Derniers articles/Billets sorties

SORTIES 2019 : ♠ Billet général => Juin - Juillet / J'ai lu => Juin - Juillet / Milady => Juin - Juillet

Mes derniers avis

       

jeudi 27 juin 2019

Petites confidences et grandes confessions à Martha's Vineyard de Sarah Morgan

Auteur : Sarah Morgan
Titre VO : How to keep a secret
Traduction : Jeanne Deschamp
Genre : Roman
Edition : Harlequin - &H
Parution : le 5 juin 2019
Pages : 515 pages
Prix : 17.90 euros



Les femmes de la famille Stewart ont décidé de s’échapper de leur quotidien le temps d’un été pour se ressourcer sur les plages de l’île de Martha’s Vineyard. Mais leurs valises ne sont pas les seuls bagages qu’elles transportent : chacune est venue chargée de ses préoccupations et de ses inquiétudes. Nancy, la grand-mère, aimerait expliquer à ses filles, Lauren et Jenna, les raisons qui l’ont empêchée d’être une mère parfaite mais ignore comment ; Lauren, quant à elle, doit gérer le deuil de son mari décédé d’une crise cardiaque ; Mack, la fille de Lauren, a perdu son père… et ses repères, car celui qu’elle pensait être son géniteur ne l’est pas. Jenna, elle, rêverait de fonder une famille, un rêve malheureusement inaccessible. Au gré des discussions, des fous rires et des balades sur le sable, ces quatre femmes qui se croyaient très différentes vont se redécouvrir, s’entraider et comprendre qu’ensemble elles peuvent reprendre leur vie en main.

Il me tardait de découvrir ce nouveau roman de Sarah Morgan dont j'apprécie les parutions en règle générale. Ces précédentes sorties chez Harlequin étaient davantage des romances, ici elle nous plonge au cœur d'une histoire familiale. J'étais curieuse de voir un peu ce que ça allait donner.


Je suis totalement passée à côté de ce roman qui, si ce n'est au début le temps que l'histoire s'installe, m'aura profondément ennuyé. J'ai trouvé qu'il ne s'y passait pas grand-chose, rien de bien palpitant sous le soleil en somme, et pourtant l'autrice dévoile des éléments qui auraient pu donner un contenu plus attractif, à mes yeux du moins. Le roman n'est qu'un condensé de discussions qui tournent autour de problèmes que j'ai, personnellement, déjà-vu ailleurs et qui sont traités de manière assez simple. Certains sujets reviennent en boucle, l'absence de stabilité d'un rôle masculin pour ne citer que lui, entrainant quelques redondances. Si certains problèmes sont mis très vite sur le tapis, permettant ainsi à l'intrigue d'avancer à bon rythme, au final, ils restent classiques et n'amènent rien de foncièrement exceptionnel derrière. Tout le roman m'a laissé un sentiment de trop peu, le contenu est basique et il n'est pas difficile de deviner quel direction il prend la plupart du temps.

Les personnages ne réservent de grande surprise également. Leurs caractères sont assez lisses, une impression renforcée par le déroulé de l'histoire qui leur faisait prendre des chemins attendus, sans compter que, comme par hasard, leur métier ou passion s'imbrique un peu trop bien au gré de leurs péripéties. Se rendre compte que tout ce que l'autrice a construit, à quelques exceptions près, est transparent m'a fait décrocher, pour mon plus grand déplaisir. Si les protagonistes restent sympathiques, en dehors de Mack l'ado du groupe qui est insupportable à suivre (ce qui lui arrive n'excuse pas complètement son caractère) et qui campe l'ado cliché sur patte qui n'ouvre la bouche que pour s'exciter, de manière générale les personnages n'ont pas beaucoup de substance. Leurs rôles ne possèdent pas de relief, ni aucune espèce de fantasie, encore une fois il n'y a rien que de très classique de leur côté.

Le cadre qui sert de décor au roman était propice à tellement plus de choses que ce que l'autrice nous offre. Plus haut, j'ai écrit que l'histoire comportait en majorité des discussions portant sur les problèmes inhérents aux personnages, leurs différents cheminements internes prennent beaucoup de place aussi et tout ça se fait au détriment de tout le reste. Martha's Vineyard a beau être un endroit qui fait rêver, l'autrice n'en exploite que très peu les possibilités selon moi et il manque aussi pas mal de à-côtés. On reste focalisé sur les soucis des femmes Stewart et j'ai souvent besoin de plus de diversité dans les romans, de voir les personnages vivre davantage, ici ça reste limité. Dernier petit point, la façon dont s'expriment les personnages m'a semblé parfois mièvre, certaines formulations ou phrases prononcées étaient telles celles qu'on entend un peu partout, des phrases toutes faites servant au premier venu. Je ne sais pas si ça vient de la traduction, la traductrice est une habituée, et je n'avais jamais ressenti ça. Là n'a pas été mon principal pépin de toute façon, ce qu'il faut retenir c'est que tous les composants auxquels j'accorde généralement de l'importance ne m'ont tout simplement pas convaincu.


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...