Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/09/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Septembre / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Juillet-Août-Septembre / ♠ J'ai lu => Septembre / ♠ Milady => Septembre / ♠ Milady romance => Septembre / ♠ Pocket Jeunesse => Septembre / ♠ Autres sorties => Sorties Septembre [41]

Mes derniers avis

mercredi 29 février 2012

Kushiel, tome 3 : L'avatar

Auteur : Jacqueline Carey
Titre VO : 

Traduction : 
Genre : Fantasy
Edition : Bragelonne
Parution : le 18 juin 2010
Pages : 685 pages
Prix : 25 euros


*Comander sur amazon : Kushiel, tome 3 : L'Avatar*

Résumé:

La marque de Kushiel dans l'oeil de Phèdre nó Delaunay fait d'elle une élue, et lui vaut d'éprouver à jamais le plaisir dans la souffrance. Sur son chemin semé de dangers, elle peut compter sur le moine guerrier Joscelin. Bien que la nature de Phèdre soit une source perpétuelle de tourments pour eux deux, Joscelin lui demeure indéfectiblement fidèle. Jamais il n a trahi son serment : protéger et servir.
Mais le destin lui réserve une ultime épreuve. En effet, Phèdre n'a jamais oublié Hyacinthe, son ami d'enfance et, depuis dix ans, elle cherche en vain la clé qui le libérerait de son asservissement éternel. Car Hyacinthe a conclu un pacte avec les dieux pour se sacrifier à la place de son amie et sauver sa patrie. Aussi Phèdre saisit-elle la dernière chance qui lui est donnée de le sauver.
Cette quête la conduira au bout du monde, par-delà des royaumes où règne la folie, à la merci de seigneurs de guerre déments et cruels, et face à un pouvoir si immense et terrifiant que personne n'ose en prononcer le nom...



Mon avis:

Dernier tome des aventures de Phèdre avant de changer de personnage, et je savais avant même de commencer ma lecture que je serais triste de la quitter, elle, ainsi que les grandes figures qui ont composé ce premier cycle de Kushiel.



Voilà dix ans que Phèdre et son consort Joscelin vivent en toute tranquillité dans leur domaine de Montrève. Mais voilà que tout ça ne pouvait pas durer et d'anciens démons ont décidé de se manifester. Melisende, celle qui subjugue et terrorise Phèdre, lance un appel au secours de sa lointaine prison dorée. Son fils, Imriel a disparu et elle lui demande de le retrouver. Phèdre qui ne peut s'empêcher d'accepter part alors pour une quête au bout du monde, en enfer. Mais si elle se lance aussi à la poursuite du fils de sa plus redoutable ennemie, c'est parce que Melisende lui offre une aide qui va peut être lui permettre de mettre un terme aux tourments de son plus anciens ami, celui qui s'est sacrifié pour la bonne cause voilà bien longtemps.


Bon je ne sais pas par quoi commencer cet avis, il y a tant à dire mais je pense que je vais évoquer les points négatifs qui n'en sont pas vraiment à mes yeux vu que la note finale n'en pâtira que peu. Mais quand même, je suis bien obligée de les pointer du doigts parce que pendant ma lecture ce n'était pas toujours évident.

J'ai trouvé que la politique des pays évoqués, était encore plus présente que dans les deux autres tomes. Alors moi qui ne retiens pas ce genre d'informations, c'était très dur à suivre mais on comprend l'essentiel et le plus important. C'est plus sur le plan des enjeux que la subtilité m'a échappé, vu les pouvoirs impliqués, les différences entres les pays en terme de règles et de protocoles, c'est un véritable déluge d’informations qui vous tombe sous les yeux.
Mais viens s'ajouter à cela les différentes religions mises en évidences et Phèdre voyage beaucoup. Combien de noms sont prononcés, combien d'histoires relatives aux peuples visités. Encore une fois ça fait beaucoup et en ce qui me concerne, aussitôt rentré aussitôt ressorti.
La quête de Hyacinthe, après une autre bien mouvementée m'a bien moins intéressée, justement à cause de l'omniprésence du côté religieux et du rythme moins entrainant.
MAIS encore une fois la magie de Jacqueline Carey opère et ces reproches que je peux faire ne constitue pas une déception parce que...


Phèdre un personnage avec une personnalité en or, attachante dès les premières pages, elle campe une héroïne que je n'oublierais pas de sitôt. Ses affinités naturelles ne sont pas facile à vivre à cause des regards que cela peut engendrer, de l'envie ou du mépris au choix. Elle est une élue des dieux et elle porte le poids des conséquences que cela impute sur ses épaules. Et là, elle n'est pas épargnée. Elle est poussé dans ses retranchements et elle garde toujours cette petite lueur d'espoir et un esprit vif en toute circonstance. Ce n'est pas une wonderwoman, elle ne se bas pas, sauf avec ses qualités intellectuels qui sont des armes bien redoutable. Voilà une héroïne unique en son genre que j'aurai pris un immense plaisirs à suivre.

Le côté musclé c'est Joscelin qui s'en charge. Véritable protecteur pour Phèdre, c'est un homme comme on aimerait en avoir à ses côtés. Fort, malin, il possède une grande maitrise de soi phénoménale. Lui aussi en bave bien et de les voir si soudés ensemble, c'est tellement beau. Malgré les doutes, malgré les décisions de Phèdre, il font face ensemble et c'est un couple touchant et émouvant. Joscelin est un homme époustouflant et tout aussi passionnant que Phèdre.

