Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/06/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Mai - Juin / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Mai et Juin / ♠ J'ai lu => Juin - Juillet / ♠ Milady => Juin / ♠ Milady romance => Juin / ♠ Pocket Jeunesse => Juin / ♠ Autres sorties => Sorties Juin [38]

Mes derniers avis

       

samedi 20 décembre 2014

Une aventure d'Alexia Tarabotti, Le protectorat de l'ombrelle, tome 3 : Sans honte

Auteur : Gail Carriger
Titre VO : Parasol Protectorat, book 3 : Blameless
Traduction : Sylvie Denis
Genre : Steampunk
Edition : Le livre de poche
Parution : le 13 novembre 2013
Pages : 421
Prix : 7.10 euros

*Commander sur amazon : Sans honte*

Résumé :
Après les événements survenus en Écosse, Alexia est retournée vivre chez ses parents. La reine Victoria l’a exclue du Cabinet fantôme, et Lord Akeldama, la seule personne qui pourrait expliquer sa condition délicate, a inopinément quitté la ville. Pour couronner le tout, Alexia découvre que les vampires de Londres ont juré sa mort. Tandis que Lord Maccon met toute son énergie à boire et que le Professeur Lyall tente désespérément de maintenir la cohésion au sein de la meute Woolsey, Alexia s’enfuit en Italie à la recherche des mystérieux Templiers. Ils devraient pouvoir l’aider, à moins qu’ils ne soient plus nuisibles que les vampires. Surtout armés de pesto…
Mon avis :
Je me souviens encore très bien de la fin du tome 2. Comment ne pas se rappeler de la situation dans laquelle on laissait les personnages, enfin surtout Alexia ? Comment ne pas rester sur les fesses face au retournement concocté par l'auteur ? On ne le peut pas, ou très difficilement. J'aurai mis plus longtemps que prévu à lire le tome 3, il se sera écoulé plus d'un an, mais je me souvenais encore très bien de cette fin, comme quoi elle est vraiment marquante, voire traumatisante.


Je ne me souviens pas du tout si dans les autres tomes l'auteur nous offrait d'autres points de vue, mais dans ce tome on en a plusieurs et étant donné le contexte, c'est vachement utile. Je pense que sans ça on aurait perdu en intérêt et il y aurait eu un plus gros manque encore que celui que j'ai pu ressentir. Parce que oui, des manques il y en a. Je ne vais pas pouvoir développer beaucoup, mais sachez que le duo Alexia/Maccon n'est plus aussi au top niveau qu'auparavant. Leurs échanges, leurs piques m'ont beaucoup manqué et j'aurais aimé que l'auteur règle ce qu'elle doit régler plus tôt dans l'histoire pour qu'on puisse en profiter, même si ce n'était que pour un court laps de temps.

Ceci dit, on a quand même quelque chose à se mettre sous la dent. Chacun reste qui il est, c'est-à-dire un individu avec un sacré caractère. Chacun y va de ses commentaires sur l'autre, mais c'est surtout Maccon qui va en baver et je trouve qu'il ne l'a pas payé. Lyall va jouer un grand rôle dans cette entreprise et il a bien raison, mais le pauvre va subir les conséquences du caractère sanguin de Maccon. Lord Akeldama n'est pas des plus présents lui non plus. Ce personnage décalé et haut en couleur manque également. J'ai trouvé qu'on perdait beaucoup de l'humour et aussi d'une part du charme des tomes précédents. De l'humour on en trouve quand même, mais un humour plus discret et différent. Pour toutes ces raisons, j'aurais moins apprécié Sans honte que ses grands frères.

Pour autant, ce troisième opus reste des plus agréables à lire. L'auteur comme à son habitude réserve de grands tracas à ses personnages. Alexia va se retrouver en bien mauvaise posture et malgré sa situation des plus délicates, elle fait face à sa façon, à la Alexia je dirais ^^. Comme je l'ai dit plus haut, Lyall va avoir son content de soucis, le pauvre n'a vraiment pas de bol et Maccon, là aussi je me répète, mais lui mérite chaque seconde de souffrance, niark niark. Et comme toujours, l'auteur met le paquet à la fin et si on ferme le livre dans un état bien moins sonné que celui qu'on pouvait avoir à la fin du tome 2, un développement en particulier remet certaines choses en question et la suite devrait sur ce point être intéressante. J'ai aussi hâte de retrouver le duo principal tel que je les appréciais, bon vu les événements récents ça risque d'être un chouïa différent et aussi au début un peu marrant, donc à voir. S'ajoute à l'équation tout ce qu'on a appris de neuf et qui ne va pas arranger leur futur.


Ce tome est un peu différent des autres, les côtés positifs que j'avais appréciés dans les tomes précédents sont moins présents et s'ils restent de la partie, ça se traduit autrement. J'ai de ce fait un peu moins apprécié ma lecture, ces éléments constituaient vraiment ce que j'aimais le plus dans cette série, mais vu les événements racontés dans ce tome, c'est normal qu'ils soient en sous nombre. L'auteur arrive à palier à ces manques grâce à d'autres points de vue autre que celui d'Alexia. L'intrigue elle, est menée de la même façon, elle va crescendo et le plus important arrive vers la fin. Ma lecture aura été bonne, il est clair que ce n'est pas mon tome préféré, mais le futur qui se dessine pour nos personnages donne très envie de continuer la série.



Une lecture agréable
Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

La série Alexia Tarabotti :
3. Sans honte
4. Sans coeur
5. Sans âge
-Série terminée-

5 commentaires:

  1. Je suis tout à fait d'accord avec ton avis ! C'est le tome qui m'a un tantinet moins plu, du fait qu'on n'a pas les joutes verbales si savoureuses entre Alexia et Maccon et ça manque ! Alors il y a un peu plus d'action que dans les deux tomes précédents mais c'est un peu au détriment de ce qui fait le sel de cette série. Heureusement les deux tomes suivants sont dans la même veine que le 1 et 2.

    RépondreSupprimer
  2. Il est temps que je me mette à cette série :)

    RépondreSupprimer
  3. Perso je les ai dévoré les uns à la suite des autres donc je n'ai pas eu le temps de me morfondre sur le manque de mordant (lol pour un garou c'est dommage) de nos deux personnages principaux. Par contre la situation d'Alexia et sa manière comme tu le dis "A la Alexia" de tout gérer m'éclate toujours autant.
    Ahh et ce "désagrément embryonaire" je crois lol c'est beau un tel amour maternel inné :p

    RépondreSupprimer
  4. ah le protectorat de l'ombrelle, une série très addictive ! Tu n'as pas lu la suite ?

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.