Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/09/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Septembre / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Juillet-Août-Septembre / ♠ J'ai lu => Septembre / ♠ Milady => Septembre / ♠ Milady romance => Septembre / ♠ Pocket Jeunesse => Septembre / ♠ Autres sorties => Sorties Septembre [41]

Mes derniers avis

vendredi 27 juillet 2012

Les Larmes Rouges, tome 1 : Réminiscences

Auteur : Georgia Caldera
Illustration : Georgia Caldera
Genre : Fantastique
Edition : Editions du Chat Noir
Parution : le 1er novembre 2011
Pages : 564
Prix : 23.90 euros

*Commander sur amazon : Les Larmes Rouges, tome 1 : Réminiscences
*Commander aux éditions du Chat Noir : Les Larmes Rouges*
*Book Trailer : A venir*

Résumé:
Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, plus fragile que jamais, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants.
Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s’y méprendre avec la réalité. Peu à peu, elle perd pied…
Mais, la raison l’a-t-elle vraiment quittée ? Ces phénomènes étranges ne pourraient-ils pas avoir un lien quelconque avec l’arrivée de ce mystérieux personnage dans sa vie ? Cet homme qui, pourtant, prétend l’avoir sauvée, mais dont le comportement est si singulier qu’il en devient suspect… Et pourquoi diable ce regard, à l’éclat sans pareil, la terrorise-t-il autant qu’il la subjugue ?! 

Mon avis:
J'ai commencé à vraiment vouloir lire ce livre, après avoir lu l'avis de Jess (en plus d'avoir regardé sa vidéo). Elle en parlait avec tellement d'enthousiasme que ça m'a mis l'eau à la bouche. Et les avis sont vraiment très bon sur ce premier tome des Larmes Rouge. La couverture noir à souhait et l'ambiance gothique qu'elle dégage avait tout pour me plaire, en plus des nombreux avis positifs mais voilà que je n'ai pas réussi à trouver cette lecture excellente comme la majorité des gens, j'en suis même très loin.


Cornélia, 19 ans, décide d'en finir avec la vie. Sur le point de sauter du haut d'une falaise, elle est finalement sauvée par un homme mystérieux. Après cette mauvaise expérience, son père, décide de l'emmener prendre du repos à Rougemont dans la maison de ses grand-parents. Les premiers jours sont salvateurs mais la jeune fille se retrouve rapidement en proie à des cauchemars terrifiants, la laissant en pleurs et toute tremblante. Régulièrement, ses cauchemars reviennent. En plus sa rencontre avec son sauveur va compliquer les choses jusqu'au point de non retour.


Le début me plaisait bien, la douce langueur qui se dégageait ne me posait aucun souci, j'avais été prévenu de l'aspect très narratif et descriptif de l'ouvrage et ça ne me dérange pas plus que ça. J'accrochais bien avec Cornélia, sa souffrance était perceptible et ses cauchemars m'intriguait. Sauf que plus j'avançais et plus je trouvais ça long et chose pire que tout pour moi dans un roman c'est que je me suis détachée et de l'histoire et des personnages.

L'histoire est vraiment lente, c'est toujours les mêmes sujets qui revenaient sans que rien n'avance réellement. Tout m'avait l'air routinier et je commençais à m'ennuyer, sensation qui a finit par s'installer durablement à mon grand désespoir. Le décor est pourtant très attrayant, le château, les tenues. Le seul rythme vient des cauchemars de Cornélia, c'était d'ailleurs mes passages préférés, ceux ou on découvrait des personnalités différentes et ou l'histoire se révélait à mon sens plus intéressante car révélatrices des choses importantes. La fin aussi est bien rythmée mais vu que j'avais décroché depuis longtemps, je n'ai pas su l'apprécier à sa juste valeur.


J'ai fini par avoir un vrai blocage en avançant. L'histoire se passe de nos jours mais j'ai eu la plupart du temps l'impression qu'on était dans un livre se passant des siècles plus tôt. Le décor est majoritairement ancien, le gros de l'intrigue se passe dans un vieux château, et le comportement des personnages sont dans cette mouvance. Surtout Henri qui n'a pas évolué avec son temps, isolement oblige et ça se ressent. . Disons que j'ai trouvé que les parties qui se passaient en dehors du château et dans notre présent n'avaient pas trop d'intérêts car pas assez développées et intégrées au reste. Pourtant j'ai aimé voir Cornélia dans son activité, rencontrer de nouvelles têtes, faire et voir d'autres gens mais ces passages là et ses personnages sont vites traités et vite oubliés.

