Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/06/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Mai - Juin / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Juillet-Août-Septembre / ♠ J'ai lu => Août / ♠ Milady => Août / ♠ Milady romance => Août / ♠ Pocket Jeunesse => Juillet-Août / ♠ Autres sorties => Sorties Août [40]

Mes derniers avis

       

jeudi 5 juillet 2012

Journal d'un loser

Auteur : Jesse Andrews
Titre VO : Me and Earl and the dying girl
Traduction : Michel Pagek
Genre : Young Adult
Edition : Territoires
Parution : le 3 mai 2012
Pages : 319 pages
Prix : 16.50 euros

*Commander sur amazon : Journal d'un loser*
*La fiche du livre chez Fleuve Noir - Territoires*

Résumé:
Au lycée, Greg est transparent. Il ne fait partie ni des sportifs, ni des gothiques, ni des intellos, ni des camés, ni des théâtreux, et encore moins des musicos... Quant aux filles, n'en parlons pas : voilà une espèce alien dont il vaut mieux éviter de s'approcher. Bref, Greg vit sa dernière année de lycée comme un soulagement cosmique. Erreur. Sa mère s'apprête à lui faire vivre un cauchemar en lui ordonnant de tenir compagnie à une de ses anciennes camarades de classe (moche), Rachel, atteinte d'une leucémie. Greg et son acolyte Earl, aussi loser que lui, vont se métamorphoser en héros pour lui redonner le sourire. 

Mon avis:
On peut difficilement passer à côté d'une telle couverture. Son jaune pétard attirant le regard à des kilomètre. Je l'a trouve franchement affreuse mais j'ai eu la curiosité de lire le résumé et là le sujet m'emballait pas mal. Je m'attendais à un contenu pas forcément drôle mais émouvant et tel n'a pas été du tout le cas. Si je devais résumer avant de tout détailler, je vous direz que le livre ,'est pas aussi horrible que la couverture mais pas inoubliable.


Greg ne fait partie d'aucun groupe, il est plus ou moins transparent, n'est pas beau gosse du tout bref il a tout du loser, tant dans sa vie sociale que personnelle. Il espère passer sa dernière année de lycée tranquille, qui comment bien mais qui prend un tournant qui ne lui plaît guère. Une de ces ancienne camarade est atteinte de leucémie et sa mère lui sort qu'il devra aller l'a voir pour lui remonter le moral. Greg n'y va pas avec grand plaisir surtout que cette fille il ne lui a pas parlé depuis des années.


Je ne sais pas si c'est le fait d'avoir lu des avis qui n'encourageaient pas à la découverte mais étant donné que je m'attendais à pire, c'est finalement bien passé. Par contre je pense être de l'avis général à savoir que c'était une lecture loin d'être fantastique.


Il faut savoir qu'avant de commencer ma lecture j'imaginais tout autre chose, quelque chose de plus émouvant mâtiné de comique de situation. Pour le côté émouvant on repassera et pour l'humour, je n'y ai pas été réceptive. C'est de l'humour un peu lourdingue et mal placée et sur des choses sans importances mais au moins qui colle parfaitement au personnage de Greg qui campe un loser pas fini.

Il faut dire aussi que les sujets abordés sont divers et variés, rien que le premier chapitre qui traite des groupes fréquentant le lycée, c'est cool mais franchement on s'en fiche un peu. Le livre aborde 50% de sujets inintéressants et les 50% qui restent sont en rapport avec Rachel, la malade. En gros le récit c'est mi on s'en fiche, on parle de tout et n'importe quoi en rapport avec le personnage principal et mi on le suit dans une histoire avec Rachel.


Les passages ou on s'en fiche, sont sur le modèle du premier chapitre et nous présentent des éléments ou évènements de la vie de Greg. Bon c'est bien beau, ça n'apporte rien et ne sont pas des plus intéressants et du coup l'histoire avec Rachel en pâti. Elle n'est donc pas assez exploitée à mon goût et pour plus le peu qu'on en voit, cça ne m'a pas plu. Et personnellement ça m'a gêné que la maladie soit traitée de façon à ne pas y accorder plus que ça d'importance.

