Derniers articles/Billets sorties


*** MAJ du planning général des sorties (le 01/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Février - Mars / ♠ Collection R => Début 2017 / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Janvier et Février - Mars et Avril / ♠ J'ai lu => Février - Mars / ♠ Michel Lafon => Début 2017 / ♠ Milady => Février - Mars / ♠ Milady romance => Février - Mars / ♠ Pocket Jeunesse => Février - Mars / ♠ Autres sorties => Sorties Février [34]

Mes derniers avis

       

dimanche 29 juillet 2012

Le "journal infirme" de Clara Muller

Auteur : Karim Madani
Genre : YA, Science-Fiction
Edition : Sarbacane
Parution : le 4 janvier 2012
Pages : 269
Prix : 15.50 euros

*Commander sur amazon : Le "journal infirme" de Clara Muller*  

Résumé:
Mon nom : Clara Muller. Ma ville, Paris en 2015 – capitale coupée en deux, Ville Haute et Ville Basse. Mon univers, les quartiers chics de la Ville Haute.
Au lycée, ils passent leurs journées à m’insulter. M’appellent FFO, Fille Frappée d’Opprobre. Tout ça parce que je suis née in vitro, grâce à un logiciel de procréation.
Mes séquelles : affectation de la structure psychique – chaque nuit, je me balade dans la Ville Basse via une connexion au Vortex Urbain.
C’est comme ça que j’ai rencontré le Vengeur Toxique, un super-héros cabossé et super mignon. Personne ne me croit, à part Karine, une FFO, comme moi.
Et amoureuse d’un de ces CP (Connards Populaires) qui nous mènent la vie dure. Sûr que cette histoire va mal finir : quand vous lirez ce Journal Infirme, je serai morte…


Mon avis:
Voilà un livre que je repoussai sans cesse du fait d'échos pas très positifs à son sujet. Même si j'aime toujours me faire mes propres opinions, ça n'aide pas à sortir un livre de sa pal. Mais le temps passant il a bien fallut que je me lance et je ne le regrette pas car si le livre n'est pas 100% satisfaisant ça reste une lecture qui m'a quand même retournée.


Clara a 17 ans, est une lycéenne presque normal, sauf qu'elle a été crée via un logiciel de procréation et qu'elle en est ressortie avec des séquelles. Séquelles qui lui permettent de se connecter via un vortex et de suivre un super héros dans les mauvais quartiers de la ville. Elle supporte difficilement son « handicap » et au lycée elle reçoit sans cesse les brimades de ses camarades. Elle couche son mal être dans un journal qu'elle écrit sous le coup de la rage et nous prévient alors qu'elle est déjà morte quand nous lirons ces lignes.


Je vais peut être commencer par les défauts, histoire de les laisser de côtés et de rentrer dans le plus important. L'idée du journal intime est bien mais pour cette histoire là, elle offre une vision trop restrictive de points qui me semblent toujours bon de connaître. L'histoire se passe en 2015, dans un Paris nouveau et qu'on ne sait pas grand chose de ce futur. On sait seulement que la ville est divisée en deux secteurs, la ville haute qui regroupe en gros les riches, les gens bien sous tout rapport et la ville basse, repère des malfrats de toute sorte ou la violence est monnaie courante. Voilà tout ce qu'on apprend sur le décor de l'intrigue, rien de plus, rien de moins. J'exagère peut être un peu mais c'est tout comme. Il y a bien des informations données par ci par là mais concrètement ce n'est en rien expliqué et on n'en comprend pas les tenants et aboutissants.

Des exemples tout bêtes, mais je n'ai pas compris comment Clara se connectait au Vortex de la ville, je ne me souviens même pas avoir lu ce que c'était. Comment les gens comme elle développent des particularités ou encore si il n'y a qu'eux. Pour ce dernier point, je me pose encore plus la question parce qu'on croise un ado qui tue de façon très très particulière et qu'on a jamais su ce qu'il était. Ou encore si quand elle se connectait c'était réel, comment la ville est devenue tel qu'elle est, comment elle est née...

Bref des questionnements légitimes qui ne trouvent pas de réponses, qui n'empêchent pas de lire l'histoire mais qui étaient pour moi gênant car j'avais le sentiment parfois d'être à côté de la plaque tellement je ne comprenais pas les particularités de ce futur. J'aime bien savoir ou je débarque et comprendre quand même un minimum les choses sinon j'ai l'impression d'être lésée.

L'autre point négatif pour moi a été les nombreux passages du journal qui ne servaient pas à grand chose, des listes, des poèmes qui font plus office de remplissage qu'autre chose. Disons que je ne trouvais pas ça intéressant.


Mais l'histoire dans le fond est vraiment très bonne. Clara écrit sous le coup d'une rage immense ses points de vues sur ses camarades, ses déboires, sa vie tout simplement et elle ne mâche pas ses mots. Le ton du livre s'en ressent et nombreux sont les mots injurieux incorporés dans le texte. Je n'ai pas été embêté plus que ça par les insultes parcourant l'histoire, mais j'ai lu que c'était le cas pour certain. Je suis pour ma part passée outre mais je comprends que ça peut freiner la lecture. Après j'ai trouvé bizarre de voir tout le monde parler presque de la même façon, toutes provenances confondues et il y avais aussi parfois des mots que je ne comprenais pas, pour du YA je trouve ça pas super.

