Derniers articles/Billets sorties

SORTIES 2020 : ♠ Jeunesse et YA => Août - Septembre /  SFFF => Août - Septembre

Mes derniers avis

       

dimanche 11 octobre 2020

K-Dramas - Septembre 2020 [2] | Temperature of love / The Miracle / Healer et The Producers


Seconde partie de mes visionnages de septembre, je n'ai pas écrit de roman cette fois. Au moment de la publication de ce billet, les dramas ci-dessous sont toujours disponibles sur Netflix.


TEMPERATURE OF LOVE

Titre original : Sarangui Ondo
Principaux acteurs : Hyun-Jin Seo / Se-Jong Yang / Bo-Ah Jo / Jae-Wook Kim
Année de production : 2017
40 épisodes - 30 min / 20 épisodes - 60 minutes environ chacun (Netflix)

Synopsis : Un chef passionné et une scénariste en devenir s'aimaient, mais les circonstances ont tout gâché. Pourtant, cinq ans plus tard, la vie les tente à nouveau...

 

J'ai vu ce drama à la mi-septembre à peu près, il n'y a donc pas très longtemps, et si je l'ai apprécié, je n'en garde cependant pas un grand souvenir. J'ai adoré les premiers épisodes, ceux qui se déroulent dans la passé des rôles principaux. On y entrevoit le début de leur relation qui est déjà marquée par leur différence d'âge, Hyun-Soo est plus âgée que Jung-Sun, sujet qui est au centre du drama. Ils ont fini par s'éloigner et ils se revoient plusieurs années plus tard. Dans les premiers épisodes, on retrouve un concentré de mignonitude absolument craquant, je me rappelle que les personnalités des héros m'avaient beaucoup plu et ça a perduré jusqu'au bout, si ce n'est lors de moments de doutes sur la fin où certains passages ont moins été à mon goût.

Là où le bat blesse, c'est que l'intrigue traîne énormément en longueur, le sujet central du roman est étiré au possible et il n'y a pas de grande place qui est faite à une diversité d'action. On tourne en rond et le contenu a fini par me lasser. C'est sans compter sur les seconds rôles qui ajoutent une lourdeur à l'intrigue qui est franchement désagréable. Ce n'est pas tant leur caractère qui n'est pas plaisant, quoi que Bo-Ah est assez agaçante, que ce qui se passe avec eux ou qui ne se passe pas en l'occurrence. Ils contribuent en grande partie au côté répétitif de l'histoire avec eux aussi les événements peinent à avancer. Le scénario est très simpliste, pas dénué d'intérêt, puisqu'on a droit à des passages très chouettes, mais il n'est pas non plus remarquable. Et après un début franchement accrocheur, la romance piétine, elle prend son temps pour n'offrir que peu de concret. Et, la fin est beaucoup trop rapide et succincte. 

Temperature of love a un rythme pour le moins problématique, pas catastrophique mais clairement bien des situations auraient pu aller plus vite et il aurait aussi été intéressant de laisser plus de place aux seconds rôles, à la brigade de cuisine de Jung-Sun ou encore à la famille de Hyun-Soo par exemple. De leur côté, il y avait de quoi faire, surtout que vu ce que ces derniers dévoilent, j'aurais bien aimé les voir davantage. Dans le même genre, j'ai largement préféré Something in the rain qui dévoile une romance absolument magnifique (même si j'ai à redire sur quelques épisodes à la fin) et que j'espère aborder dans un prochain billet. 


THE MIRACLE


Titre original : Deo Mirakeul
Principaux acteurs : Na-Hyun Kim / Yoon-Hwa Hong / Dong-Hyun Kim / Hak-Jin Yang
Année de production : 2016
12 épisodes - 15 min 

Synopsis : De fausses jumelles que tout oppose se réveillent un jour dans la peau l'une de l'autre.

 

Celui-ci, je l'ai lancé sans savoir que le format était très court, en 3h, c'était plié. C'était étrange, je n'avais pas l'habitude, et quand je m'en suis rendue compte j'ai tiqué parce que je soupçonnais le fait qu'on passerait rapidement sur quelques éléments, mais je restais curieuse. Et puis la thématique m'intriguait beaucoup. Après visionnage je me suis dit que, de temps en temps, ça pourrait faire du bien de voir quelque chose qui dure peu de temps ^^.

Il était sympa, le format fait que certaines situations vont effectivement un peu vite, l'attachement entre les personnages notamment, mais globalement tout tient assez bien la route. Que ça soit en terme d'intrigue, de consistance des personnages ou de leur développement, l'ensemble reste probant. L'évolution de l'histoire est attendue, sans que ça ne vienne gâcher le contenu. J'ai également apprécié l'univers dans lequel on évoluait, ce qui a sûrement contribué à ce que je visionne quelque temps après The Producers qui fait écho à The Miracle par certains côtés.


HEALER
Titre original : Hilleo
Principaux acteurs : Chang-Wook Ji / Min-Young Park / Ji-Tae Yu
Année de production : 2014/2015
20 épisodes - 60 minutes

Synopsis : Les vies d'un reporter, d'une journaliste et d'un homme mystérieux se croisent à la suite d'un événement longtemps tenu secret cachant de sombres vérités.

Alors là attention, grosse révélation. J'ai juste kiffé ma vie devant Healer et je remercie encore les personnes qui me l'ont conseillées sur mon compte instagram. Le dernier épisode était un peu juste, il se termine vite, mais concrètement, du début à la fin, je me serais régalée.

