Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/09/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Septembre / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Juillet-Août-Septembre / ♠ J'ai lu => Septembre / ♠ Milady => Septembre / ♠ Milady romance => Septembre / ♠ Pocket Jeunesse => Septembre / ♠ Autres sorties => Sorties Septembre [41]

Mes derniers avis

mercredi 27 février 2013

Moi et Becca

Auteur : Paige Harbison
Titre VO : New Girl
Traduction : Isabel Wolff-Perry
Genre : Younf Adult
Edition : Darkiss
Parution : le 1 mars 2013
Pages : 440 pages
Prix : 14.50 euros

*Commander sur amazon : Moi et Becca*

Résumé:
La nouvelle, l’intruse — voilà tout ce que je suis pour les élèves de Manderley. On ne me pardonne pas d’avoir pris la place libérée par Becca. La belle, la parfaite, l’irremplaçable Becca ! Un véritable fantôme accroché à mes basques, auquel tout le monde me compare sans cesse. Il faut dire que Becca n’a pas vraiment « quitté » Manderley : un soir, elle a mystérieusement disparu.


Mon avis:
Moi et Becca, un titre assez mystérieux, mais qui colle parfaitement à ce qu'est le roman au fond. Trois mots qui veulent à fois tout et ne rien dire, mais qui le représente de A à Z. Une parution Darkiss du mois de mars, à la couverture aux couleurs pleines de pep's, mais dont on peut dire que le contenu est à l'opposé.


Première curiosité si je puis dire, c'est que l'héroïne n'est jamais nommée. J'ai cru au début avoir loupé son prénom dans les premières pages, mais non. Plus on avance et plus on voit que l'auteur ne cesse de la nommer par des qualificatifs comme la nouvelle par ses nouveaux camarades, ou encore par ma belle ou ma grande par ses parents. C'est étrange comme choix, un choix pour le moins singulier mais c'est franchement original.


C'est une intrigue au final assez simple, assez déjà-vu même dans le fond, mais l'auteur est, à l'instar de Becca, une manipulatrice et un véritable génie de l'écriture. Elle utilise une double narration qui sert avantageusement l'histoire. On commence avec l'héroïne et le je pour la narration, puis on vit la même chose le chapitre d'après (parfois plus) mais du point de vue de Becca avec une narration, cette fois, à la troisième personne du singulier. Deux histoires très différentes nous sont contées, à un an d'intervalle, les mêmes moments mais pourtant tout est totalement différent. Cette narration maitrisée est diabolique, le fait de croiser les évènements de cette façon permet de vivre d'autant mieux ce que subit l'héroïne.

L'auteur avance ses pions lentement, l'intrigue pourrait paraître longuette, mais pas du tout. Les pages se tournent très facilement et qu'on est pris dans cette spirale infernale aux côtés de l'héroïne. A sa manière, l'auteur exacerbe la curiosité du lecteur le poussant à enchainer les chapitres pour en apprendre toujours plus.

La fin n'est pas tellement surprenante, mais l'auteur nous fait douter à chaque instant. Elle nous fait nous poser mille questions, imaginant nombre de scénarios possible donc il se peut que la fin vous soit venue à un moment donné. Même sans surprise, elle est efficace, elle n'aurait pu être différente.


J'ai bien quelques reproches à faire. L'histoire principale, la confrontation entre Becca et l'héroïne, ressort davantage que le reste. Tout tourne principalement autour de Becca, à travers elle on découvre son histoire jusqu'à connaître le fin mot de sa disparition. À travers l'héroïne, on traverse son année scolaire dans l'ombre et la comparaison totale avec la disparue. Le hic c'est que l'intrigue secondaire, les moments un peu à part de l'héroïne, bien que tout reste très lié tout de même, sont trop effacés. Je pense à ce qu'elle vit avec Max et même avec les rares amis qu'elle se trouve, on sent très bien que c'est loin d'être à l'ordre du jour, ça manque de finitions pour moi. Les différents points de vue, la vision qu'ont certains de Becca, aurait pu être plus développé, l'auteur va un peu trop à l'essentiel, c'est dommage.


