dimanche 22 novembre 2020

L'anti-magicien, tome 4 : L'abbaye d'ébène de Sebastien De Castell

Auteur : Sebastien De Castell
Titre VO : Spellslinger, book 4 : Soulbinder
Traduction : Laetitia Devaux
Genre : Fantasy - Young Adult
Edition : Gallimard Jeunesse
Parution : le 29 août 2019
Pages : 468
Prix : 18.90 euros

*Commander sur amazon : L'anti-magicien, tome 4 : L'abbaye d'ébène*

Personne n’a jamais trouvé la mystèrieuse Abbaye d’ébène. Cela n’empêche pas Kelen de partir à sa recherche. Son espoir : y trouver un remède contre le mal qui le ronge. En chemin, son complice, l’infernal Rakis, tombe dans une embuscade. Désormais seul, Kelen pourra-t-il sauver celui qui est devenu son meilleur ami… sans l’aide de Furia, la vagabonde, à qui il a tourné le dos ?
Il semblerait qu'un tome sur deux me fasse moins d'effet, si ça se vérifie jusqu'au dernier opus, la finalité de l'histoire ne va pas me plaire donc j'espère fortement me tromper ^^. Tout de même, ce quatrième tome était plaisant, mais je l'ai moins aimé que le précédent.


D'autres lecteurs ont aussi fait cette remarque, mais dans L'abbaye d'ébène, il manque quelque chose. Ce quelque chose est, en partie, la cause de mon manque d'entrain pour ce tome. Je ne sais pas si on parle tous de la même chose, mais pour ma part, j'ai regretté l'absence d'humour. Pour une raison particulière, il n'y en a que peu, on pourrait dire que les passages qui en comporte se comptent sur les doigts d'une seule main. C'était un élément dans l'histoire qui apportait beaucoup aux volumes précédents, en être « privé » dans celui-ci était étrange et son absence s'est faite ressentir de mon côté.

Globalement, certains choix fait par l'auteur, le chemin qu'il fait prendre à ces personnages, changent la donne ici. J'avais déjà fait ce constat auparavant, c'était aussi le cas dans le tome 2 il me semble, ça l'est d'autant plus dans celui-ci. Ses idées, sans être déplaisantes du tout, ne m'ont pas complètement convaincue, ni embarquée cette fois. J'ai de nouveau eu le sentiment d'avoir un héros un peu trop hésitant, alors que dans le tome 3, il avait une belle évolution. C'est surtout vrai avec ses capacités, on le voit trop peu en action à mon goût, mentalement par contre, il est bien plus stable. Il m'a rappelé le Kelen du premier tome et on le voit de plus en plus sûr de lui et capable de mieux appréhender ce qui lui arrive, malgré tout ce que l'auteur lui fait subir ^^.

Le fait d'introduire, dans chaque tome, de nouveaux personnages part d'une bonne intention, je regrette néanmoins les apparitions très aléatoires des anciens visages, ceux qui sont particulièrement marquants. Je crois que je me rends seulement compte maintenant que seul Kelen compte, ce qui n'est pas un défaut, mais avec d'aussi bons seconds rôles, j'ai du mal avec le fait que finalement ce sont des électrons libres et qu'ils vivent leur vie parfois de leur côté. C'est original, mais je ne suis pas certaine que ça me plaise vraiment. Sans compter les décisions de Kelen qui contribuent à éloigner les rôles secondaires. Pour autant avec l'intrigue de ce tome on a tout de même droit à une dynamique de groupe intéressante et plaisante, même si elle met du temps à se créer. Je pense qu'on ne la retrouvera pas dans le suivant, si on suit la logique des autres opus chaque intrigue est en partie indépendante, et une partie de moi ce dit tout ça pour ça, bien que sur l'instant, on passe des moments agréables en compagnie des visages inédits dont on fait la connaissance.

L'intrigue de L'abbaye d'ébène nous permet d'en apprendre un peu plus sur le mal qui touche Kelen et le principe même de l'abbaye était plaisant. J'ai moins adhéré à ce qui se déroulait sur la fin, pour une partie du moins. J'ai trouvé la finalité assez classique, et même si l'auteur démontre qu'il a toujours dans ses mains des cartes intéressantes et qui restent percutantes, j'ai, cette fois, été globalement moins emballé par ce qu'il proposait.


Il y a tout un tas de paramètres qui ont fait que la sauce à moins prise, même si Sébastien de Castell parvient à amener et à développer des situations qui font leur petit effet. Je reste curieuse de lire la suite, d'autant plus qu'à la fin de ce tome l'auteur nous sort de sa manche un élément hyper attirant, cette série a ce petit quelque chose qui la distingue d'autres, mais j'ai surtout envie de voir comment les choses vont se dérouler et vont se terminer, la fin approchant à grands pas.



Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Dans la même série :
4. L'abbaye d'ébène
5. Les traitres de la cour
6. Crownbreaker
-Série terminée-

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...