Derniers articles/Billets sorties

SORTIES 2019 : ♠ Billet général => Octobre - Novembre / J'ai lu => Octobre  - Novembre / Milady => Octobre  - Novembre

Mes derniers avis

mercredi 23 octobre 2019

Le grand ménage d'Emily Gravett

Texte et illustrations : Emily Gravett
Titre VO : Two hoots books
Traduction : Elisabeth Duval
Edition : Kaleidoscope
Sortie, le 19 octobre 2016
Pages : 40
Prix : 13 euros
Age : A partir de 3/4 ans

*Commander sur amazon : Le grand ménage*


Benoît est un maniaque de l’ordre et de la propreté. Mais Benoît est un blaireau qui vit dans une forêt et Dame Nature ne se laisse pas détruire en toute impunité…

Après lecture de cet album, je ne pouvais pas ne pas vous en parler. Le thème qu'il met en avant, la façon dont il fait passer son message est impeccable, à mon sens.


Le grand ménage parle d'écologie, il sensibilise à la déforestation plus précisément, de l'impact que certains de nos actes peuvent avoir sur les forêts. De fil en aiguille, on peut tout à fait voir et aller plus loin dans l'interprétation. Les animaux sont ici les stars, c'est leur habitat naturel qui est visé, la nature elle-même qui est chamboulée par la prise de décision amenant à des bouleversements qui vont mettre à mal les maisons de nos amis à poils.


Benoît le blaireau est un brin maniaque, il a l'air d'aimer que tout soit propre et en ordre. Il commence doucement en frottant, astiquant et taillant puis il va jusqu'à brosser un renard, qui n'a d'ailleurs rien demandé, jusqu'à aller passer l'aspirateur en forêt. Sauf que les choses ne vont pas s'arrêter-là. Sa folie ménagère va le conduire toujours plus loin, à commettre des actions toutes plus folles et aggravantes les unes que les autres. L'évolution de ce qu'il fait est vraiment bien amenée, tout va crescendo et on a le temps de voir les choses se dégrader. L'ultime passage à l'acte de Benoît nous frappe de plein fouet et lui aussi.


J'ai adoré cet album qui aborde un sujet plus que jamais d'actualité et de le faire aussi bien. L'ensemble est ludique tout en n'hésitant pas à mettre le doigt là où ça fait mal. J'aurais tendance à dire que la finalité positive est là pour dire qu'il est toujours temps de revenir en arrière, de changer certaines choses pour que la situation s'améliore. Les illustrations d'Emily Gravett accompagnent très bien son texte, j'ai apprécié sa patte ainsi que son héros compulsivement méticuleux.


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...