40]

Mes derniers avis

       

vendredi 15 mars 2013

La Fille-Sortilège

Auteur : Marie Pavlenko
Illustration : Benjamin Carré
Genre : Young Adult, fantasy
Edition : Le pré au clerc - Pandore
Parution : le 14 mars 2013
Pages : 426 pages
Prix : 16 euros

*Commander sur amazon : La Fille-Sortilège*

Résumé:
Six Clans dirigent la Cité. Chacun possède une Magie qui commande aux éléments ou aux êtres vivants. De leur union dépend l’équilibre. C’est pourquoi durant la Fête des Échanges, les adolescents sont soumis à des épreuves, en vue d’être initiés. Parce qu’elle a échoué, la jeune Érine est bannie, loin de sa famille et de son Clan. Condamnée à survivre dans la zone d’exil, elle va bientôt découvrir le sombre secret de la Cité. Et le terrible complot qui menace de la détruire.


Mon avis:
Plus connue pour sa trilogie Le livre de Saskia, c'est avec ce one-shot que je découvre la plume de Marie Pavlenko. Depuis le temps que j'entends parler de l'auteur, j'ai bien le premier tome de Saskia dans ma pal pourtant, je suis ravie d'avoir tâté le terrain avec ce livre qui m'a fait passer un bon moment de lecture.


La fille-sortilège est un ouvrage de fantasy, chose que j'ai découvert après les premières pages, et je suis toujours sceptique quand ce genre de livre ne tient qu'en un seul tome. Habituée aux pavés et aux univers fouillés, une bonne immersion en fantasy passe pour moi par des descriptions plus ou moins importantes. J'ai du mal à concevoir une bonne imprégnation dans un livre unique. Je suis loin d'être fermée, au contraire, je ne demande qu'à être convaincue.

Pour ce qui est de l'immersion et du développement de l'univers crée pour ce livre, Marie Pavlenko s'en sort admirablement, mais pas totalement. Le tout manque de descriptions à mon goût sur la cité des six, sur les décors... Dans son intrigue aussi, l'auteur va à l'essentiel et ne rentre jamais vraiment dans le détail. Elle donne cependant ce qu'il faut au lecteur, elle offre les explications qu'on est en droit d'attendre afin de ne pas rester sur notre faim une fois le livre refermé. Tout ça est sûrement dû au public visé, les jeunes lecteurs n'auront aucun mal à se plonger dans cette lecture et ne seront pas arrêtés par de longues descriptions, qui sont d'ailleurs très rares.

Le manque de détail n'est pas tant un défaut qu'un souhait de ma part tellement j'ai apprécié le monde dépeint par Marie Pavlenko. C'est le gros point fort du livre pour moi. Son monde est aussi simple qu'original car bien pensé, possédant un attrait immédiat et un dépaysement certain et agréable. J'ai aimé ce que j'ai découvert sur cette cité, de ce qui la compose -sa mythologie, la magie en présence- en passant par son fonctionnement. 


J'ai été un peu perdu au début, on entre dans l'inconnu, on n'a pas les bonnes clefs de compréhensions pour que nos premiers pas se passent sans heurts, mais on avance sans trop de problèmes et ça se tasse sans tarder. En effet, rapidement les premières informations tombent, ça commence à devenir plus clair et on se sent de mieux en mieux. On savoure la découverte de la cité et de l'histoire de l'héroïne. Il faut plusieurs dizaines de pages d'installations avant d'entrer dans le vif du sujet et ensuite le récit s'accélère de plus en plus et ne faiblit jamais longtemps. À chaque ralentissement, rapidement une nouvelle complication survient et relance le rythme. Il n'y a donc pas de longueurs.


Marie Pavlenko a une écriture agréable, j'ai aimé sa façon de nous donner les informations au compte-gouttes. Elle nous apprend ce qu'il nous faut au début pour atténuer cette sensation de flou, qui tourne essentiellement sur le monde en présence, le fonctionnement et la vie mené dans la cité, et nous laisse bien souvent avec des questions plein la tête. L'héroïne est tout aussi perdue que nous, on avance avec elle et on découvre les choses en même temps qu'elle.

Légère déception pour les révélations qui parsèment l'ouvrage. La moitié d'entre elles sont assez évidentes à deviner et pour celles qui ne le sont pas, elles n'étaient pas très surprenantes car elles s'inscrivent dans une certaine logique. Ce qui se révèlent pourtant au fil des pages et bon, tortueux à défaut d'être surprenant. Son intrique parvient à tenir en haleine le lecteur, parce qu'elle sait jouer à maintenir une tension palpable. Je salue les idées de l'auteur, elle sont intéressantes en plus d'être bien construites et tenant la route.


