Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 05/05/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Mai / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Mai et Juin / ♠ J'ai lu => Mai - Juin / ♠ Milady => Mai - Juin / ♠ Milady romance => Mai - Juin / ♠ Pocket Jeunesse => Mai / ♠ Autres sorties => Sorties Mai [37] - Sorties Juin [38]

Mes derniers avis

       

jeudi 23 mai 2013

Les aventures d'Aliette Renoir, tome 2 : Dans l'ombre du roi

Auteur : Cécilia Correia
Illustration : Cécilia Correia
Genre : Fantastique
Edition : Rebelle
Parution : le 23 mai 2013
Pages :  354 pages
Prix :  18.50 euros


Résumé:
Vous savez quoi ? C’est la véritable zizanie en ce moment à Paname ! Des renégats sèment la pagaille, les Allemands nous préparent un coup fourré, un vampire âgé de plusieurs siècles disparaît comme par enchantement, Lawrence me fait des cachotteries et, pour couronner le tout, Sytry, le prince des chenapans, change d’avis comme de chemise ! Et qui doit jongler avec tout ça ? Moi, bien sûr ! Quelque chose me dit que je vais filer un mauvais coton… « Alea jacta est ! », comme dirait un certain César. Eh oui, le sort en est jeté…


Mon avis:
Aliette Renoir, une héroïne particulière dont la première aventure m'avait beaucoup plu. J'attendais la suite tranquillement mais sûrement, surtout pour retrouver les personnages emblématiques qu'on ne peut oublier le temps passant. Cécilia Correïa en plus de signer une couverture à tomber, gâte ses lecteurs avec un tome 2 qui procure un plaisir de lecture indéniable.


Ce second opus démarre sur les chapeaux de roues, l'entrée en matière est rythmée à souhait. Elle finit par se calmer pour poser un début d'intrigue plus concret. Tout au long de son récit, Cécilia Correia jongle entre l'affaire en cours et les relations plus personnelles qui unissent nos trois personnages-clés. Ce procédé permet de noyer le poisson de façon hallucinante, totalement envoûtée par les échanges entre Aliette, Sytry ou encore Lawrence pour ne citer que les principaux rôles, je ne pensais alors plus du tout au reste. Cette manière d'écrire ne laisse pas de place aux tergiversations qu'un lecteur peut être amené à avoir et j'avoue que ce n'est pas plus mal. Je n'ai de ce fait rien vu venir et je me suis laissé porter par ce qu'on me dévoilait sur l'instant présent.

Néanmoins un défaut ressort de ma lecture, je lui fais un peu le même reproche que celui fait sur le premier tome. C'est un défaut que je ne retiens pas vraiment au final, il n'est pas gênant dans le fond, mais clairement je retiendrai une nouvelle fois les personnages qu'a créé l'auteure et moins l'histoire. L'histoire qui pourtant est bien menée souffre une nouvelle fois en s’éclipsant au profit des protagonistes. Je le ressens moins fortement que dans le premier tome, ici l'intrigue est plus riche et plus aboutie.

Dans ce tome 2, les nouvelles idées fourmillent, plusieurs nouveaux éléments sont intégrés. Tout n'est pas exploité ici même, mais rien ne sera laissé de côté au final. J'ai eu cette impression à la lecture, je n'avais pas pensé au fait que certaines choses soient des idées pour les suites, j'en voulais à l'auteur de ne pas en dire plus, de nous appâter et de nous laisser sur notre faim, mais j'ai finalement compris pourquoi. Ce qui ne trouve pas de réponse, ce qu'on apprend sans entrer plus que ça dans les détails, ce sont de véritables promesses à venir. De quoi nous rendre curieux de découvrir la suite.


Les dernières pages s'accélèrent, le danger s'accentue et encore des nouveautés surviennent. La fin est aussi synonyme de changements, une nouvelle porte s'ouvre, un nouveau but et j'aime assez le chemin qui est pris. La fin m'a plongée dans un état de confusion. Quelque chose s'est passé sans qu'on en comprenne véritablement la cause. Un leitmotiv sérieux pour avoir envie de se plonger bien vite dans la suite, comme si on avait besoin de ça :P.

Pour finir, j'ai eu à plusieurs reprises envie de trucider l'auteur, je ne pense pas être la seule, loin de là, à penser ça, mais j'apprécie de ressentir ce sentiment, au moment où ça se décantera se sera d'autant plus fort. Déjà l'avant-goût est terrible.


Ce que j'aime dans cette série c'est que peu importe la situation dans laquelle se trouve Aliette et peu importe ce qui arrive, l'humour et la légèreté, sont toujours présentes et s'immiscent parfois même là où on ne les attend pas. Ça peut paraître déplacé par moments, mais pour moi ça fonctionne. Je suis fan des situations que l'auteur décrit, et ce en toute occasion. Ma préférence va à celles ou la noirceur est absente, mais ce genre de scène mêlant différents styles est tout de même très rare. En général c'est soit l'un, soit l'autre.