Je me rends compte en fait que ce genre de romans ne sont pas pour moi, autant l'aspect fantastique tel que décrit par Georgia m'a plu, il y a des éléments originaux et des particularités qui lui sont propres, autant le rythme ne me va pas du tout. J'ai vu que certains comparaient son récit aux livres de Rice ou encore Stoker, en outre ils font partie des penchants littéraires de l'auteur et on sent bien les influences. Mais je n'ai ni aimé Rice, dont je n'ai jamais terminé le premier tome de saga vampirique, ni Stoker avec son pourtant très célèbre comte. Donc je pense vraiment que je ne suis pas faire pour ces récits là, même si les idées sont là et qu'il y a un intérêt de départ, le tout ne me convient pas. Je me contenterai des œuvres cinématographiques qui passent bien plus facilement et pourquoi pas l'artbook du livre avec ses sublimes illustrations.


Et je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages, surtout à Cornélia en fait. La jeune fille campe une pauvre petit chose qui passe son temps affaiblie. Les seules choses que j'ai retenu de ses activités c'est ses phases de sommeil et les moment ou elle mange ou essaye de manger, alors que je m'en fiche un peu. Mais le pire c'est sa curiosité malsaine à toujours vouloir connaître les réponses à ses questions, a toujours vouloir en apprendre plus mais quand elle à ce qu'elle veut, elle n'assume pas les réponses ou ce qu'elle voit. Cette part d'elle m'a franchement agacée. Elle est là à toujours regretter ce qu'elle entend et voit mais elle revient quand même à la charge. Et sa capacité à refuser d'accepter Henri et ses habitudes est énervant, elle sait ce qu'il est, à chaque fois qu'elle découvre une élément de son monde elle est écœurée, elle réagit parfois au quart de tours en l'injuriant. Je crois que je ne l'ai jamais comprise et pour moi tout chez elle m'apparaissait négativement, je l'ai trouvé trop faible, trop critique, trop peureuse et en général ce genre de personnalité n'a pas ma préférence, soit ça passe, soit ça casse.

Henri et celui qui m'a le plus plu, dans une certaine mesure. Pour lui j'ai eu plus de pitié qu'autre chose en fait. Il n'est pas fautif de sa condition mais Cornélia ne se gène pas pour lui reprocher les conséquences liées à sa nature, se montrant parfois venimeuse dans ses propos. Le pauvre. Mais c'est un personnage taciturne et bougon et trop secret à mon goût. J'ai eu l'impression qu'avec Cornélia, ils n'étaient jamais vraiment proches, toujours avec une sorte de murs entre eux. Leurs échanges sont souvent tendus, manquent de chaleurs et sont tout justes polis. Quand il y a un rapprochement, très vite ils s'écartent de nouveaux. Ça a fini par devenir lassant et même la fin m'a laissée de marbre.

J'ai trouvé dommage le peu de cas fait des personnages secondaires. Il y avait matière mais ils n'ont pas d'importances, car leurs apparitions sont sommaires et je ne les ai pas sentie intégrés à l'histoire qui se centre réellement sur Cornélia et Henri.


Le style de Georgia est riche, recherché mais accessible. Après allez comprendre pourquoi je n'ai pas du tout éprouvé de tension, ni rien s'y rapprochant lors des descriptions sombres et glauques qui parsèment le livre. Pourtant elle y va à grand renfort d'hémoglobine, ça ne m'a pas choquée mais je salue son imagination et sans le ressentir j'ai bien vu toute l'étendue des horreurs qui ont lieu. J'ai aussi trouvé les chapitres trop longs, mais je n'en suis jamais fan.


Ce premier tome n'aura pas été pour moi divertissant. Tout m'a paru long et ennuyeux. Si l'ambiance gothique est bien retranscrite et plaisante ainsi que les idées de l'auteur sur sa mythologie, la sauce n'a pas pris et je n'ai pas été intéressée par ce que je lisais. Je n'ai pas trouvé d’anicroches avec l'héroïne qui m'a énervé plus qu'autre chose, Henri n'a pas un caractère ouvert ce qui m'a gêné et les autres personnages ne compte que peu. Un récit par pour moi voilà tout mais qui a su plaire a tellement d'autres personnes qu'il se peut que vous aussi vous tombiez sous le charme de l'auteur, de a plume, de son univers et de son histoire.


Ma note : -/10
Retrouvez les avis de Jess, Mabiblio, Akasha, Naminé et pleins d'autres sur la fiche BBM du livre:
Logo Livraddict

Livre lu pour le Challenge LDPA sur Livraddict, et choisi donc parmi une sélection de trois titres proposés par PommeBook. Donc merci à elle pour avoir sélectionné ce titre car même si je n'ai pas adhéré au titre, je suis contente de l'avoir lu^^.

20 commentaires:

  1. Aie aie aie, on sent vraiment que tu as eu beaucoup de mal, même si tu soulèves quelques points positifs... je lis néanmoins pas mal d'avis positifs dessus, c'est ce qui tient intacte mon envie de le lire, même si je place la barre moins haut avec ton avis, ce qui n'est pas plus mal :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'avec tout ces avis positifs on place sans s'en rendre compte la barre haute. Georgia a vraiment de bonnes idées et un univers attrayant après le résultat est une question de goût et ça ne l'a pas fait pour moi. Mais je suis sûre qu'il plaira encore beaucoup à d'autres.