Du côté des personnes l'attrait était présent, mais seulement deux sont ressortis pour moi. L'héroïne qui tente de survivre dans se monde régi par des règles bien spécifiques. Déjà reléguée au ban de la société elle a toujours fait en sorte de s'en sortir. Elle est courageuse mais bien souvent dépassée par les évènements qui ne l'épargne en rien. Son aventure mouvementée la met en relation avec l'inconnu et bouleverse sa vie déjà pourtant compliquée. Sans en faire une héroïne inoubliable, elle m'a plu et j'ai aimé suivre son voyage jusqu'à la dernière page.

L'autre personnage est Arkadi, son compagnon de route qui parvient à s'attirer la sympathie du lecteur. Son destin m'a tenu à cœur presque autant que celui d'Erine. C'est un bon compagnon et un trublion qui met de l'animation par son franc-parler et son caractère enjoué.

Nombreux sont les personnages que l'on va rencontrer mais qui globalement sont justes esquissés, restant en surface. Beaucoup m'ont pourtant paru prometteurs, j'aurai bien vu par exemple Sootar avoir un rôle plus conséquent.


Cette incursion dans la Cité des Six m'aura été salutaire et m'aura fait passer un bon moment. L'histoire va à l'essentiel, ça manque de détail, de développement et de surprise pour moi, mais Marie Pavlenko mène bien son récit, il n'y a aucun temps mort, le rythme étant la plupart du temps très soutenu. Ces petits manques ne sont pas bien graves, un jeune public s'en contentera parfaitement et si j'ai apprécié la découverte, un approfondissent plus marqué dans l'ensemble, m'aurait davantage convenu. Néanmoins son imagination fait des merveilles, le monde créé qui répond à un mode de fonctionnement bien particulier est dépaysant et l'aventure qu'on partage avec Erine et compagnie vaut le détour.


Une belle incursion dans un roman de fantasy à l'univers franchement dépaysant et orignal. Même si l'histoire va à l'essentiel et reste sans trop de surprise, le tout est bien mené et fait passer un moment de lecture enchanteur.
Retrouvez les avis de : Mycoton et d'autres sur la page BBM du livre:
Logo Livraddict

10 commentaires:

  1. Comme toi je suis sceptique quand à un livre de fantasy en un tome qui ne soit pas un gros pavé, donc j'ai hâte de voir ce que ça donne. J'ai Le livre de Saskia dans ma pal que je compte découvrir aussi bientôt, j'ai hâte de découvrir cet auteur en tout cas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est quand même pas mal du tout même si on reste en surface. On sent bien que l'auteur à de la ressource.

      Supprimer
  2. La couverture est super jolie, il me donne bien envie et ton avis confirme le tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien la couverture aussi et contente de t'avoir convaincue :)

      Supprimer
  3. Ce titre me tente beaucoup !

    Par contre, en lisant ton avis, quelque chose m'a sauté aux yeux... Vers la fin, tu parles de Séléné... Il y en a une aussi dans ce livre ? Car c'est aussi l'héroïne de Lune Mauve.

    Voilà, c'était juste pour te le souligner au cas où tu aurais fait une erreur :)

    Bonnes lectures !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce nom m'est tellement resté en tête et j'ai écris les chroniques de façon rapprochée que j'ai fait la boulette lol. Mais j'ai changé, merci à toi de m'avoir prévenu.

      Supprimer
  4. moi, j'aime bien quand ça tient en un tome...

    tu devrais lire du neil gaiman :p

    moi, je crains toujours que les auteurs rallongent la sauce avec plusieurs tomes et qu'ils s'écoutent bavarder

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, mais moins pour la fantasy bizarrement. Là pour le coup j'en aurai aimer plus.

      Supprimer
  5. Après lu les deux premiers tomes de Saskia (qui sont excellents !!), je ne pouvais pas manquer La Fille-Sortilège. Même si ca touche un public adolescent, je pense qu'il est moins abordable que Saskia, pas aux mêmes âges en tout cas, avec les violences bien décrites ici.
    J'ai adorée ce nouveau roman, et l'ai trouvé vraiment très bon du début à la fin :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un monde assez dur oui, les jeunes adultes peuvent quand même se pencher dessus. Je suis plus amatrice d'univers plus fouillé en fantasy, celui-là était tellement accrocheur que j'aurais aimé plus de détails. Mais j'ai quand même aimé.

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.