Comme on me l'annonçait dans le résumé, je voyais une relation plus sur le devant de la scène qui tendrait en plus vers un côté larmoyant, prompte à émouvoir le lecteur. Mais les moments ou Greg et Rachel sont en pleine discussion mettent en avant les côté très maladroit du jeune homme et le côté absent de le jeune fille. Car on n'a pas tellement de retour de Rachel, le livre étant écrit sous forme de journal, on n'a pas d'histoire construite comme un récit mais comme des morceaux de récit et elle n'apparaît pas des plus présente.


Il y a une chose qui m'a agacée c'est les interventions du genre, je ne comprends pas comment vous avez pu arriver si loin dans l'histoire tellement j'écris de la merde. Et dans le prologue dans le même style, l'auteur nous dis de ne pas lire son livre. Mais je pense que c'était censé être drôle, que je n'ai pas saisi la blague et que lui et moi on ne doit pas avoir le même humour. Sachant que les tournures à caractère drôle, pas seulement avec ce type de phrases, parsèment le livre, et que donc je n'ai pas trouvé ça drôle, le problème est vite mis en avant et vous comprendrez donc que ça complique un peu l'appréciation du livre et de l'histoire en générale.


Les personnages sont comme le livre pas très intéressant. Seul Rachel semble relever le niveau mais vu qu'on ne la voit presque pas, mes impressions resterons des impressions. Greg au moins lui est raccord avec le titre, c'est un loser de première qui à des sujets de conversations inintéressants, mais il est au moins réaliste sur lui même et vous le diras à plusieurs reprises. Son meilleur pote qui n'en ai pas vraiment un est un décalqué de la vie avec un caractère pour le moins sanguin et friand d'insultes en tout genre. Je vous promet que les rencontres valent le coup d'oeil, si si ;).


Le style est ma foi bon, accessible, j'ai avancé sans embûches, sauf que je ne comprend pas la présentation des dialogues tel que les scripts de cinéma les présentent. Ça rappel la passion de Greg et Earl, mais concrètement à part ça, ça ne sert à rien. Au moins ça aère le livre qui déjà se lit rapidement mais grâce à ça, encore plus donc je prend le bon côté de la chose.


Au final, cette lecture sera bien vite rangée dans les oublis. Sans grand intérêt, la partie qui m'intéresse le plus, à savoir Greg remontant le moral à Rachel, est trop minimaliste à mon goût. La maladie traitée de cette façon, à la légère très peu pour moi, la fin aura au moins le mérite de voir une évolution et une prise de conscience salutaire mais au delà de ça je reste déçue et n'ai pas trouvé d’anicroches avec ce qu'on me racontait.


Ma note : 5.5/10
Retrouvez les avis de Liliebook, Simi, Radicale et d'autres à venir sur la fiche BBM du livre:
Logo Livraddict


Bonus - La couv VO qui est pas mal du tout:



2 commentaires:

  1. Je suis en train de le lire (enfin je l'ai entamé au boulot et là je suis en vacances sans). Je le lis en essayant de me demander si c'est intéressant pour des adolescents... Je n'en suis pas encore loin mais j'aime bien sans plus... C'est un peu trop grossier pour moi dans le vocabulaire. Merci pour ton avis, c'est intéressant! Je te dirais si je suis d'accord quand je l'aurais terminé!
    Camille.
    PS: La couverture en Vo est vraiment plus jolie!!!

    RépondreSupprimer
  2. Je te rejoins quasiment sur tous les points, chez moi, ça ne l'a pas fait du tout et je crois que le fait de n'avoir vu qu'un avis positif avant d'entamer ma lecture m'avait tellement persuadé que je passerai un bon moment que la chute n'en a été que plus dure :)
    Et comme tu le dis : vite lu, vite oublié... Next !

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.