Derniers articles/Billets sorties

SORTIES 2020 : ♠ Jeunesse et YA => Août /  SFFF => Août

Mes derniers avis

       

dimanche 16 septembre 2018

Shâhra, tome 1 : Les masques d'Azr'Khila de Charlotte Bousquet

Auteur : Charlotte Bousquet
Couverture : Mélanie Delon
Genre : Fantasy
Edition : Mnémos
Parution : le 7 juin 2018
Pages : 325 pages
Prix : 20 euros



Djiane, héritière d’un art mortel et secret, est donnée contre son gré à un seigneur tyrannique. Arkhane, apprentie chamane, est privée en une nuit de son identité et de ses dons. Abandonnée dans un reg aride, elle ne doit sa survie qu’à la protection d’un étrange vautour. Seule rescapée de l’attaque d’une gigantesque créature des sables, Tiyyi, une jeune esclave tente d’échapper à la fournaise de Tessûa. Recueillie par des nomades, elle découvre peu à peu ses pouvoirs.
Et dans l’ombre, un immortel en quête d’humanité, un djinn prisonnier d’un corps vieillissant, prêt à tout pour devenir un dieu…
Dans ce monde désertique, peuplé de mages et de pillards, de conteurs, de guerriers et de djinns, Charlotte Bousquet nous conte le destin passionnant et mouvementé de trois femmes marquées du sceau d’Azr’Khila, déesse de la vie et de la mort.

Eblouie par la couverture de ce roman (signée Mélanie Delon), qui est le premier tome d'un diptyque, je n'ai pas pu résister lors d'un passage en librairie. Il va sans dire que le résumé a aussi joué un rôle dans cet achat puisque je le trouvais fort alléchant.


Je fondais de bons espoirs dans ce roman, des espoirs qui sont très tôt retombés puisque je me suis rapidement rendu compte que la façon de narrer de Charlotte Bousquet, la façon dont elle racontait son histoire, et non son style propre que j'ai plutôt apprécié, ne me convenait pas. En l'état mes reproches sont simples, je ne me suis pas contentée de ce qu'elle offrait dans ce premier tome. L'intrigue ainsi que les personnages ont cruellement manqué pour l'une de description et pour les autres, d'épaisseur.

Si dans les faits on suit le destin de trois femmes, deux autres points de vue viennent s'ajouter au leur. Ces derniers sans être dénués d'intérêt, n'ajoutent pas forcément une plus-value importante, ce qui se passe avec eux aurait pu ne pas parvenir au lecteur, même si je peux comprendre leur présence. Avec l'un de ces personnages, j'ai été pas mal perdu, et je n'ai pas compris tout de suite à quel moment se passait ce qu'il nous racontait. J'aurais préféré que l'autrice se concentre davantage sur ses rôles principaux, plutôt que d'amener de nouveaux points de vue qui finalement sont dispensables et privent les autres de présence. Ou alors il aurait tout simplement fallu que Charlotte Bousquet écrive plus de pages. En l'état cela a fait que je n'ai pas ressenti d'attirance pour nos trois héroïnes.


Quoi qu'il en soit, chacun des protagonistes mis en scène offre quelque chose de différent. Leurs histoires et leurs expériences sont distinctes et si en théorie ça permet d'avoir un bel aperçu de l'univers de la série, dans la pratique il n'en a pas été question pour moi. On est projeté dans un monde dont on ne détient pas les clés, ce qui est somme toute normal, mais là où ça devient problématique c'est lorsque l'intrigue défile et qu'on n'a aucune espèce d'explication au cours de notre lecture. L'autrice nous parle de légendes (souvent de manière brève en nous redirigeant vers une nouvelle publiée dans x ou y ouvrage. Procédé qui ne plaira pas à tout le monde), de coutumes, de pays, de villes, de peuples, de créatures... sans nous expliciter la plupart de ce qu'elle amène. Un lexique existe en fin d'ouvrage, lexique dont on n'annonce à aucun moment la présence, je l'ai trouvé au hasard au cours de ma lecture, en feuilletant l'ouvrage. Pour ne rien arranger nombre de noms défile et sans que les personnages n'aient été creusé, ils me sont restés difficilement en tête. Avec ma mauvaise mémoire pour les noms, c'était souvent folklorique de me rappeler qui était qui, surtout du côté des seconds rôles.


Ne pas ressentir de liens pour des personnages est une chose, ne pas éprouver d'attrait ou d'intérêt pour l'histoire en est une autre. Et pourtant, sous le couvert d'un développement bien trop juste, on perçoit en fond, des idées qui auraient pu donner quelque chose à même de me plaire. Entre la présence de djinns, d'éléments magiques, et autres bébêtes peu ragoûtantes ou encore au final le vécu même de nos trois héroïnes qui laisse entrevoir des éléments engageants, l'essence même du livre reste alléchant. Sauf que le résultat n'a pas su me convaincre. Je suis restée une simple spectatrice, l'autrice ne parvenant pas à m'embarquer dans son récit à cause d'un monde me restant inaccessible, dépourvu d'explications qui auraient permis de m'immerger dedans. Ses personnages, bien que disposants d'aptitudes et de caractères intrigants, m'ont laissé presque de marbre, ils sont trop peu développés pour moi. Tout va un peu trop vite, je n'aurais jamais réussi à prendre mes marques. Une lecture donc très mitigée, pour une série dont je ne lirais pas la suite.


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

2 commentaires:

  1. Dommage pour Shâhra dont la couverture est tentante, mais tu n'es pas la première chez qui je lis ça.
    Je suis moi aussi une grande fan de Bride Stories et des jumelles, dont j'adore l'énergie débordante ><
    Bonne semaine de lecture !

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...