Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/09/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Septembre / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Juillet-Août-Septembre / ♠ J'ai lu => Septembre / ♠ Milady => Septembre / ♠ Milady romance => Septembre / ♠ Pocket Jeunesse => Septembre / ♠ Autres sorties => Sorties Septembre [41]

Mes derniers avis

      

samedi 25 mars 2017

Lady Killer, tome 1 : A couteaux tirés

Auteur : Joëlle Jones et  Jamie S. Rich
Illustrations : Joëlle Jones
Couleurs : Laura Allred
Titre VO : Lady Killer - Collected editions 1
Traduction : /
Genre : Comic
Edition : Glénat
Sortie : le 1er juin 2016
Pages : 144
Prix : 15.95 euros

*Commander sur amazon : Lady Killer, tome 1 : À couteaux tirés*

Résumé :
Méfiez-vous des femmes au foyer !
Deux filles blondes comme les blés, un job de vendeuse de cosmétiques à domicile, un mari occupé qui rentre tard du travail... en apparence, Josie Schuller a tout de la mère de famille idéale. Mais elle a un secret : c est aussi la plus impitoyable des tueuses à gage ! Josie partage son quotidien entre l'entretien de son petit foyer irréprochable et l 'exécution d'assassinats de sang-froid pour de dangereux commanditaires.
Mon avis :
Les nanas psychopathes ce n'est pas si souvent qu'on en croise -d'ailleurs l'auteure parle de ce fait dans une introduction, texte court à lire car très intéressant-, et j'avoue que ce détail a fortement titillé ma curiosité.


Dans ce comic on y suit une femme au physique angélique, une femme qui a un mari, des enfants blondinets et qui habite en plus une jolie maison dans un quartier tranquille et l'histoire prend place dans les années 50 aux États-Unis. Ce cadre offre un vrai plus. D'une ce n'est pas souvent que je lis des histoires qui se déroulent à cette époque, encore moins dans des livres graphiques, et de deux, l'atmosphère visuelle claque pas mal. Le trait de la dessinatrice, et auteure, (elle a travaille sur le comic de La maison de la nuit) s'adapte à merveille à l'intrigue et au cadre qu'elle a choisi. Le fait de suivre une femme nous permet de voir défiler un nombre certain de toilettes, détail très agréable et, les personnes appréciant la mode de ces années seront aux anges.

Si Josie semble bien sous tous rapports, toujours pomponnée et bien apprêtée, avec une vie tranquille et une belle petite famille, elle cache à son entourage une passion peu commune : tuer des gens. Josie est une tueuse à gages depuis 15 ans. Au travers de divers épisodes, on a tout loisirs de la voir exercer son métier et de la voir pratiquer des mises à mort. Si le concept est un poil répétitif, au début, par la suite des éléments s'ajoutent rendant alors l'intrigue plus diversifiée. Les meurtres, eux, changent tout le temps.

Petit point dérangeant, certaines situations et certaines apparitions de personnages manquent d'informations. On n'a pas réellement de présentation de l'héroïne par exemple, tout comme certains protagonistes s'immiscent dans l'histoire sans qu'on sache grand-chose sur eux. C'était fort dommage. Autre, en passant d'une case à une autre, on se retrouve occasionnellement avec une petite ellipse qui me faisait me dire qu'il manquait un truc. Tout bêtement dans la première histoire, la femme chez qui se rend Josie a un accident avec une tasse de thé et dans la case qui suit on la retrouve sous son évier sans qu'on ne sache pourquoi (ou alors la logique m'a échappé). Pour cet élément cela reste un détail, mais plusieurs fois j'ai eu ce sentiment de constater que certains passages manquaient de liants, tout comme j'ai eu cette impression, au début, entre chaque chapitre. Pour ce dernier point c'est peut-être fait exprès car le fait de lire des chapitres qui sont indépendants, peut effectivement servir de présentation. Une manière de nous montrer les grandes lignes de l'histoire. Ils restent de toute façon fort heureusement liés par un fil rouge, mais plus on avance plus un but, un enjeu, se dessine. On nous plonge parfois dans l'action brusquement et peut-être que tout ça est simplement dû à un manque de place. Pour tout ce que j'ai énoncé, ce n'est pas la fin du monde, mais on a la sensation d'un manque de finitions.

Il n'en reste pas moins que cette histoire a un côté jouissif, l'héroïne est tellement à part, froide, maîtresse d'elle-même, même si pas inébranlable, que la suivre m'a bien accroché. La voir dans son rôle de mère de famille, de bonne ménagère... avec sa personnalité si particulière, en sachant qui elle est, vu qu'on a les deux sons de cloches, c'est hyper cool. Les histoires ne sont pas des plus passionnantes, mais la mise en scène est réussie. Du coup au final je peux dire que j'ai passé un bon moment et que j'ai même bien envie de jeter un œil à la suite. Les ajouts en fin d'ouvrage sont très sympas, tout comme les pages qui introduisent les chapitres, on peut y admirer quelques illustrations pour le moins charmantes.


Une lecture agréable
Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Dans la même série :
1. A couteaux tirés
2. Lady Killer: Collected editions 2 - le 9 mai 2017 en VO

************************************

4 commentaires:

  1. Même si les graphiques ne m'attirent pas plus que ça, j'avoue être curieuse par cette dernière malgré tout. Merci de la découverte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhooo mais c'est trop bien les graphiques :D

      Supprimer
  2. oh j'avoue que ça me plairait bien et ta chronique donne envie de s'y intéresser de plus près !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce comics change pas mal, même si j'avoue que je n'en lis pas non plus beaucoup. Mais même en prenant en compte toutes mes lectures graphiques j'appuie ce que j'ai dit.

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.