Derniers articles/Billets sorties

SORTIES : ♠ Billet général => Juillet / ♠ Bragelonne => Juillet  / ♠ Chat Noir 2018 / ♠ J'ai lu => Juillet / ♠ Milady => Juillet / ♠ Divers

Mes derniers avis

       

mardi 10 juillet 2018

Big Bones de Laura Dockrill

Auteur : Laura Dockrill
Titre VO : Big Bones
Traduction : Blandine Longre
Genre : Roman - Young Adult
Edition : Robert Laffont - Collection R
Parution : le 12 avril 2018
Pages : 496 pages
Prix : 18.90 euros

*Commander sur amazon : Big Bones*


Salut, moi, c'est Bluebelle, alias BB, alias Big Bones, rapport à mes " gros os ". J'ai seize ans, je suis une gourmande, et je ne m'en cache pas. En même temps, ce serait un peu diffi cile à dissimuler, vu mes rondeurs...
Seul souci, après une crise d'asthme, maman m'a emmenée chez un médecin qui m'a OBLIGÉE à tenir un journal de ce que je mange.
Sauf que moi, je m'aime comme je suis, et je n'ai aucune envie de guérir puisque je ne suis pas malade !

Ce roman j'ai eu envie de le lire parce qu'on allait suivre une adolescente en surpoids qui s'assume parfaitement et qui adore manger. Pour des raisons médicales, Bluebelle allait devoir faire attention et, suite à la lecture du résumé ont découlé certaines attentes, des attentes qui n'auront pas été comblées.


Bluebelle notre héroïne est assez rafraîchissante dans son genre. Elle est grosse, elle n'a pas de problème avec son corps et accepte l'image qu'elle renvoie, même si elle reconnaît que ce n'est pas toujours facile. Des regards qu'on lui jette, ou des remarques qu'elle peut entendre sur son compte, elle les envoie balader. Consciente de son physique, elle ne s'en plaint pas forcément, même s'il y a des exceptions selon les situations qu'elle vit. Elle est aussi quelquefois sarcastique, certaines réflexions ayant la vie dure. Je m'attendais à la trouver plus drôle, ou à ce que le roman le soit davantage, mais globalement elle a une façon d'être que j'ai trouvé plutôt plaisante. Je n'ai pas eu de soucis quelconques avec sa personnalité. Les seconds rôles n'étaient pas assez développés, mais je pense que c'est un peu lié à la façon dont est racontée l'histoire, néanmoins la relation qu'elle entretient avec sa petite sœur était assez sympathique.

J'ai mis du temps à m'en rendre compte, même si on sait que Bluebelle doit tenir un journal, mais elle raconte son histoire par ce biais. J'ai lu ce titre en numérique et il n'y a pas vraiment de mise en forme spéciale, mais les courts chapitres nommés selon des plats, diverses gourmandises ou des faits divers, forment une succession d'instants de vie. Il n'y a pas d'histoire à proprement parler. Cela explique donc peut-être que les personnages soient peu développés, exception faite de l'héroïne, et que leurs relations soient réduites au minimum. Même si ceci explique cela, je trouve bien entendu à redire, c'est toujours quelque chose qui a son importance pour moi. De ce choix de narration la romance qui apparaît à un moment donne l'impression d'être en trop, ce qui se passe est bien trop anecdotique, ce que j'ai trouvé dommage. Détail, comme de bien entendu, le monsieur est un sacré beau gosse. À vous de voir si c'est un point qui peut vous déranger, ou pas.

Bluebelle voue un véritable culte à la nourriture, et si j'ai souvent eu l'eau à la bouche lorsqu'elle décrivait ce qu'elle mangeait ou ce qu'elle aimait manger ça prend beaucoup de place dans le roman. Parfois j'avais la sensation que rien n'avançait, de ne plus réellement lire une histoire parce que l'essentiel s'effaçait au profit de descriptions d'aliments et autres. Et d'ailleurs c'est un peu le cas. Je le disais plus haut, j'ai fait la remarque sur le fait qu'il n'y avait pas d'histoire suivie, que l'autrice nous offre plus des passages marquants de la vie de Bluebelle, qu'autre chose. Et, cela atteint ses limites. Ce n'est pas ce que j'imaginais lire en me plongeant dans ce roman, Laura Dockrill écarte souvent l'essentiel et finalement le besoin de maigrir de l'héroïne, on l'oblige à perdre du poids à cause de sa santé, n'est pas tant présent qu'on pourrait le penser, je dirais que c'était davantage en fond de toile. Si ma lecture s'est avérée bonne, bien que pas incroyable, j'aurais voulu lire une histoire mettant en avant les problématiques que finalement on m'annonçait au début du roman et à voir une Bluebelle encore plus épanouie.


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.