Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 07/12/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne =>  / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Octobre-Novembre / ♠ J'ai lu => OctobreNovembre / ♠ Milady => OctobreNovembre / ♠ Milady romance => OctobreNovembre / ♠ Pocket Jeunesse => Octobre - Novembre / ♠ Autres sorties => Sorties Octobre

Mes derniers avis

      

jeudi 6 septembre 2012

Phaenix, tome 1 : Les cendres de l'oubli

Auteur : Carina Rozenfeld
Genre : Fantastique, YA
Edition : Robert Laffont - Collection R
Parution : le 6 septembre 2012
Pages : 434
Prix : 17.90 euros


Résumé:
Elle a 18 ans, il en a 20. À eux deux ils forment le Phænix, l'oiseau mythique qui renaît de ses cendres. Mais avant de le devenir, ils devront se retrouver et s'unir dans un amour pur et éternel...
Anaïa a bientôt dix-huit ans. Elle a déménagé en Provence avec ses parents et y commence sa première année d'université. Passionnée de musique et de théâtre, Anaïa mène une existence normale. Jusqu'à cette étrange série de rêves troublants dans lesquels un jeune homme lui parle et cette mystérieuse apparition de grains de beauté au creux de sa main gauche. Plus étrange encore : deux garçons se comportent comme s'ils la connaissaient depuis toujours... Bouleversée par ces événements, Anaïa devra démêler le vrai du faux, comprendre qui elle est vraiment et qui saura la compléter. Elle devra souffler sur les braises mourantes de sa mémoire millénaire pour redevenir elle-même. S'ouvriront alors les portes d'une nouvelle réalité dans laquelle amour et fantastique sont étroitement liés.


Mon avis:
La première fois que j'ai vu la couverture définitive de Phaenix, j'étais mais à mille lieues d'adhérer. Les photos d'arts ok pas de soucis, ce n'est pas mon dada et soit on aime, soit pas. Et là je n'aime pas, je n'y suis pas sensible. Je reconnais néanmoins que pour cet ouvrage, la photo trouve un écho avec des éléments de l'histoire, chose dont je me suis aperçue au fil de ma lecture.


Les parents d'Anaïa déménagent en Provence afin d'ouvrir des maisons d'hôtes dans la bâtisse des grands-parents de la jeune fille. Elle va faire sa rentrée à l'université dans une nouvelle ville. Un peu stressée par l'inconnu elle va finalement y retrouver une ancienne connaissance et tout semble se dérouler normalement. Mais elle va rencontrer deux charmants garçons très intéressés par elle et qui semblent en savoir beaucoup sur elle, bien plus qu'elle-même.


Je vais vous avouer une chose. J'avais peur de lire ce livre. Avec tous les avis déjà parus, plus que positifs, avec des coups de cœur en séries, la barre était placée très haute. Logiquement tu t'attends toi aussi à adorer, avec tant de bons avis c'est que le livre doit être génial et que si finalement tu n'aimes pas c'est que tu dois être bizarre^^. Donc je partais avec une appréhension, légère mais présente. Sauf que j'ai réussi, je ne sais pas comment, à me couper de tout ce que j'avais pu lire et à prendre le récit comme il venait. Je n'en suis pas au coup de cœur, il y a des défauts mais j'ai beaucoup aimé.


Je vais donc vous présenter les défauts mais vous verrez que finalement ça n'en est pas vraiment car je vais rebondir dessus.

