Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/09/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne =>  / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Octobre-Novembre / ♠ J'ai lu => OctobreNovembre / ♠ Milady => OctobreNovembre / ♠ Milady romance => OctobreNovembre / ♠ Pocket Jeunesse => Octobre - Novembre / ♠ Autres sorties => Sorties Octobre

Mes derniers avis

       

jeudi 23 juin 2016

La Reine des Sicambres

Auteur : Amboise Lliard
Genre : Roman historique
Edition : du Toucan
Parution : le 1er juin 2016
Pages : 152 pages
Prix : 15.00 euros

*Commander sur amazon : La Reine des Sicambres*

Résumé :
Reims, Noël 496.
« Courbe la tête, fier Sicambre ! » ordonne l’évêque Rémi à Clovis avant de le baptiser. Une allusion aux mythiques origines des Francs qui interpelle la jolie Renate, suivante préférée de la reine Clotilde.
Le soir de la cérémonie, au cours des festivités, un compagnon d’armes du roi, l’affreux Gondioc, tente de violer la ravissante protégée. Son précepteur, le moine Aetius, tue le soudard. Pour qu’elle échappe à la colère de Clovis, la reine envoie alors Renate en mission urgente.
Rapidement pourtant, la jeune femme est traquée par un ennemi invisible. La mort de Gondioc peut-elle expliquer l’acharnement de ses poursuivants ? Ou bien était-ce un prétexte pour se débarrasser d’elle ? Aux yeux de certains en effet, la marque de naissance aux formes mystérieuses qui orne le bas de son dos ferait d’elle un personnage très gênant…
Sur les routes si dangereuses de la Gaule, elle aura besoin du valeureux Euric pour tenter de découvrir à tout prix sa véritable identité et le sens de son existence.
Mon avis :
La couverture m'a tout de suite attirée et le pitch me tentait. Quand je l'ai reçu j'ai été légèrement surprise de voir l'épaisseur du livre, je ne me souvenais pas qu'il était si petit et pourtant j'avais vérifié. J'avoue que ça ne m'a pas rassuré du tout et les avis que j'ai réussis à lire avant de commencer ma lecture, encore moins.


Autant mettre les pieds dans le plat tout de suite et avouer sans détour que je n'ai pas terminé ce roman. J'en ai lu la moitié, soit 78 pages et je ne prenais aucun plaisir donc j'ai arrêté de me forcer, parce que oui c'était le cas depuis quelques pages. Même si 78 pages ça commence à faire, les grosses marges et les pages blanches entre les différentes parties du récit et les chapitres, ont réduit de beaucoup la place que prend le texte. Pour le peu lu j'ai quand même estimé que j'avais matière à écrire quelque chose.

Après quelques pages, j'ai commencé à perdre le fil. Les enjeux et problèmes qui se dévoilaient, au niveau des différents camps, des puissances en demeurent, se sont vite effacés de ma tête. Très vite je n'ai plus resitué quel était le souci, qui était qui par rapport à qui, bref les différentes alliances et mésalliances me sont passé au-dessus. Le hic c'est que tout ça demeure un poil important, surtout vis-à-vis de Renate, l'héroïne, au vu de sa situation. Mais, vu que l'auteur ne s'attarde pas sur grand-chose, prendre ses marques a été difficile pour moi et si je n'ai pas le temps de me familiariser avec un élément, qu'il n'est pas suffisamment traité, je ne le retiens pas (ou difficilement).

Je ne sais plus comment j'ai su ce qui allait arriver à Renate, ce n'est pas dit dans le résumé. Bien avant que ça n'arrive dans le roman, je savais qui elle était et qu'elle serait la menace principale qui allait peser sur elle, autre que ce qui lui arrive et qui l'oblige à fuir. En dehors de cette non surprise, l'essentiel de ce que j'ai lu est raconté (dans les grandes lignes) dans la quatrième de couverture. Cela n'aurait pas été gênant si le récit avait été développé d'une quelconque manière. L'auteur se contente d'énoncer des faits, sans descriptions alourdissantes, ce qui aurait pu être à l'avantage de l'histoire si le peu de descriptions existantes avaient apporté quelque chose.

Tout va bien trop vite dans ce roman, on n'a pas le temps de s'approprier l'univers, les personnages non plus qui restent très éloignés de nous et qui ne sont pas davantage développés que l'histoire. C'est vraiment dommage car ce que je voyais de Renate aurait vraiment pu me plaire. C'est une jeune femme foncièrement courageuse et qui n'hésite pas à se défendre. Mais à côté il y a pas mal de ses réactions et agissements que j'ai trouvés incompréhensibles, parce que les présentations avaient notamment été expédiées, entre autres. Et ses relations avec les autres sont à peine traitées. Un rapprochement survient avec un personnage qu'on voit très peu. Tout ça était bien décevant.


Faute d'avoir suffisamment développé son histoire, l'auteur m'a rapidement lassé et désintéressé de son roman. Le pitch, le fond de l'intrigue, ce que l'héroïne laissait entrevoir à certains moments auraient pu me plaire et il y a certains détails historiques qui tendent en ce sens, mais au final en allant à l'essentiel, sans s'attarder sur les rôles principaux, sans amener de sel à son récit, le tout est resté sans saveur. Je n'ai même pas pu terminer le roman tellement le peu que j'ai réussi à lire m'a laissé indifférente.


Lecture non terminée
Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict


Merci à Babélio et aux éditions du Toucan pour ce partenariat.

6 commentaires:

  1. Aïe dommage pour ton avis :( !

    RépondreSupprimer
  2. Aïe... Mauvaise pioche :/ C'est dommage, le contexte historique est plutôt original ! Ca change des romans qui se passent à la cour du Roi Soleil !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah mais totalement. Ou le contexte historique changeait de ce que je lisais en historique, mais voilà quoi ^^

      Supprimer
  3. C'est dommage, ce livre avait l'air bien... En plus, j'aime beaucoup cette période de l'histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur la quatrième totalement, à l'intérieur, c'est tout autre chose ^^

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.