Elle décrit entre autre, les brimades qu'elle subit et là ces ados vont vraiment loin et font ressortir toute leur stupidité. Il faut savoir déjà que Clara appartient à la vile haute -la partie aisée de Paris donc- et qu'elle côtoie dans son lycée des fils de... Autre chose à savoir c'est que le système scolaire est devenue quasi identique à celui des américains, cours à la carte etc, et c'est bien plus flagrant dans les comportements des adolescents. Ils se rangent par groupe et c'est la loi du plus fort qui règne et ceux qui sont en marge des codes actuels sont brimés et encore plus quand c'est une fille comme Clara qui porte sur son visage son mépris des gens comme ses bourreaux, sa négativité permanente et ses critiques à peine voilées sur tout ce qui l'entoure. Ses réactions sont gouvernées par un dégout général qui attirent ce genre de personnes à même de s'en prendre à elle. Elle mord beaucoup, elle voit le mal partout, c'en est même affolant. Dans l'histoire elle est donc un peu fautive mais c'est la société et ses pairs qui en sont les premières causes.


J'ai vraiment été étonnée de voir le tour que prenait l'histoire. On connaît déjà la fin mais on ne sait pas comment ni surtout pourquoi et après avoir lu les dernières pages, j'ai été complètement ahuri. Ça va très très loin. Ce qui démarre doucement finit par prendre des proportions inimaginables et par impliquer un nombre important de protagonistes. Une évolution surprenante et assez spectaculaire. Il y a des essoufflements, surtout au milieu mais la fin m'a scotchée.


Le livre bénéficie d'une mise en page spéciale. De nombreux dessins parsèment l'histoire et les polices et autres cadrages différents sont utilisés. C'est agréable, pas mon style cependant mais ça permet une lecture très rapide et aéré.


Ce livre parle de choses très grave, des dérives de la société mais surtout de la bêtise humaine provocatrice de drame. Ce qui pour certain est un jeu, provoque chez d'autres des traumatismes voir une haine dévastatrice. Pour autant il y a des manques d'informations qui auraient permis de mieux appréhender l'univers qui reste trop flou et de mieux en comprendre toutes les particularité. L'aspect journal intime ne permet pas tout, c'est dommage, même ci n'est en rien important c'était parfois gênant. Une lecture rapide et dur, qui ne laisse pas indemne, c'est aussi un peu un ovni littéraire.


Ma note : 7.5/10
Retrouvez les avis de Phooka, Moody et d'autres à venir sur la fiche BBM du livre:
Logo Livraddict

8 commentaires:

  1. Nos avis sont assez proches, parfois je n'ai pas été convaincue au fil de la lecture, mais la fin a été un coup de poing pour moi et j'ai reconsidéré le reste de l'histoire un peu différemment J'aurais parfois préféré un peu plus de finesse dans le traitement de cette histoire, mais elle a le mérite d'exister.
    Pour ce qui est de l'univers, apparemment le livre précédent de Karim Madani, "Ciel liquide" se passe aussi dans cet univers-là, donc peut-être qu'il le développe davantage, mais je n'en suis pas sûre.
    Bonne nouvelle lecture !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, par moment ce n'était pas super, le livre est en dents de scie mais quand même le reste et la fin, ça met sur les fesses.
      Je ne sais pas si dans son autre le monde est expliqué mais je ne trouve pas normal qu'on ne le fasse pas ici car c'est une histoire complète et c écrit nulle part que c un tome 2. Ok sur LA c précisé que ça fait partie d'une série mais c tout. Et comme tu dis on n'en est pas sûre que ça soit expliqué dans Ciel Liquide.

      Supprimer
  2. Je suis très tentée par ce livre :)

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Galleane,
    Super avis comme d'habitude, je lis régulièrement ton blog mais je ne laisse pas de commentaires... Mais voilà j'ai décidé de me lancer lol!!!
    J'aime beaucoup la quatrième de couverture mais quand tu dis que le monde dans lequel elle vit n'est pas expliqué, cela me refroidit un peu...
    Car j'aime également savoir dans quel monde je débarque mais je laisserai peut-être sa chance tout de même au livre.
    A bientôt,
    Aurélie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais ce n'est pas obligatoire mais ça fait très plaisirs donc merci :) Alors oui c'est dommage ce manque d'explication mais pas rebutant quand on le lit. L'histoire est très forte au delà de tout les défauts que je cite.

      Supprimer
  4. Ce livre me paraît très intriguant. D'une part parce que l'histoire se déroule en 2015, donc très proche de nous, mais que la société semble s'être complètement rangée à un nouveau mode de vie. Les termes utilisés donnent une impression de futur très ''robotisé''. Ce qui me fait un peu peur c'est que, comme tu le dis, rien n'est réellement expliqué.
    Ensuite, cet essor de la violence développé dans le roman, me semble intéressant, au vu de notre présent.
    Ce livre peut faire réfléchir, et pour ça, je pense que le lirai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas tellement gênant, mais ça ne donne pas une histoire complète. Et c'est un journal intime donc bon ce n'est pas tellement le genre de récit ou on nous explique un univers. C'est vraiment une histoire qui fait réfléchir, très forte. En tout cas ce n'est pas tellement ce que j'affectione en littérature mais il est marquant.

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.