      Supprimer
  2. Très bon avis même s'il est négatif. Tu expliques parfaitement ce qui ne t'as pas plu et c'est bien le principal. Je ne l'ai toujours pas lu (ma médiathèque ne l'a pas) mais j'espère pouvoir le faire un jour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça me rassure, parce que j'ai eu du mal à mettre mes ressentis par écrit. C'est rare de trouver ce genre d'ouvrages en bibliothèque, ceux de petites maisons d'éditions, mais je pense que tu peux voir avec eux pour qu'il le commande, il me semble que ça se fait.

      Supprimer
  3. Bizarrement, malgré ton avis moins qu'enthousiaste, c'est la première fois que j'ai envie de découvrir ce roman. (Suis étrange, je sais...) Je pense que justement, ce qui ne t'a pas plu pourrait me plaire. J'aime les romans gothiques en général alors pourquoi pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bien tant mieux alors. Ah ah, non ce n'est pas étrange, moi parfois en lisant des avis mitigés, ça me rend curieuse.

      Supprimer
  4. Tient il a l'air fait pour moi ce roman, ta description a l'air de bien collée avec ce que j'aime habituellement :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah hé bien tu m'en vois ravie, si justement toi ça te plaît tu devrais effectivement aimer.^^

      Supprimer
  5. Tu vois je n'ai pas été emballé non plus, même si je me suis pas ennuyé autant que toi...Avis(pas très long) sur mon blog si tu veut jeter un coup d'oeil...http://www.livres-de-dorot.fr/les-larmes-rouges-georgia-caldera-a18794448

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela fait du bien de voir que je ne suis pas la seule extraterrestre au milieu des avis tous plus positifs les uns que les autres.

      Supprimer
  6. Oh c'est dommage que tu n'ai pas réussi à accrocher...
    Je ne suis pas fan de Rice (je n'ai jamais lu) ou de Stocker (je me suis ennuyée pendant Dracula) donc je ne dirais pas qu'on sent l'influence dans l'écriture de Geogia Caldera de ces des auteurs.

    Contrairement à toi, j'ai totalement ressenti toutes les émotions des personnages...

    Merci pour le lien vers mon article :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est peut être moins flagrant pour Stoker, mais Rice plus. Et dans le comportement de Henri, dans sa façon d'être, tu peux voir les points communs.
      C'est vraiment dommage que je sois passée totalement à côté :(

      Supprimer
    2. Tu ne l'as peut-être pas lu au bon moment :s. Est-ce que tu tenteras malgré tout le second tome ?

      Supprimer
    3. Je ne sais pas si je l'ai lu au bon moment ou pas, si ça se trouve il n'y aurait jamais eu de bon moment. Non je ne tenterais pas la suite, j'ai trop peiné et au vu des personnages je n'ai pas envie de poursuivre l'aventure avec eux.

      Supprimer
  7. Je comprends tout à fait ton ressenti :) Même si moi, je l'ai classé dans mes coups de coeur (parce que j'ai le coup de coeur trèèès facile :p Ze suis zentille x)), j'y ai retrouvé quelques bémols dont tu as parlé également. Par exemple, je suis d'accord, il y a des longueurs, surtout après les 100 premières pages ; l'héroïne négative, on est d'accord, c'est - en général - ce que je déteste par-dessus tout (rien que le suicide dans les 1ères pages, ça ne me donnait plus envie :/). Mais finalement, vu comme je trouvais ce livre exceptionnel, je l'ai noté dans mes coups de coeur xD (Logique ? Moi ? ...)
    Je ne suis pas une grande fane du style Anne Rice, Bram Stoker et compagnie non plus, je comprends tout à fait et les inspirations de Georgia se ressentent dans son livre :)
    Bisous ;)
    PS : C'est quoi cette note, -/10 ? xD lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois, les défautes se gomment d'eux même mais là plus j'avançais plus je ne voyais que ça. Les qualités si je les voient ne ressortent pas et donc impossible pour moi de rentrer dans l'histoire.
      Quand je met ça -/10, c'est quand je n'arrive pas à noter un ouvrage, ça m'arrive qq fois :)

      Supprimer
    2. Oui, c'est vrai ^^ Ca m'arrive aussi, d'avoir de petits bémols, mais de ne voir plus que ça au final ^^ Ca dépend vraiment du livre, en fait :p

      Aaah, intéressant :) Je retiendrai :p

      Bon weekend, Galleane ^^

      Supprimer
  8. Coucou
    Je viens de poster ma chronique sur ce roman et j'ai mis le lien du tien car nos avis se ressemblent bcp ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh je me sens moins seule d'un coup ^^.

      Supprimer
  9. L'univers gothique et sombre (pas très original cependant) m'a plu mais j'ai vraiment eu du mal aussi avec Cornelia. Ce qui m'a saoulée c'est qu'elle passe son temps à pleurer, je n'en pouvais plus ! Quant à Henri, je l'ai trouvé trop froid pour être vraiment attachant.

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.