Le premier d'entre eux, je l'appelle le syndrome des tomes 1. Cela comprend, l'installation du décor, des personnages.. bref on plante tout ce qu'il faut pour partir sur de bonnes bases. Là-dessus rien à dire sauf qu'on n'apprend vraiment pas grand-chose au final. A part quelques bribes sur ce fameux phaenix, et encore on reste sur des suppositions qu'à Anaïa -qui justement a à mon sens les bonnes réflexions mais j'y reviendrai plus tard-, on n'a encore aucune confirmation même si on sent qu'elle vise juste. L'action n'est que peu présente, l'histoire s'attardant dans ce tome 1 aux questionnements internes d'Anaïa ainsi qu'à sa vie universitaire, saupoudrée de sorties entre copines et d'histoires avec les garçons. Et bien avec ces manques, j'ai quand même passé un sacrément bon moment. Oh j'ai eu une pointe de regret qu'on en apprenne pas un petit peu plus, car pour moi ce qu'on apprend reste maigre et je ne vois pas trop quel est le but de tout ça ni vers quoi on se dirige. Mais ce premier tome appose une pellicule charmante, séduisante même qui m'a fait entrevoir des possibles certes obscurs mais qui s'annoncent sous de très bons hospices.

Le deuxième défaut c'est qu'il se lit trop vite. Tranquillement posée sur le canapé, bien calée avec un oreiller, je partais pour de courts moments de lectures, une heure par ci, par là et quand je relevais la tête au bout de cette heure qui filait à une vitesse folle, me voilà avec quasiment 100 pages de lues. Donc malgré le défaut cité en haut, je restais toujours absorbée dans ma lecture qui découlait avec une facilité déconcertante. Les mots utilisés par Carina Rozenfeld sont empreints d'une douceur et d'une légèreté qui rendent la lecture agréable. Les pages défilent sans qu'on ne s'en rende compte.

J'en arrive en dernier défaut, le pire, celui que je trouve honteux au plus haut point. NON MAIS C'EST QUOI CETTE FIN BON SANG DE BON DIEU. Le livre se termine sur une fin abrupte, une fin qui ne m'a donné ni plus ni moins envie que de jeter le livre loin de moi tellement j'étais furieuse. Elle est affreuse, j'ai du mal à m'en remettre encore maintenant. Et là l'angoisse de l'attente commence car avec cette fin on ne veut rien de plus que lire la suite.


Allez dans mon malheur, un petit rayon de lumière. J'ai beaucoup aimé suivre l'histoire en France, dans un contexte contemporain avec des références propres à notre vie présente. Rares sont les histoires fantastiques qui se déroulent chez nous et ça change, ça nous parle encore plus que si ça se passait à l'étranger et surtout ça fonctionne. Le mélange fantastique + vie réel est bien fait, c'est cohérent.

Facebook est à l'honneur, l'auteur intègre des discussions ayant lieu sur cette plate-forme, un complément encore une fois bien intégré au reste. Et il y a tout ce qui tourne autour de la musique. J'ai toujours peur de ne pas ressentir la musique comme il le faut sans en écouter les morceaux, juste à travers une histoire. Et là, magique mais ça marche et ça donne envie de découvrir lesdits morceaux, facilement trouvables car titrés en détail à la fin du roman. Et chose que j'ai encore plus aimée c'est que les textes vo soient traduits et que les chansons ne sont en rien choisies au hasard. Leurs sens trouvent un écho avec l'histoire. C'est très bien pensé et je dis chapeau.


J'ai adoré Anaïa. Je me suis rapidement rendu compte qu'entre elle et moi ça allait le faire. J'ai aimé son caractère simple, sa réserve naturelle, son esprit sans cesse en train de se poser les bonnes questions, de réfléchir à ce qui lui arrive en toute occasion, d'être en proie au doute au vu de ses ignorances. Bref, elle n'est pas quelqu'un d'hystérique, elle analyse les choses et en fait les conclusions. Bon il lui arrive de se tromper, c'est normal au vu des éléments qu'elle a en mains mais tout s'enchaîne normalement, il n'y a pas de répétition de situations ni d'atermoiements agaçants. Sauf quand elle demande des explications à deux zigotos qui ne lui répondent pas et dont les débuts de réponses tardent à venir.

