Derniers articles/Billets sorties

SORTIES 2019 : ♠ Billet général => Aout - Septembre / J'ai lu => Aout - Septembre / Milady => Aout - Septembre

Mes derniers avis

       

vendredi 23 août 2019

Circé de Madeline Miller

Auteur : Madeline Miller
Titre VO : Circe
Traduction : Christine Auché
Genre : Fantasy
Edition : Pocket
Parution : le 2 mai 2019
Pages : 549
Prix : 8.50 euros

*Commander sur amazon : Circé*
*Chez Pocket : Circé*


Fruit des amours d’un dieu et d’une mortelle, Circé la nymphe grandit parmi les divinités de l’Olympe. Mais son caractère étonne. Détonne. On la dit sorcière, parce qu’elle aime changer les choses. Plus humaine que céleste, parce qu’elle est sensible. En l’exilant sur une île déserte, comme le fut jadis Prométhée pour avoir trop aimé les hommes, ses pairs ne lui ont-ils pas plutôt rendu service ? Là, l’immortelle peut choisir qui elle est. Demi-déesse, certes, mais femme avant tout. Puissante, libre, amoureuse…

Cela faisait déjà un bon moment que je zieutais les parutions de cette autrice, je lorgne sur Le chant d'Achille depuis plusieurs mois, mais c'est avec Circé que je l'aurais découverte. Je pense n'avoir jamais lu de romans de ce style, il est vraiment à part.


Dans son roman Circé, Madeline Miller s'appuie sur le mythe de la déesse grecque du même nom, de son enfance à l'âge adulte, c'est un pan de sa vie assez important qui va défiler sous les yeux du lecteur. De nombreux Dieux et Déesses parsèment l'ouvrage ainsi que certains humains, dont les noms seront familiers à beaucoup d'entre vous. Circé m'a totalement transportée dans un monde à nul autre pareil, le voyage fait aux côtés de cette héroïne était dépaysant, fascinant et entrainant.

Le rythme n'est pas des plus dynamiques, j'ai même noté des longueurs, à partir du moment où Circé est sur son île et qu'elle accouche, le récit m'a parfois moins passionné. Assez descriptif, je pense qu'il ne conviendra pas à tout le monde, mais pour peu que votre intérêt soit piqué grâce aux premiers chapitres, ça devrait bien aller par la suite. Néanmoins, si comme moi vous êtes très attirés par la mythologie Grecque, cet ouvrage reste à tenter. Si le texte est romancé, voilà une façon bien attractive selon moi d'entrer dans cet univers peuplé de déités, que je ne voudrais croiser pour rien au monde, les humains ne sont que leurs pauvres pantins, des jouets pour ceux qui tirent les ficelles de leur vie, mais ils offrent un sacré bon sujet dans un roman.


J'ai beaucoup aimé la diversité du récit, le fait de suivre Circé pendant très longtemps permet de voir de nombreux éléments de sa vie et donc d'avoir une belle diversité de situations. On la suit lorsqu'elle mène une vie assez morne chez les Dieux, les comportements de ces derniers sont parfois hallucinants, bien qu'ils le soient davantage une fois que Circé se retrouve sur son île. Vraiment, il ne faisait pas bon qu'un Dieux s'intéresse à vous. Si comme écrit plus hauts, j'ai moins apprécié certains passages du roman, l'essentiel m'a vraiment plu, j'ai tourné les pages avec un certain délice. Appréhender la mythologie de cette manière n'est peut-être pas idéal, mais elle me convient tout à fait. Cela permet de mettre un pied dedans et libre à nous ensuite de nous documenter pour plonger tout à fait dans cet univers. C'est une alternative qui a le mérite d'attirer un certain lectorat vers ce genre de sujet.

Circé est une héroïne que j'ai trouvée globalement intéressante. Si elle évolue tout au long du récit, je pensais que j'allais suivre un personnage un peu plus confiant, sur la durée je veux dire. Loin de m'en formaliser, c'est peut-être cette attente pas totalement comblée qui a fait que je n'ai pas réussi à m'attacher à elle. Pour autant la voir évoluer ou plus simplement la découvrir m'aura contenté. C'est dans les derniers chapitres que je l'ai préférée. Si les seconds rôles vont et viennent, assez peu restent présents longtemps mais ils marquent parce qu'ils s'inscrivent dans des événements bien précis qui font qu'on les garde bien en tête. Entre Dédale et son fils, le grand Ulysse, Hélios, Hermès, Athéna ou encore le terrible Minotaure ou le monstre Scylla, on voit passer du beau monde. J'ai adoré qu'ils soient acteurs de cette histoire, qu'ils prennent vie dans un récit à part entière (autres que ceux de l'illiade ou de l''odyssée pour les titres les plus connus) et on peut dire que Circé m'aura complètement envoutée.

Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...