Ce sont les deux véritable piliers du livre, bien d'autres personnages vont croiser leur route. Certains juste aperçu et d'autres toujours là ainsi que des nouveaux, dont Imriel le héros de la prochaine trilogie parsèment les pages du livre. Petit bonhomme dont le destin s'acharne très tôt sur lui, je n'en dirais pas plus à par qu'il m'a énormément plus et qu'il est plein de promesses pour la suite. Quoiqu'il en soit l'auteure propose tout un ensemble de personnages aussi hétéroclite que réussi.


Bon j'ai parlé tout à l'heure des points négatifs sur l'histoire mais il faut bien que je vous parle de ce qu'il m'a plu.

Toute l'intrigue dans le zénana (un harem) est passionnante. Intense en émotions, intense en danger, toute cette partie là m'a faite trembler. Ce que va y vivre Phèdre est pire que tout ce qu'elle a jamais connu. Et elle démontre encore avec brio un courage bien à elle. Le rythme et la tension règne en maître mot dans cette partie et c'est un pur régale à lire.

L'ambiance aussi est ensorcelante. Plein de conspiration, pleine de danger, pleine d'intrigue, le tout dans un monde qui oscille entre l'imaginaire et la réalité. On voyage à longueur de temps, on côtoie de nombreuses cultures avec leur propre mode de vie. C'est un monde riche, bien mis en avant et très travaillé que nous foulons aux côtés de Phèdre.


L'importance en pages de chaque tome ne m'a pas découragé à les lire. Une fois plongé dedans on s'y sent bien et on arrive à avancer sans problèmes. N’espérez toutefois pas le finir en deux jours parce que cette saga ne se lit pas en deux temps trois mouvement. L'avalanche d'informations à ingurgiter rend la lecture lente, plus à certains passages qu'à d'autres. Par exemple la partie dans le zénana a été la plus simple à lire pour moi, je pense grâce au rythme plus soutenu qui m'a plus captivé que le reste. Mais cette saga possède une attraction diabolique et on en redemande souvent. Le style de l'auteur est un régal à lire et les nombreux dialogues côtoyant les descriptions constituent un bel équilibre.


Avant d'oublier, je précise que j'ai versé quelques larmes sur la fin. De mémoire ça ne m'est jamais arrivé ou alors je ne m'en souviens plus. Les retrouvailles finales sont simples mais tellement attendrissantes que c'est sorti tout seul. Je suis très triste de quitter ces personnages mais heureuse de voir que la suite est entre de bonnes mains. Et Jacqueline Carey à toujours réussi à renouveler son histoire de manière magistrale que je suis sûre d'aimer la prochaine série.


Un dernier tome qui se classe dans la lignée de ses prédécesseurs. Une épopée époustouflante mise en valeur par des personnages qui la porte à merveille. Je ne peux rien ajouter que je n'ai déjà dit mais j'ai aimé cette série de bout en bout. 


Ma note : 9,5/10
Retrouvez d'autres avis sur la fiche BBM du livre :
Logo Livraddict

*Livre lu en lecture commune avec Mariine*


La saga Kushiel:
3. L'avatar
- La série se termine avec Phèdre mais continue avec Imriel-

5 commentaires:

  1. Ton avis me donne vraiment très très envie de découvrir cette saga !! J'espère pouvoir acheter le tome 1 durant ce mois de mars :-)

    RépondreSupprimer
  2. Même en lisant ton avis, les emotions ne tardent pas à arrivée. Cette série nous aura vraiment captivée !

    Comme toi, je ne suis pas prête d'oublier Phèdre, et puis Joscelin... c'est un homme comme on en rêve toutes !

    Toute la partie dans le Zenana est celle que j'ai préférée aussi, c'est terrible à suivre, mais la tension est telle qu'on ne peut s'empecher de continuer la lecture.

    En fait, je me rends compte que je suis d'accord avec tout ce que tu dis dans ce billet ^^

    Sachant que le cycle de Naamah ne paraitra quand 2013, est-ce que tu serais partante pour lire la trilogie Imriel, tout au long de 2012 en LC ?

    RépondreSupprimer
  3. J'adore cette série et ce dernier tome était particulièrement réussi : sombre et vibrant. Et je suis bien d'accord avec toi, Joscelin est un personnage exceptionnel ! J'espère que tu liras Imriel, qui est aussi vraiment bien, même si très différent :)

    RépondreSupprimer
  4. J'arrive au terme de ce premier cycle. Etant donné les pavés que sont les livres de J. Carey, je pensais faire une pause avant d'entamer le cycle suivant mais ...je ne peux pas m'y résoudre. Chaque tome est un régal. Chacun avec ses spécificités et ses richesses. Les personnages sont profonds et riches, l'univers est envoutant, le rythme soutenu, les intrigues fouillées. J'aime voir comment elle mêle fiction et réalité (de nombreux éléments de son univers sont inspirés de l'histoire et des religions d'Europe, du Moyen-Orient et d'Afrique). Bref, j'a-do-re !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai rien à ajouter de plus, tu as parfaitement décrit cette série. C'est un vrai bonheur à lire.

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.