Derniers articles/Billets sorties


*** MAJ du planning général des sorties (le 28/12/16) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne =>  / ♠ Collection R => Début 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Janvier et Février / ♠ HarperCollins/Mosaic => Août à Octobre / ♠ J'ai lu => Janvier / ♠ Michel Lafon => Début 2017 / ♠ Milady => Décembre - Janvier / ♠ Milady romance => Janvier / ♠ Nathan => Fin 2016 / ♠ Pocket Jeunesse => Janvier - Février / ♠ Autres sorties => Sorties [33]

Mes derniers avis

       

vendredi 25 avril 2014

Love letters to the dead

Auteur : Ava Dellaira
Titre VO : Love letters to the dead
Traduction : Philippe Mothe
Genre : Young Adult
Edition : Michel Lafon
Parution : le 15 mai 2014
Pages : 319
Prix : 16.95 euros

*Commander sur amazon : Love letters to the dead*

Résumé:
Au commencement, c'était un simple devoir. Ecrire une lettre à un mort. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande soeur May l'adorait. Et qu'il est mort jeune, comme May. Très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres où elle dresse son propre portrait de lycéenne, celui de ses nouveaux amis, de son premier amour...

Mon avis:
Love letters to the dead est présenté comme un coup de cœur éditeur et sur les épreuves que j'ai reçues, il y a plusieurs citations d'auteurs encensant le roman. Les phrases choisies sont percutantes et fortes et ça met la barre très haute, vraiment très haute. J'ai terminé ce livre difficilement, je suis donc loin du coup de cœur et j'avoue être ressortie de ma lecture complètement déstabilisée.


Je ne sais vraiment pas quoi penser de ce livre. C'est rare que ça me fasse ça, ça m'est déjà arrivé, et je déteste toujours autant cette sensation de ne pas savoir comment me positionner sur un livre que je viens de terminer. En fait, je ne me suis pas sentie à l'aise avec cette lecture.

Ce qui commençait comme un récit somme toute normal, si l'on écarte le principe des lettres, fini par changer de ton passé la moitié environ et à un moment je n'étais plus du tout en phase avec l'héroïne. Je n'irais pas jusqu'à dire que je l'étais au début, mais les choses avaient bien commencé. Pour être véritablement précise je n'ai carrément pas compris Laurel. Le fait d'apprécier un premier rôle et presque une condition sine qua non pour me faire aimer un ouvrage. Si cette condition est absente, je vais avoir le plus grand mal à me sentir bien dans une histoire. Ici étant donné le contexte, il est difficile de faire abstraction de l'héroïne, le récit étant très personnel, plus que dans un livre écrit normalement.


Laurel est une jeune fille qui a perdu sa sœur, sœur qu'elle a toujours idéalisée et au moment de sa rentrée, dans une nouvelle école, elle va faire en sorte de prendre exemple sur elle et de repartir du bon pied. Ce qui s'apparente comme un changement tout en tentant de surmonter la perte d'un être cher, va peu à peu devenir plus complexe que ça. Et c'est à ce moment que j'ai fini par décrocher du récit. Je n'étais pas à l'aise avec Laurel, je n'aimais pas spécialement ses amis et j'aimais encore moins ce qu'elle faisait parfois, les comportements qu'elle avait, surtout ceux de la fin quand on apprend certaines choses bien éloignées du ton du début.

Bref, tout était tellement loin de ce que moi je faisais à cette époque que je n'ai pas réussi à me sentir concerner par ce qu'elle vivait. Ses amours, ses amitiés, ses souffrances... n'ont pas trouvé échos en moi. Sur la fin au moment de révélations importantes, encore une fois j'ai bien vu que je n'arrivais pas à être touché par ce qu'elle nous confie alors. Je suis vraiment restée extérieur, ne parvenant pas à prendre part au récit. Je reconnais quand même un fond dur et un vécu difficile chez Laurel.

Une dernière chose m'a gêné et c'est en rapport avec l'héroïne. J'ai souvent eu l'impression d'avoir affaire à une enfant bien plus jeune que ce qu'on me présentait. C'était un décalage assez désagréable pour moi, j'ai vraiment eu la sensation que Laurel était une gamine et les dialogues sont parfois quelque peu enfantins. J'ai de temps en temps eu du mal à m'immerger dans le récit à cause d'éléments qui ne correspondaient pas, pour moi, à l'âge des personnages, ni même à la gravité de certaines situations.


L'idée des lettres est plutôt bonne, le mécanisme s'apparente à celui d'un journal intime. Ça n'y ressemble pas totalement et chacune des lettres écrites, l'est avec différents protagonistes. Le plus souvent, Laurel part d'un événement marquant de la vie de la personne morte à laquelle elle s'adresse, le met en relation avec ce qu'elle a vécu elle pour parfois finir par s'en écarter. Je n'ai pas trouvé cette façon de raconter l'histoire exceptionnelle, mais l'auteur a le mérite d'avoir trouvé une idée bien à elle pour nous faire partager une histoire.


Voilà un livre avec lequel je serais passée totalement à côté. Je n'ai pas été sensible au personnage de Laurel, qui m'a parfois mis mal à l'aise de par ses agissements ou de par ses réflexions qui me laissaient souvent perplexe, surtout vers la fin quand se fait jour des éléments troublants et qu'on voit qu'elle restait plus ou moins passible devant certaines choses lui arrivant. Je ne l'ai pas comprise. Ce n'était pas une mauvaise lecture, mais elle n'a pas été bonne non plus.