Niveau personnage, je ne vous dis pas comme j'ai pu détester Becca très longtemps. Elle manipule les gens à sa guise, s'en servant à ses propres fins. Ce n'est pas quelqu'un que j'ai porté dans mon cœur néanmoins impossible de la détester complètement. Quand on connaît toute la vérité, j'ai ressenti de la pitié pour elle, sentiment déjà présent pour d'autres personnages.

Ceux qui vont bien faire sentir à notre héroïne qu'elle n'a rien à faire là, qui ne font que la comparer à elle, analysant ses faits et gestes, ce que j'ai pu les détester aussi. Entre Dana la folle et les siamoises, c'est bien gratiné, mais en fait elles sont plus à plaindre qu'autre chose. Chez les garçons c'est autre chose, mais je vous laisse découvrir tout ça.

L'héroïne est mal tombée, très mal. La pression horrible qu'elle va devoir subir de toute part n'aurait jamais dû arriver, si les gens en face d'elle avaient eu un peu de jugeote, mais Becca a laissé des traces pour son plus grand malheur. J'ai souvent eu envie d'aller l'aider, de la soutenir, elle a beau tenter d'expliquer des choses, ses interlocuteurs n'ont dieu que pour Becca.


Ce livre repose sur un scénario assez simple mais dont l'écriture résolument bien menée, fait toute la différence, le rendant addictif. On avance avec aisance pris dans les retors de l'intrigue voulant connaître le fin mot de tout ça. L'efficacité de la narration double est hallucinante, les traces que Becca a laissées en partant marquent énormément le récit. On se retrouve avec des personnages torturés, aveuglés qui vont en faire voir de toutes les couleurs à notre pauvre héroïne, qui elle, a bien du mal à faire entendre sa voix. Même si j'ai des bémols, c'est une lecture qui fait beaucoup réfléchir et c'est une excellente découverte, et de l'auteur et pour le livre en lui-même.


Une histoire corsée autant que peuvent l'être les personnages. Le résultat est réussi, malgré une simplicité de base qui s'efface naturellement grâce au talent de l'auteur.
Retrouvez les avis de : Nessa et d'autres sur la page BBM du livre:
Logo Livraddict

12 commentaires:

  1. Merci pour ton avis. Je note le roman, malgré ses défauts il a l'air intéressant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont des défauts qui pas bien à la lecture donc n'hésite pas :)

      Supprimer
  2. N'as tu pas été marquée par le fait qu'on ne mentionne pas le prénom de l'héroine????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, ça fait bizarre, mais j'ai vite compris qu'elle n'allait pas le lâcher, sauf peut-être à la fin et en fait non lol.

      Supprimer
    2. Moi je ne m'en suis rendue compte qu'en écrivant ma chronique....J'ai même repris le livre pour le feuilleter mais non rien, c'est vraiment étrange comme phénomène....J'adore :-)

      Supprimer
    3. C'est au début que j'ai cru que j'avais loupé un truc, et en tournant ma vidéo j'ai cherché justement et je pensais que je virai folle vu que j'avais lu même pas une heure avant de la tourner. Pour oublier un nom si vite faut le faire, même si j'en suis capable mdr.

      Supprimer
  3. Ton avis me donne vraiment envie de découvrir ce livre =D
    Je l'ajoute à ma (très longue) wish list ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super, j'ai réussi à convaincre alors de son potentiel et du fait qu'il est pas mal du tout. Pauvre wish-list lol.

      Supprimer
  4. Halala, je suis très tentée grâce à ton avis. Seulement, je dois t'avouer que, étant donné qu'il me paraît évident que ce livre est une "réécriture contemporaine" de "Rebecca" de Daphné du Maurier (le coup de l'héroïne qui n'a pas de prénom, que l'on compare toujours à celle qui était là avant elle, le garçon qui s'appelle Max...), et que j'adore ce livre... je crains d'être déçue. A voir, donc :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est effectivement le cas, donc si tu connais l'histoire d'origine, tu ne sera sûrement pas surprise pas Moi et Becca :/

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.