Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/09/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Septembre / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Juillet-Août-Septembre / ♠ J'ai lu => Septembre / ♠ Milady => Septembre / ♠ Milady romance => Septembre / ♠ Pocket Jeunesse => Septembre / ♠ Autres sorties => Sorties Septembre [41]

Mes derniers avis

mardi 8 juin 2010

Funérailles célèstes

Auteur : Xinran
Titre VO : Sky burial
Traduction : Maïa Bârathî
Genre : Témoignages
Edition : Philippe Picquier
Parution : Janvier 2005
Pages : 192
Prix : 17 euros

*Commander sur amazon : Funérailles célestes*

Résumé :
En 1956, Wen et Kejun sont de jeunes étudiants en médecine, remplis de l’espoir des premières années du communisme en Chine. Par idéal, Kejun s’enrôle dans l’armée comme médecin. Peu après, Wen apprend la mort de son mari au combat sur les plateaux tibétains. Refusant de croire à cette nouvelle, elle part à sa recherche et découvre un paysage auquel rien ne l’a préparée – le silence, l’altitude, le vide sont terrifiants.
Perdue dans les montagnes du nord, recueillie par une famille tibétaine, elle apprend à respecter leurs coutumes et leur culture. Après trente années d’errance, son opiniâtreté lui permet de découvrir ce qui est arrivé à son mari… Quand Wen retourne finalement en Chine, elle retrouve un pays profondément changé par la Révolution culturelle et Deg Xiaoping. Mais elle aussi a changé : en Chine, elle avait toujours été poussée par le matérialisme ; au Tibet, elle a découvert la spiritualité.
Mon avis :
Funérailles Célestes et le deuxième livre de Xinran que j'ai lu. Après Baguettes Chinoises qui m'avais bien plu, j'ai voulu lire autre chose de cette auteure pour me faire une opinion plus poussée.
 

Funérailles Céleste est une histoire vraie, c'est le témoignage d'une femme nommée Wen qui ne croit pas que son mari médecin est mort au front. Elle part alors en plein conflit, au Tibet, en quête d'informations et de vérité au Tibet. Elle ne connaît ni la langue, ni la culture.
 
L'histoire m'a moins plu que la précédente, en cause un manque de détails. Mmais comme le précise une personne à la fin du récit, Xinran était tellement abasourdie est subjuguée par l'histoire de Wen qu'elle en a oublié de poser des questions pour en savoir plus. Donc c'est indépendant de la volonté de l'auteure de nous narrer une histoire plus étoffée. Elle a d'ailleurs elle-même envie d'en savoir plus et écrit un mot à Wen à la fin du livre dans l'espoir de la retrouver. C'est tout de même une bonne histoire d'autant plus qu'elle est véridique.

Dans ce livre, on découvre les coutumes des Tibétains, leur manière de vivre. Wen est déboussolée par leur mode de vie, il faut dire qu'elle est recueillie par un peuple nomade qui a des manières de vivre qui leur sont propres et qu'ils vivent coupés du reste du monde. On se prend d'affection pour Wen dans sa galère ainsi que pour sa camarade rencontrée au début et qui va l'accompagner pendant quelque temps.
 

C'est dommage de n'avoir pas eu un récit plus dense, mais Xinran a seulement voulu raconter l'histoire d'une femme portée par son amour pour son mari et qui n'a vécu que pour lui, pour savoir ce qui lui était vraiment arrivé. C'est un témoignage d'amour et pour ce qu'il est, c'est un beau témoignage.
 

Une lecture agréable
Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

2 commentaires:

  1. Tu me donnes envie de découvrir Baguettes chinoises car j'ai adoré Funérailles célestes, alors si tu dis que tu as préféré l'autre... :) En tout cas, pour moi, ce fut une très belle lecture, prenante et émouvante. Je n'ai pas été gênée par le manque de détails, j'ai trouvé que c'était très bien comme ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Baguettes chinoises était plus émouvant je trouve :) Il y en a un autre de l'auteur qui me tentait quand je l'ai découverte, mais ça fait un moment que je ne pensais plus à cette auteure.

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.