Derniers articles/Billets sorties


*** MAJ du planning général des sorties (le 28/12/16) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne =>  / ♠ Collection R => Début 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Janvier et Février / ♠ HarperCollins/Mosaic => Août à Octobre / ♠ J'ai lu => Janvier / ♠ Michel Lafon => Début 2017 / ♠ Milady => Décembre - Janvier / ♠ Milady romance => Janvier / ♠ Nathan => Fin 2016 / ♠ Pocket Jeunesse => Janvier - Février / ♠ Autres sorties => Sorties [33]

Mes derniers avis

       

samedi 29 septembre 2012

La pucelle et le démon

Auteur : Benedict Taffin
Illustration : Pascal Quidault
Genre : Fantasy, historique
Edition : Asgard
Parution : le 9 octobre 2011
Pages : 320
Lu en Ebook-Epub : 261
Prix : 17 euros


*Commander sur amazon : La pucelle et le démon*


Résumé:
Le mercenaire Sidoine de Valzan est chargé d’escorter la prophétesse Jehanne. La jeune femme prétend pouvoir remettre le Dauphin sur le trône et rétablir la paix dans le royaume. Mais à son arrivée, Sidoine découvre qu’elle a été assassinée par des démons. Il lui faut absolument trouver une femme pour sauver le royaume, mais qui ? Il ne connaît personne en ces terres étrangères. Personne, hormis la prostituée avec laquelle il a passé la nuit précédente : Oriane. Oriane… Jehanne… qui verra la différence ?


Mon avis:
J'ai lu il y a un moment un autre livre de l'auteur : Les yeux d'Opale, un récit qui mélangeait science-fiction et fantasy dont je ne garde pas de souvenir à par un bien mais sans plus et j'étais curieuse de lire un autre ouvrage de Benedict Taffin, de quoi m'assurer un avis plus tranché sur l'auteur. Je m'attarde un instant sur la couverture, une très belle illustration qui met bien en scène le sujet principal du livre.


Sidoine de Valzan est en route pour rejoindre Jehanne, ou Jeanne d'Arc, afin de la protéger pendant son périple qui doit la conduire devant le Dauphin afin de le rétablir sur le trône. Mais en arrivant sur place, il découvre la ville où elle vivait totalement détruite et la pucelle morte. Il est censé ramener une jeune femme devant le Dauphin et c'est bien ce qu'il va faire, Oriane remplace Jehanne, une catin remplace la pucelle.


La pucelle et le démon, est une réinterprétation toute personnelle de l'auteur de la légende de Jeanne d'Arc et comme le souligne une partie du titre, des éléments fantastiques ont été implanté dans le récit. J'ai bien apprécié ce côté de l'histoire, la magie est présente à divers moments clés du livre elle sert à justifier des spécificités propres à la vraie Pucelle et dont Oriane est dépourvue comme la virginité par exemple. Elle ajoute aussi de la difficulté lors des affrontements à cause des créatures monstrueuses qui y prennent part. Pour autant je ne suis pas totalement satisfaite de cette composante de l'histoire. Il m'a manqué des explications de bases concernant la magie présente dans ce monde. En fait on part du principe qu'il y a des mages, qu'il existe différentes sortes de magies mais on n'en sait pas plus. C'est comme pour le début du livre, on est plongé dans un monde mais les explications d'usages qui permettent au lecteur d'avoir les clés en mains pour une immersion parfaite sont absentes.

L'histoire en elle-même, sans le fantastique m'a plu, c'était intéressant de suivre le parcours de la Pucelle. Une découverte totale pour ma part de sa quête mais je pense que j'aurais plus apprécié sachant plus de choses qu'elle. Je n'ai pas connaissance des détails historiques et je pense que beaucoup d'éléments m'ont échappés, par rapport aux personnages surtout. En plus de ça je me perdais souvent dans les noms et si le but poursuivi est clair, je ne pense pas avoir compris tout les retors de l'affaire et les jeux de pouvoirs. Mais ça ne m'a pas empêché de prendre part aux aventures de Sidoine et Oriane, qui restent entraînantes.

Par contre, la fin est trop rapide. On a une dernière scène importante et tout se termine brusquement après un court paragraphe qui survient des mois après cet évènement. Je n'aime pas tellement ce genre de fin, qui me donne l'impression que c'est à demi fini, j'aime que la boucle soit bouclée, si ce n'est pas ouvert, il subsiste des zones d'ombre qui me gênent un peu. Elles ne sont pas indispensables mais je suis du genre friande de détails.


