Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/09/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Septembre / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Juillet-Août-Septembre / ♠ J'ai lu => Septembre / ♠ Milady => Septembre / ♠ Milady romance => Septembre / ♠ Pocket Jeunesse => Septembre / ♠ Autres sorties => Sorties Septembre [41]

Mes derniers avis

      

mardi 14 juin 2016

L'atelier des poisons

Auteur : Sylvie Gibert
Genre : Historique - Policier
Edition : Plon
Parution : le 17 mars 2016
Pages : 351 pages
Prix : 19.90 euros

*Commander sur amazon : L'atelier des poisons*

Résumé :
Paris, 1880. A l'académie Julian, le premier atelier à ouvrir ses portes aux femmes, la vie n'est pas facile. L'apprentissage du métier de peintre est ardu, long et coûteux. Seules les jeunes filles dotées d'un véritable talent et, surtout, d'une grande force de caractère, parviennent à en surmonter les obstacles.
Du talent, Zélie Murineau n'en manque pas. De la force de caractère non plus. N'a-t-elle pas déjà prouvé qu'elle était prête à tout pour parvenir à ses fins ? Pourtant, lorsque Alexandre d'Arbourg, le commissaire du quartier du Palais-Royal, lui demande de faire le portrait de sa filleule, sa belle assurance est ébranlée : comment ne pas croire que cette commande dissimule d'autres motifs ? Même si elle en connaît les risques, elle n'est pas en mesure de refuser le marché que lui propose le beau commissaire : elle sera donc " ses yeux ".
Des auberges mal famées jusqu'aux salons de la grande bourgeoisie, elle va l'aider à discerner ce que les grands maîtres de la peinture sont les seuls à voir : les vérités qui se cachent derrière les apparences.
Mon avis :
Je me suis lancée, il y a quelques mois, dans une série de mangas (Arté de Kei Ohkubo), narrant les aventures d'une jeune fille de bonne famille, souhaitant devenir peintre. C'est la version courte, je vous laisse aller voir mon avis si vous êtes intéressé pour en savoir plus. Tout ça pour dire que « L'atelier des poisons » m'a tout de suite rappelé ce manga et il ne m'en a pas fallu plus pour être intriguée.


Dans le Paris de la fin du 19ème siècle, 1880 pour être précise, nous découvrons aux côtés de Zélie, notre héroïne, comment une femme peut effectuer un apprentissage dans la peinture. C'est une pratique assez nouvelle, Zélie ayant réussi à s'inscrire dans le tout premier atelier qui a ouvert ses portes au sexe féminin. Entre hommes et femmes, pas d'égalités, quelques différences sont pointées au travers de ce roman. Le coût n'est pas le même, il est plus cher évidemment, les cours ont lieu à séparément, ou encore pas de modèle masculin nu pouvant choquer ces demoiselles... D'autres problématiques sont allègrement illustrées par l'auteure. Elle ne traite pas seulement des difficultés inhérentes aux femmes à se faire une place dans le monde de la peinture, où tout le moins à être considérée comme des peintres, le goût pour l'exercice, le travail que ça traduit transparaît pendant la lecture. Les passages parlant de cet art ont été mes préférés.

À côté, l'auteure nous propose de participer, en compagnie de Zelie et d'un charmant commissaire, à une enquête qui réserve bien des surprises à nos personnages, mais aussi au lecteur. Quand j'avais choisi ce roman, je ne m'attendais pas à suivre ce genre d'histoire et une fois que j'ai su que l'essentiel allait concerner une enquête, j'ai été un petit peu déçu, mais juste un petit peu ^^. Si au début ce côté de l'intrigue est timide, et qu'en plus il avait du mal à m'accrocher, plus on avance et plus les choses deviennent compliquées. De fil en aiguille, un danger pressent se fait sentir, des événements graves surviennent et je me prenais de plus en plus au jeu, j'étais de plus en plus curieuse et satisfaite de ce que je lisais. La finalité est bonne, des surprises surviennent, et même si l'intrigue n'est pas à proprement parler incroyable, l'auteure a su m'intéresser davantage à son histoire au fur et à mesure que les pages défilaient.

Il reste un point qui me chagrine, les personnages. À l'image de l'intrigue, plus j’avançais dans ma lecture et plus ils me devenaient sympathiques. Mais, pendant un moment je les trouvais peu charismatiques, surtout Zélie. Dans le résumé on dit d'elle qu'elle est une femme de caractère et je n'ai pas assez ressenti ce trait dans sa personnalité. Il y a même eu des fois où je la trouvais en retrait, pas assez intéressée. J'ai un moment qui me vient en tête, un drame qui la touche un court moment et on passe vite à autre chose. Zélie manque vraiment de présence et d'épaisseur, épaisseur qui fait défaut à tous les personnages. Après tout est bien qui finit bien, mais j'aurais aimé que l'auteure les développe davantage, surtout les principaux. Il y a aussi eu des moments lors desquels des rôles secondaires prenaient la parole, succinctement, et ce n'était pas très utile selon moi. Ça compliquait même la lecture parfois parce qu'on passait d'eux à Zélie par exemple, sans transition. Mais c'est extrêmement rare si ça peut vous rassurer.


L'atelier des poisons est un roman historique agréable. Ce qui touche à la peinture est intéressant et ces passages restent mes préférés. L'enquête principale, et le reste, offre un bon moment de lecture, l'auteure jouant bien avec son lecteur en compliquant son intrigue et en la rendant plus dangereuse au fur et à mesure que les pages défilent. Les personnages manquent de développement, par exemple Zélie qu'on m’annonçait avoir du caractère est parfois trop en retrait. J'ai quand même mis du temps à réellement les apprécier, mais au final beaucoup ont gagné mon intérêt et un vrai capital sympathie, bien que j'aurai aimé plus. Et, s'il y a quelques passages qui auraient mérité également plus de traitements, l'ensemble reste bon, comme avec les protagonistes, les choses devenant de mieux en mieux qu'on approche de la fin.


Une lecture agréable
Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

3 commentaires:

  1. Il a l'air pas mal à découvrir :)

    RépondreSupprimer
  2. C'est un roman qui m’intriguait beaucoup mais du coup mon envie a un peu baissé, je ne pense pas qu'il me plairait vraiment ! Je le lirai peut être un jour si l'occasion se présente. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si on est pas fan d'intrigue policière et si tu t'attends à un pur roman historique sans ce côté, c'est compliqué, mais il faut essayer ^^

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.