J'ai beaucoup apprécié son amie Garance. Elle offre une oreille attentive à Anaïa, un interlocuteur qui la soutient et la conseille. Et il y a donc les deux zigotos Enry et Eidan, les deux garçons qui en ont après elle. J'ai au début hésité entre les deux, ils restent mystérieux mais sympathiques. Mais au vu du comportement de l'un des deux qui sombre de plus en plus dans quelque chose de louche et faux, mon camp s'est tout naturellement dirigé vers l'autre, vers la moitié à peu près. Il est plus ouvert, plus présent, plus doux mais encore trop secret. Et bon je ne veux pas appuyer là où ça fait mal mais si vous faites le même choix que moi, la fin en sera d'autant plus horrible.


Je découvre Carina Rozenfeld avec ce titre et me voilà conquise. Alors oui il reste encore beaucoup de chemin à parcourir, dans nos mains repose un fragment de ce qui nous attend. Les révélations sont peu nombreuses, le rythme ne comporte pas beaucoup d'action mais c'est un tome 1 qui réussit à  passionner en en donnant peu, ce qui est plus que suffisant pour moi, enfin pour un premier tome du moins. Mon petit cœur s'est retrouvé satisfait, un peu frustré, mais il a éprouvé de jolies choses et s'en est bien contenté. Le début est posé, la suite promet déjà beaucoup et l'attente commence doucement mais ma patience est mise à rude épreuve. Le phaenix n'a pas fini d'enflammer nos sens de lecteurs.


J'ai adoré même si ça manque d'un peu plus de révélations.
Retrouvez les avis de Mycoton, Azariel et d'autres sur la fiche BBM du livre:
Logo Livraddict


PS : l'un des deux garçons est comparé à Thor, ça m'a fait sourire. Si elle a adoré ce film, ou l'acteur qui joue ce dieu mythique, on devrait bien s'entendre vu que je suis en pâmoison devant ce monsieur sexy en diable ;).
Et rien à voir mais je me demande si Eidan écrit avec ce nombre de caractère là est un hasard ou pas.


La série - Phaenix:
0. Les âmes soeurs
1. Les cendres de l'oubli
2. Le brasier des souvenirs
- série terminée -

13 commentaires:

  1. Eh ben tu donnes envie de le découvrir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi hi, je pense que tu vas aimer, il ressemble un peu à Envoûtement même si pour Phaenix il se passe moins de choses.

      Supprimer
  2. Que de bons avis sur ce livre. Franchement, j'ai hâte de pouvoir le découvrir. C'est un des bouquins qui me tente le plus en ce moment. Peut être que l'achèterai éventuellement, même si les livres de cette collection sont malheureusement assez chers. Après, s'il en vaut le coup, je n'hésite plus ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui même si on commence à en voir des plus nuancer ce qui n'est pas plus mal. J'espère que tu l'aimeras toi aussi ^^

      Supprimer
  3. J'ai très très envie de le lire celui là ! Bel avis. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, j'espère que tu l'aimeras toi aussi. :)

      Supprimer
  4. Bon tu ne m'aides pas du tout avec ton avis, j'ai vraiment envie de lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ah c'est que j'ai atteins mon but :p J'espère que tu aimeras.

      Supprimer
  5. Je dois avouer que malgré les quelques points négatifs que tu as trouvés, ton avis donne envie de découvrir ce livre !
    Merci pour ton avis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils passent facilement sur le côté au fil de la lecture, un peu comme dans Frisson, ce qu'on me raconte m'a suffit même si ça manque un peu de révélations, ça n'a pas beaucoup compté au final.

      Supprimer
  6. Dis donc, c'est une chronique magnifique que tu nous as fait là ! J'adore tes impressions... Encore un livre qu'il faut que je sorte de ma PAL lol. Mais pouvons-nous arrêter le temps pour que je puisse lire tout ce que j'ai déjà à lire ? :)
    J'espère qu'il me plaira aussi ;)

    RépondreSupprimer
  7. Je suis d'accord avec toi, ce livre est tout simplement génial !

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.