Derniers articles/Billets sorties

SORTIES : ♠ Billet général => Janvier / ♠ J'ai lu => Janvier / ♠ Milady => Janvier

Mes derniers avis

      

mercredi 12 décembre 2018

[Avis Graphiques] Bride Stories, tome 7 de Kaoru Mori / Le prince et la couturière de Jen Wang / Le jour où, tome 1 à 3 de BéKa



*Bride Stories, tome 7 de Kaoru Mori

Auteur : Kaoru Mori
Titre VO : Otoyomegatari, vol 7
Traduction : Yohan Leclerc
Genre : Manga - Seinen
Edition : Ki-oon
Parution : le 27 août 2015
Pages : 190 pages
Nombre de tomes : 10 - Série en cours (11 en cours au japon)
Prix : 7.65 euros
*Commander sur amazon : Bride Stories, tome 7*


Bien décidés à mettre la main sur de nouveaux pâturages, les Hargal s’allient aux Berdan, des parents éloignés, pour raser le village des Eyhon et récupérer les terres nécessaires à leur survie. Grâce à l’artillerie fournie par les Russes, ainsi qu’à l’effet de surprise, ils espèrent une victoire facile... Mais rien ne se passe comme prévu : trahi par ses récents alliés, le père d’Amir est tué juste après la débâcle !

Avec la fin du tome précédent, je n'avais qu'une hâte, c'était de retrouver Amani et Karluk, mais Kaoru Mori en aura décidé autrement puisqu'elle laisse la place à une nouvelle héroïne. Anis de son petit nom nous fait changer d'air et à ses côtés c'est un nouveau milieu qu'on découvre, un milieu avec ses propres codes. C'est une jeune femme qui est mariée à un homme riche, qui vit confortablement et retranchée chez elle. Souriante, pleine de vie et un brin ingénue, la solitude devient, au fil des jours, pesante et c'est pour ça qu'elle va chercher à se faire une amie, une amie spéciale.


Ce tome est bien plus doux et mélancolique que les autres. J'ai peut-être moins aimé les personnages que ceux rencontrés auparavant, parce que leur caractère me parlait moins, mais j'ai quand même aimé suivre l'histoire d'Anis, qui change de celles qu'on suit dans les autres tomes. J'ai néanmoins trouvé que les événements s'enchainaient un peu vite, les relations qui se tissent entre Anis et son amie spéciale sont rapides, mais l'ensemble reste sympathique. Comme je l'ai dit ce tome diffère des autres et c'est toujours agréable d'en apprendre plus, surtout suivant ce que nous raconte Kaoru Mori.


Dans la même série :
Tome 1 - Tome 2 - Tome 3 - Tome 4 - Tome 5 - Tome 6 - Tome 7 - Tome 8 - Tome 9 - Tome 10 - Tome 11, le 10 avril 2019



*Le Prince et la Couturiere de Jen Wang 

Auteur : Jen Wang
Titre VO : The prince and the dressmaker
Traduction : Achille(s)
Genre : Bande dessinée
Edition : Akileos
Parution : le 2 mai 2018
Pages : 277 pages
Prix :  22 euros
*Commander sur amazon : Le Prince et la Couturière*


Le prince Sébastien cherche une fiancée, ou plutôt ses parents en cherchent une pour lui. Sebastian, lui, est trop occupé à cacher sa vie secrète à tout le monde. En effet, quand vient la nuit, il revêt d'audacieuses robes et court les nuits parisiennes sous l'identité de la fabuleuse Lady Cristallia. L'arme secrète de Sebastian (et sa meilleure amie) est Frances, une jeune et brillante couturière, une des deux seules personnes qui connaissent la vérité : parfois ce garçon porte des robes.
Après avoir entendu beaucoup de bien de cette bande dessinée, et vu son résumé, j'ai eu très envie de la découvrir. De base l'histoire qui met en scène une couturière avec tout ce que ça traduit comme la création de robes et autres, tout ça m'a beaucoup plu, même si le trait de Jen Wang ne m'a pas fait briller les yeux sur ce point. Je n'ai pas non plus été indifférente à ces dessins. Mais tout son univers dans cette histoire a quand même fait mouche chez moi.

C'est une bande dessinée pour le moins complète qu'on a là, un ouvrage dans lequel il se passe pas mal de choses et pourtant à certains moments les événements vont assez vites, surtout vers la fin. J'en aurais parfois voulu plus, du côté des sentiments des personnages notamment. Pour autant, chacun des premiers rôles est bien campé, leur vécu, leurs bagages, leurs peurs, leurs envies, rêves... sont bien retranscrit et l'autrice met en avant des sujets qu'on ne voit pas dans tous les livres. Elle souffle ainsi un vent de fraîcheur sur la plupart des productions actuelles. La fin est pour le moins drôle et en même temps émouvante. Un titre qu'il est bon de découvrir.

 



*Le jour ou..., tomes 1 a 3 de BeKa

  
Auteur : BeKa
Dessins : Marko
Genre : Bande dessinée - Développement personnel
Edition : Bamboo
Parution : le 31 août 2016 / le 23 août 2017 / le 22 août 2018
Pages :  environ 65 pages
Prix :  15.90 euros


Le jour où le bus est reparti sans elle, Clémentine se retrouve coincée dans une singulière épicerie de campagne, loin de tout… mais jamais aussi près de trouver ce qu’elle cherche : des réponses à ses doutes existentiels. Les histoires zen d’Antoine, l’incroyable épicier, l’expérience de Chantal l’écrivain, le passage de Thomas le PDG-randonneur, vont irrémédiablement changer la vision de la vie qu’avait Clémentine. Comme chacun de ces personnages, la jeune femme va essayer de trouver son chemin vers le bonheur. Même si, comme tous les chemins, il emprunte parfois d’étranges détours…


Le jour où est une série de bandes dessinées vers laquelle je ne me suis pas tout de suite dirigée, surement à cause du côté développement personnel qui ne me bottait pas. J'ai fini par m'y mettre et je ne l'ai pas regretté. Si les trois tomes proposent plusieurs histoires, ou plusieurs chapitres dans une même histoire plutôt, ils sont tous reliés entre eux. On y suit la même héroïne, à différents stades de sa vie et surtout elle évolue au gré de ses aventures. Lire les tomes dans le désordre serait un peu dommage, vous perdrez un peu de saveur à la lecture.

Les auteurs de la série ont ponctué leurs ouvrages de petites histoires issues de célèbres contes zen ou plus simplement de la sagesse populaire et ces derniers ajoutent un plus indéniable à chaque tome. Ils s'insèrent bien avec le parcours initiatique de l'héroïne, Clémentine, ils servent à apporter un message ou à illustrer, voire appuyer un conseil ou un acte commis par un ou plusieurs personnages. Ils sont riches en leçons tout comme l'intrigue de chacun des opus composant le série. Au travers des changements survenants dans la vie de Clémentine, au travers de son évolution, le lecteur est amené à réfléchir en même temps qu'elle. Toutes les discussions et les situations que cette dernière a, peuvent parler à tout un chacun et tout un chacun peut en retirer quelque chose.

J'ai davantage apprécié les tomes 1 et 2, le troisième m'aura moins plu. Le concept s'essouffle, mais j'ai aussi eu l'impression que le contenu était moins diversifié et il m'a moins parlé. J'ai été moins sensible à ce que vit Clémentine, mais dans l'ensemble j'ai aimé partager son histoire dans chacun des tomes. Je ne sais pas s'il y en aura d'autres, le troisième a des airs de fin.

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...