Je n'ai rien contre les intrigues policières ou les atmosphères typées thriller, j'avoue qu'en général je les préfère quand elles sont enrobées d'une romance et mes aïeux, celle de Healer m'a ravie. J'ai rarement vu des personnages aussi bien construits et qui sont autant dans le dialogue faisant ainsi avancer et le scénario et leur relation d'une façon que j'ai trouvé quasi parfaite. Et puis désolée, mais niveau contenu cute, la barre est haute. Le personnage de Healer/Jeong Hu est absolument craquant et adorable lorsqu'il interagit avec Yeong Sin, tous les deux le sont de toute façon. J'appuie dessus,  mais sachez que la romance reste discrète, le côté policier ressort davantage. En fait c'est qu'elle est trop mignonne donc forcément moi qui adore ce type de contenu, j'en parle plus ^^. Pour le reste, c'est du tout bon aussi.

L'enquête avance régulièrement, et même si le spectateur a des coups d'avance et donc aurait pu vite en avoir assez que des réponses mettent du temps à arriver (ce qui est le cas), le fait qu'il y en ait de temps en temps permet d'éviter de lasser. J'ai été tellement prise par les événements que j'ai rapidement enchaîné les épisodes et j'ai très envie de retrouver l'acteur principal dans un autre drama, il en a fait dans le même genre de ce que j'ai vu. Il est excellent et m'a beaucoup impressionnée, son rôle est top et lui va comme un gant et je me demande si c'est lui qui a réalisé ses cascades. Si quelqu'un le sait, ça m'intéresse de la savoir. L'héroïne m'a un chouïa moins plu, mais elle campe un personnage attirant tout de même. Les rôles secondaires sont pas mal, beaucoup sont en retrait, même ceux avec une présence importante, ce sont vraiment les héros qui sont au centre. Quelques défauts,  mais un très très bon drama, un des meilleurs que j'ai vus jusqu'a présent, qui mélange bien les genres et que je vous conseille fortement.


THE PRODUCERS

Titre original : Peurodyusa
Principaux acteurs : Tae-Hyun Cha / Hyo-Jin Gong / Soo-Hyun Kim / Ji-Eun Lee
Année de production : 2015
12 épisodes - 80 minutes environ chacun

Synopsis : Un jeune producteur rejoint la chaîne KBS pour se rapprocher de sa bien-aimée et découvre l'univers délirant de la télévision où l'audimat règne en maître.


Je continue à regarder des dramas avec Kim Soo-Hyun (It's ok to not be ok...), même s'il a ici un rôle plus secondaire que dans ceux vu auparavant. J'ai aimé l'univers dans lequel le drama se passait, on suit des producteurs débutants ou confirmés, plus une artiste jouée par IU. Les premiers épisodes nous permettent d'avoir un aperçu du métier, mais ce côté de l'histoire finit par se diluer et ce sont plus les histoires personnelles des protagonistes qui vont prendre le pas. On garde le côté production, mais de façon plus épisodique et sans que le contenu qui s'y rattache marque foncièrement.

Le format est moins long qu'habituellement, mais les épisodes durent longtemps, pour le dernier comptez 1h40 minimum et si on fait les comptes, on doit arriver, à peu près, à 16 épisodes d'1h environ. Niveau rythme, c'est très irrégulier, avec un découpage plus classique je ne pense pas que ça aurait changé la donne parce que l'histoire peine à avancer et comme avec Temperature of love, je me suis lassée. J'ai peiné à arriver au bout. Les personnages ne m'ont pas particulièrement impressionnée et j'avais plus d'intérêt pour le second couple que celui qui est au premier plan. Si l'aspect couple est de la partie et représente d'ailleurs une bonne part du drama, les romances sont minimalistes et à la fin je me suis donc dit tout ça pour ça. The Producers est un drama passable, qui est bien et donc pas mauvais, mais pas franchement emballant non plus.


*******************************

Le mot de la fin :
Septembre aura été, un mois, très riche, tant du côté des dramas vus (qui sont tout de même au nombre de 7) que du reste. J'ai casé plusieurs films (merci le repassage en retard) vu d'autres séries et quelques émissions (Weekly Idol ou After School Club, certains devraient connaître, pour les autres se sont des émissions ou des groupes de K-Pop sont invités). Mes petits chouchous du mois sont Angel's Last Mission : Love et Healer. Hotel Del Luna était pas mal également.

Pour octobre qui est déjà bien entamé, je peux vous dire que j'ai terminé il y a peu One Spring Night avec Jung Hae-Jin (cet acteur oh là là, bref x). Je parlais plus haut de Something in the rain et je voulais voir un autre drama dans lequel il jouait. Vu que le rythme était très lent, j'ai en parallèle lancé Ruler : Master of the Mask qui me plaît beaucoup, j'ai adoré les épisodes déjà vus, tellement que j'en ai enchaîné 6 sur une après-midi. J'étais sonnée, mais j'étais à fond dedans donc tant pis et ne travaillant pas le lendemain, je me suis fait ce plaisir coupable. C'est un drama historique et ça faisait un moment que je n'en avais pas vu. Pour la suite, je suis dégoûtée, je voulais voir While you were sleeping que Netflix a retiré de son catalogue, il y était il y a encore quelques jours. Ca serait sympa qu'on ait des alertes sur ça. Amazon Prime a un onglet de ce type, genre machin va bientôt disparaître et j'avais trouvé ça hyper pratique. Mystic Pop-Up bar me tente pas mal, mais je crois que sur la fin du mois je vais me concentrer sur du contenu non estampillé Netflix histoire de privilégier ce qui peut s'en aller à tout moment. Affaire à suivre.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...