Je craque donc complètement sur l'humour mâtinant le récit. Je ne sais pas où l'auteur va chercher tout ça, mais qu'est-ce que j'ai ri par moments. Il me reste trois grosses scènes en tête, l'une est liée à la couverture, l'autre à des chats, enfin ça commence par des chats, et la dernière concerne le sang. Difficile d'imaginer quoi que ce soit avec ce que je vous donne, mais ça reste pour moi de grands moments, de jolis petits fous rires. Cécilia Corréïa a vraiment un don et manie le registre comique avec brio.


Aliette est une de mes héroïnes préférées, ce tome 2 me le confirme aujourd'hui. Le parlé si particulier de la demoiselle, procure à la série une singularité qui la fait se démarquer et qui lui donne une identité propre et reconnaissable entre mille. J'adhère totalement à sa personnalité, à son langage qu'on n'imaginerait pas sortir d'une telle femme de prime abord, les phrases sibyllines qui sortent de la bouche de l'héroïne étant un pur régal. Elle est craquante, elle est adorable, elle est unique. Aliette est aussi une personne tiraillée, elle a du mal à se positionner sur ces sentiments, la fin d'ailleurs le prouve. J'ai trouvé ces questionnements naturels et légitimes, non forcés, ni fatiguant.

En face, je trouve les personnages secondaires encore trop peu présents, le trio principal prend énormément de place. L'intérêt pour d'autres rôles est pourtant bien présent et c'est un peu frustrant de ne pas mieux les connaître ou les voir être impliqués davantage. Lawrence est un peu en retrait, mais des changements surviennent et on apprend quelques détails importants sur lui.

Quant à Sytry, que vous dire. C'est mon favori, son caractère, sa personnalité est plus à mon goût. Les avances qu'il fait à Aliette sont succulentes et les quelques scènes où ils sont seuls tous les deux, donnent de sérieux coup de chaud.


La construction du récit est sensiblement la même que celle du premier tome, on n'est pas dépaysé au niveau de l'ambiance et j'ai retrouvé avec plaisir l'atmosphère que j'avais découverte dans La secte d'Abaddon. Le style de Cécilia se lit avec entrain, si pour moi elle excelle dans les comiques de situation, elle montre qu'elle regorge d'idées et sait faire monter la pression et apporter une dose de dramatisme quand il le faut.


Cette suite est une réussite. L'intrigue bien menée révèle des choses plus tangibles qu'auparavant et intéressantes à venir. L'humour décapant est de nouveau de la partie pour le plus grand plaisir des lecteurs. Cette présence scénaristique se marie très bien avec la gravité ambiante et avec des scènes comiques comme celles présentes, il aurait été dommage d'en être privé. L'écriture de l'auteur  qui mélange les styles, sert bien l'intrigue de fond nous permettant de ne pas se focaliser uniquement sur l'enquête en cours et d'être surpris par la tournure de certaines choses. Les personnages principaux, véritable point fort de la série pour moi, remportent toute mon affection, ils sont le ciment du livre, ils ont un charisme fou, surtout Aliette dorénavant installée dans mon panthéon des héroïnes que j'affectionne tout particulièrement. S'ils brillent au final plus que l'intrigue en elle-même, qu'importe, Cécilia montre très bien qu'elle sait assurer aussi de ce côté-là.


Le mot de la fin:
Dans l'ombre du roi s'apparente à un petit bonbon fondant sur la langue de façon subtile. La saveur procurée par ce second tome commence pas chatouiller les papilles délicatement, puis dévoile un parfum délicieux et finit par exploser en bouche.  


Un second tome succulent.
Logo Livraddict


Morceaux choisis:
"toi, jusqu'au milieu du Moyen-Age, tu te baladais encore à moitié nu. Ça ne m'étonne pas que tu avais du succès avec les demoiselles. Il te suffisait de relever la serviette et hop, le tour était joué."
Quand Aliette a une vue prenante sur un lit et voit :
"deux hommes et une femme entièrement nus et... se prenant pour un jambon beurre ? Fichtre ! Je ne savais même pas qu'on pouvait faire ça. C'était cochon, non ?"


La série - Les aventures d'Aliette Renoir:
2. Dans l'ombre du Roi

8 commentaires:

  1. Il faut vraiment que je m'achète le tome 1. Ca a l'air vraiment chouette comme série ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiiiiiiii enfin ce n'est que mon avis, mais c'est une série qu'il faut vraiment découvrir.

      Supprimer
  2. Cette série a l'air chouette ! Ton avis enthousiaste me donne envie de me plonger dans le premier tome.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi elle l'est, l'humour ainsi que les personnages sont extra.

      Supprimer
  3. J'ai bien envie de commencer cette série!

    RépondreSupprimer
  4. ^^ J'ai adoré le tome 1 et je suis d'autant plus impatiente de lire le tome 2 suite à ta brillante description, Merci ^^!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé tu devras te régaler encore une fois alors.

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.