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre:
Logo Livraddict


Citation :
"Un ami, c'est celui qui t'accorde la totale liberté d'être toi-même -en particulier de réagir comme bon te semble. Que tu réagisses comme ci ou comme ça, ça lui est égal. C'est ça, le vrai amour : de permettre à quelqu'un d'être ce qu'il est vraiment."

10 commentaires:

  1. J'ai entendu parler de ce livre pour la première fois grâce à Emma Watson qui en a parlé sur son Twitter. Elle semble avoir apprécié.
    Mais ton avis est le premier avis complet que je lis ! Son côté négatif me refroidit un peu mais j'aimerai vraiment découvrir ce roman épistolaire.
    La couverture est très belle en tout cas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je l'ai dis dans mon billet, je suis totalement passé à côté donc je suis sure qu'il va plaire. Et s'il te tente, il ne faut pas hésiter.

      Supprimer
  2. Dommage. Ce livre me faisait très envie, mais plus je lis d'avis, moins je suis convaincue. Bon c'est ma pal qui dira merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu un bon avis et un mois bon, et c'est tout ^^

      Supprimer
  3. Moi j'ai beaucoup aimé. Je me suis au contraire complètement retrouvée à 14 ans, quand je n'étais pas vraiment à l'aise avec ce que je faisais... Naïve, pas prête à ça, pas rendue là.... Je n'ai pas compris l'héroïne... je me suis demandé comment elle avait pu laisser autant déraper les choses... mais j'ai beaucoup aimé le ton et l'écriture, ainsi que l'histoire de jeune fille qui tente de grandir. Mais j'ai vu plein d'avis comme le tien sur Goodreads... on aime ou on aime pas, je pense...

    RépondreSupprimer
  4. Dommage qu'il ne t'aie pas plu davantage !

    RépondreSupprimer
  5. Moi je ne suis pas vraiment d'accord avec toi. J'ai beaucoup aimé ce livre ! Ce qui m'a le plus plut dans ce livre, c'est la façon dont il est écrit, cette façon très poétique de voir la vie. Laurel est un peu rêveuse, et ces mots sont pleins de maturités. Je pense que ce qui t'a dérangé c'est justement le décalage entre la maturité de l'auteure et le naïveté qu'elle a voulu donner au personnage. Je comprends, c'est vrai que c'est assez déroutant ce contraste qui n'est pas très harmonieux. Mais moi ça ne m'a pas dérangé plus que ça. Peut-être même que cela m'a plut. J'ai vraiment aimé ce roman ! J'ai adoré l’émotion qu'il y avait dans chacune des pages. La poésie très présente aussi. C'est une très bonne idée le principe de lettres à des morts, elle leur écrit sa vie et analyse les leurs aussi. Elle leurs parle comme si la mort n'était pas un obstacle insurmontable. Vois-tu je n'ai pour l'instant que 13 ans et moi j'ai très bien compris ce que Laurel vivait. Je pense qu'elle n'a jamais vraiment su qui elle était par ce qu'elle admirait sa sœur d'une façon que je ne comprends pas vraiment par contre. Elle l'aimait vraiment beaucoup et elle était son model absolument pour tout, Laurel contait sur elle pour la protéger et la voyait comme un soleil dont l'éclat brillait peut-être au détriment d'elle même, mais Laurel s'en fichait tant qu'elle avait son amour. May était aussi celle qui soudait la famille, pour Laurel elle était une des choses les plus importantes dans son monde. Alors lorsque ses parents se sont séparés, c'est May qui en a le plus souffert, elle avait tout fait pour garder la famille soudée et ses efforts avaient été vain. May possédait une lueur de gentillesse et tout ce qu'elle veut c'est de l'amour mais ses parents se sont séparés. C'est là je pense que May commence à dériver. Mais Laurel l'idéalise toujours et l’admire beaucoup. Elle ne se méfie pas de sa sœur et la suivrait partout par amour. C'est ainsi que May l’entraîne dans sa dérive sans le vouloir, elle aime sa sœur elle aussi, elle veut prendre soin d'elle mais ne fait pas attention à où elle l’emmène. Laurel accepte donc des choses qu'elle ne devrait pas accepter par amour pour May et parce qu'elle pense que c'est ça faire partie de son monde.
    Lorsque May meurt Laurel perd complètement pied parce qu'elle n'aurait jamais imaginé sa protectrice partir et qu'elle n'a jamais su qui elle était vraiment et sans May elle était perdue. De plus sa mère s'en va elle aussi et sa famille n'est plus. Laurel ne s'était pas encore trouvée lorsque le sol se dérobe sous ses pieds, cela peut expliquer son comportement.

    En tous cas j'ai vraiment beaucoup aimé ce livre pour son histoire, pour les amis et les amours de Laurel, parce qu'il est chargé de beaucoup d'émotions, que la fin en est une explosion, parce qu'il m' donné une autre façon de voir la mort, Ava Dellaira est une grande auteure et ce livre est une bombe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout les goûts sont dans la nature comme on dit et tant mieux si toi il t'as plu ;)

      Supprimer
  6. Je vous conseille vivement de le lire au contraire ! Moi j'ai adoré ce roman ! Et j'ai vraiment beaucoup aimé comment il était écrit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne l'ai jamais déconseillé et comme dit dans les commentaires, je sais qu'il peut plaire et d'ailleurs beaucoup l'ont aimé. Cette chronique reste mon avis et chacun peut se faire le sien.

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.