Les personnages secondaires ne m'ont pas du tout marqué, si certains arrivent à se détacher, ils ne m'ont jamais réellement plu. Sidoine et Oriane sont les seuls pour lesquels j'aurais quelque chose à dire mais ou l'attachement n'était pas là.

Avec Sidoine, ça avait très mal commencé. C'est un soldat sans pitié, qui a vécu un traumatisme étant plus jeune et qui garde au fond de lui l'occasion de se venger. Son caractère j'men foutiste, grande gueule, n'aidait pas du tout à l'attachement et le monsieur pense le plus souvent à se taper Oriane ou tout autre femme qu'à autre chose et sa mission il s'en fiche comme de l'an quarante. Mais c'est le personnage qui évolue le plus ou en l’occurrence en bien. Il va s'adoucir grâce à la jeune femme, un changement bienvenu. Sa partie démoniaque apporte une touche d'humour salvateur, mais sur la fin vu que son démon dit toujours la même chose, genre tue-la ou fait-la-toi, l'impact n'était plus du tout le même et son intérêt va en s'atténuant malgré son utilité.

Avec Oriane, c'était le contraire, ça avait bien commencé. J'aimais son caractère fort, ses reparties qui bousculaient Sidoine qui n'a pas l'habitude qu'on lui réponde comme ça mais plus j'avançais moins l'apprécié. Si elle garde son fort caractère, le fait que sa présence se fasse de plus en plus discrète et ses interactions avec Sidoine se faisant de plus en plus rare m'ont fait me détacher d'elle. J'aurais bien vu l'histoire basculant par moments sous son point de vue pour apporter plus de cachet à son rôle car finalement seul Sidoine ressort.


Le style de l'auteur est plutôt bon, elle a bien su retranscrire selon moi la vie à cette époque, le langage y est cru et sans détour donnant une authenticité agréable à l'histoire.


Ce livre m'aura fait passer un moment agréable de lecture mais je sais que dans peu de temps ne me subsistera aucun souvenir. Les grandes lignes de l'histoire de la pucelle nous sont contées, l'ajout du fantastique apporte un côté original qui se marie bien avec l'ensemble. Mais le tout manque pour moi de finitions et de détails sur certains points du récit. Les personnages m'ont pour la plupart laissé de marbre, seul Sidoine reste le mieux exploité et la pucelle m'a par moments fortement agacée et aurait mérité plus d'ampleur. J'en ressors un peu frustrée, les bonnes idées sont là mais les fioritures relevées pèsent trop lourdement sur mon sentiment final m’empêchant de dire que le livre est plus que bien mais sans plus.



Une réecriture à la sauce fantastique de la légende de Jeanne d'Arc sympa mais où tout reste trop en surface.
Retrouvez les avis de Phooka, Dup, Ptitetrolle et d'autres sur la fiche BBM du livre:
Logo Livraddict

Je remercie Bookenstock pour ce partenariat ainsi que les éditions Asgard.


Pour aller plus loin:
A partir du 1er Octobre, sur Bookentock démarre le mois de Benedicte Taffin. Tout le monde pourra venir poser des questions à l'auteur.

8 commentaires:

  1. Pour l'instant, il ne me tente pas plus que ça...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le souci c'est qu'il est bien sur le moment mais après il s'efface vite de la mémoire en tout cas de la mienne.

      Supprimer
  2. le titre m'a interpelé il y a pas mal de temps mais je ne savais pas s'il valait la coup !!!grace à toi je vais surement le lire merci de la critique
    bonne lecture!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super alors, tant mieux, j'espère que tu aimeras encore plus que moi :)

      Supprimer
  3. J'avais moi aussi lu les yeux d'Opale l'année dernière et j'avais par contre vraiment bien aimé ! J'avais trouvé ce livre assez original ; j'attends avec impatience la suite mais je ne vois rien venir pour l'instant !!

    Géraldine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour la suite, il me semble que l'auteur n'a pas d'éditeur car Gallimard ne publiera pas le tome 2.

      Supprimer
  4. Je viens de le finir, et j'ai plutôt bien aimé, grâce aux références à Jeanne d'Arc que j'ai appréciés, et parce que j'ai adoré le personnage de Sidoine.
    Par contre, je suis d'accord : la fin est beaucoup trop rapide et aurait gagnée à être plus développée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien aimé le contexte et la réécriture est quand même bonne et sympa à lire. Dommage pour cette fin oui :/

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.