Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/09/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Septembre / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Juillet-Août-Septembre / ♠ J'ai lu => Septembre / ♠ Milady => Septembre / ♠ Milady romance => Septembre / ♠ Pocket Jeunesse => Septembre / ♠ Autres sorties => Sorties Septembre [41]

Mes derniers avis

samedi 29 juin 2013

La Maison Sans-Pareil, tome 2 : L'homme au masque

Auteur : Elliot Skell
Titre VO : Neversuch House, book 2 : The Mask of The Evergones
Traduction : Alice Marchand
Illustration : Aurélien Police
Genre : Jeunesse
Edition : Flammarion
Parution : le 15 mars 2013
Pages : 459
Prix : 14 euros

*Commander sur amazon : La Maison Sans-Pareil, tome 2 : L'homme au masque*

Résumé:
C'est la grande Fête de l'Inverse à la Maison Sans-Pareil ! Les domestiques ont échangé leur rôle avec celui des habitants, et chacun apparaît masqué. Mais au milieu de l'effervescence générale, un homme-panthère observe attentivement Omnia. Qui est-il, et que lui veut-il ? Tandis que des événements inquiétants s'enchaînent, la tension devient palpable dans la Maison. C'est le début d'une traque acharnée entre Omnia et l'homme au masque...


Mon avis:
Plusieurs mois séparent ma lecture du premier tome de celle du tome 2 et je m'en souvenais encore très bien, surtout à quel point elle avait été bizarre. Je débarquai dans un monde pour lequel je n'avais pas été préparée et une fois habituée à cet univers particulier, dessous il y avait une intrigue qui tenait la route et l'ensemble procurait un bon moment de lecture.


Ce tome 2 s'inscrit dans la lignée du premier tome. On y retrouve les mêmes personnages occupés aux mêmes tâches, jusqu'à ce que des accidents bizarres surviennent. Étant donné les personnages visés, il ne faut pas longtemps pour qu'Omnia trouve tout ça louche et se décide à en savoir plus. J'ai eu un peu de mal à me refaire à l'ambiance si unique qu'a créé Elliot Skell. Même en me souvenant des grandes lignes du tome précédent, j'ai eu besoin d'un peu de temps avant de retrouver mes marques.

Le plus difficile a été de me repérer entre les noms des divers protagonistes. Quand vous avez les hommes de la famille Capelan tous affublés d'un prénom commençant par Eter... et les femmes avec des prénoms se terminant tous par le suffixe ia, il y a de quoi parfois se mélanger les pinceaux. Les domestiques au service de la famille ayant des prénoms tous différents il est plus simple de s'y retrouver. On croise pas mal de personnages tout au long de l'aventure et les rôles récurrents sont aisés à retenir.


Après trois chapitres nous replongeant dans cette maison à nulle autre pareille ainsi qu'avec ses habitants aux curieuses occupations, nous sommes confrontés à un premier incident. Après l'étonnant diagnostique qui m'a fait me rappeler à quel point les personnes résidant dans la maison sans pareil vivaient dans leur monde, on apprend que l'incident survenu est peut-être bien plus que ça. Un deuxième se produit peu de temps après, nous confirme qu'il s'agit plus que de simples accidents.

L'histoire ne met pas longtemps à passer aux choses sérieuses et nous confronter à un début de problème. Les choses vont se corser de plus en plus jusqu'à atteindre un point critique. Le rythme ne fait que s’accélérer de chapitres en chapitres, surtout dans la deuxième moitié du livre qui n'est qu'un enchaînement de situations toutes plus stressantes et entraînantes les unes que les autres. Ce qu'on découvre au fil des pages m'a ébahi, c'est tortueux, c'est parfois aussi abominable et triste. Les secrets sont nombreux et tous les retors révélés n'ont eu de cesse d'être de pire en pire. L'auteur tient son lecteur facilement en haleine, j'étais poussée par ma curiosité à connaître le fin mot de l'histoire, donc enchaîner les pages était de rigueur.


Plus j'avançais dans ma lecture et plus je prenais du plaisir à re parcourir la maison en compagnie d'Omnia et surtout à suivre ses aventures. Cette demoiselle est très intelligente pour son jeune âge, elle est craquante et il y a une vraie progression dans son cheminement. Certains chapitres nous permettent de suivre les ennemis de la jeune fille (et de la maison) et si nous, nous savons que parfois elle se trompe -j'étais d'ailleurs là à lui souffler qu'elle faisait fausse mais rien à faire^^- elle, elle ne sait rien et je trouve que l'auteur l'a fait se rendre compte de ses erreurs sans trop tarder. Tout est fait pour que l'avancée de l'histoire soit régulière et j'ai vraiment aimé la manière dont l'auteur menait son récit.

Dans son aventure Omnia ne sera pas seule. Son cousin Etergrand va y prendre part et c'est quelqu'un que j'ai beaucoup apprécié. Ils s'implique vraiment à ses côtés et il est aussi courageux que débrouillard. J'ai été heureuse de retrouver Basilica, cette femme a vécu des choses pas drôle du tout et il est facile de s'attacher à elle, elle a une personnalité qui attire facilement le lecteur. Mention spéciale également à Winnicot et Cornélius.


Après un temps d'adaptation assez court, afin de me re familiariser avec l'univers singulier d'Elliot Skell, la maison sans-pareil ainsi que son héroïne m'auront fait passer un moment savoureux. Cette héroïne n'a pas son pareil pour capter le lecteur et ceux qui l'entourent sont de la même trempe. Les suivre fut un réel plaisir. L'intrigue plus complexe que celle du premier tome n'est qu'une succession de complications, j'ai été happée dans ses filets et l'envie d'en connaître la finalité m'obligeait à enchaîner les chapitres. L'histoire est tellement bien organisée et rythmée à souhait que C'était pour le moins efficace. Bref ce second voyage a été pour moi réussi.


Une lecture agréable
D'autres avis à lire sur la page BBM du livre:
Logo Livraddict

La série - La maison sans-pareil:
2. L'homme au masque

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.