Derniers articles/Billets sorties


*** MAJ du planning général des sorties (le 28/12/16) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne =>  / ♠ Collection R => Début 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Janvier et Février / ♠ HarperCollins/Mosaic => Août à Octobre / ♠ J'ai lu => Janvier / ♠ Michel Lafon => Début 2017 / ♠ Milady => Décembre - Janvier / ♠ Milady romance => Janvier / ♠ Nathan => Fin 2016 / ♠ Pocket Jeunesse => Janvier - Février / ♠ Autres sorties => Sorties [33]

Mes derniers avis

       

jeudi 17 novembre 2016

Perfect World, tome 1

Scénario : Rie Aruga
Titre VO : Perfect World, vol 1
Traduction : Chiharu Chujo
Genre : Manga - Josei
Edition : Akata
Parution : le 13 octobre 2016
Pages : 166 pages
Nombre de tomes : 1/4 (série en cours)
Prix : 6.99 euros

*Commander sur amazon : Perfect World, tome 1*

Résumé :
Tsugumi, à 26 ans, est décoratrice d'intérieur. Un soir, lors d'une soirée de travail, qu'elle est sa surprise de retrouver autour de la table Hayukawa, son amour de lycée ! Mais depuis la fin de leurs études, le jeune homme, impliqué dans un accident, est en fauteuil roulant. Certaine que jamais elle n'aura la force (et l'envie) de fréquenter un homme "au corps amoindri", la jeune femme va pourtant sentir quelque chose bouger en elle...
Mon avis :
L'envie de lire ce titre s'est présentée dès que j'ai vu sa très jolie couverture. Mais c'est surtout le personnage masculin en fauteuil roulant qui m'a rendu très curieuse. Les Japonais traitent régulièrement de sujets difficiles, encore plus de nos jours, et ils le font généralement bien. J'avais cette envie de voir comment cette situation allait être traitée dans un josei. Les avis que j'ai pu voir avant de me lancer étaient très bons et je partais tout de même avec certaines attentes.


Avec ce premier tome on a clairement affaire à un tome d'introduction. La mise en place n'en reste pas moins efficace, la mangaka parvenant sans peine à introduire ses personnages, à poser le fil conducteur et à nous offrir un contenu varié et amenant différentes problématiques quant à la situation d'Ayukawa le personnage masculin. La fin précise de nombreuses choses et ce josei se dirige grandement dans une direction foncièrement intéressante, la plus intéressante même selon moi. Faire ce choix plus loin n'aurait pas été le meilleur à faire, le manga aurait eu une saveur différente, celle ayant le moins de goût.

Tout ce que la mangaka met en place va servir à apprécier une relation spéciale, avec tout ce que traduit la condition d'Ayukawa, le personnage masculin. L'aperçu qu'on en a dans ce premier opus ne nous épargne pas. Ce qu'endure Ayukawa, des aléas imprévus et incontrôlables de son état -parfois dévoilés par un jeune homme qui parle avec une triste et juste honnêteté, sans détours- aux conséquences sur l'entourage, aux différents regards qu'il doit affronter -Tsugumi nous faisant partager ses réflexions et questionnements en étant confrontée réellement à ce dernier point-, on ne peut qu'être touché par ce qu'affronte Ayukawa tous les jours.

Les personnages sont prometteurs et je dois dire qu'ils m'ont déjà bien tapé dans l'oeil. Certes Ayukawa est handicapé depuis un certain temps, mais il a un mental assez impressionnant. Il affronte ce qui lui arrive avec courage et force et je pense que tout le monde n'est pas capable de ça. Son passé et sa décision concernant sa vie intime vont, encore une fois, rendre les choses intéressantes, surtout avec une Tsugumi qui a l'air déterminée. Son amour pour Ayukawa la bouleverse, elle ne peut pas se contenter d'une amitié et elle a l'air d'être forte à sa manière. On le sent qui veut s'impliquer, qui veut aider, qui veut supporter. A voir par la suite. Le chemin qui les attend ne sera pas facile, on ne peut que présumer qu'on sera de plus en plus secoué, bien plus que dans ce premier tome qui commence quand même assez fort. Il le fallait de toute façon étant donnée la relation qui s'amorce, qui est tout sauf normale, avec ses difficultés à venir, avec tout ce que vont affronter les personnages.


Et donc, ce premier tome était agréable et il a posé de très bonnes bases. L'envie d'avancer, de voir par quoi vont passer Tsugumi et Ayukawa est forte. Rie Aruga transmet différentes émotions, aussi bien positives que négatives. Elle narre différentes situations qu'un handicapé est amené à vivre, mais elle passe aussi en revue l'entourage personnel, professionnel de ce dernier, sans oublier le regard de la personne lambda qui n'est pas à mésestimer. Même si je m'attendais à un peu plus côté émotions, je reste des plus satisfaites par cette lecture qui, vu la fin, promet de me faire traverser un vrai tourbillon émotionnel par la suite. Le tout est servi par des dessins agréables à l'oeil.


Une très bonne lecture
Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

La série Perfect World :

Tome 1 - Tome 2, le 8 décembre 2016 - Tome 3 - Tome 4...



4 commentaires:

  1. Cette saga me tente beaucoup notamment avec les différents points que tu soulèves. Le seul hic, je dirais, c'est le dessin. Il a l'air sympa mais un chouia trop simple à mon goût, pas assez approfondi. Il faudrait que je le feuillette pour me faire une idée plus précise :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai mis deux liens pour lire des extraits si tu veux voir plus de dessins, mais effectivement ils sont sympas seulement ce genre de trait est assez commun depuis un certain temps. J'ai vu d'autres séries avec une telle patte.

      Supprimer
  2. Review intéressante, ça donne envie. J'avais déjà mis cette série sur ma liste d'achat, mais je crois qu'après tous ces compliments, je vais me dépêcher de m'offrir le premier tome (et peut-être même l'offrir à une amie pour Noël). Par contre, juste un petit détail qui cloche dans cette critique : le nom de l'auteure n'est pas écrit correctement au tout début et dans le dernier paragraphe (Rie "Aruda" ou "Takeda" au lieu de "Aruga"). Merci aussi pour le lien vers l'extrait, ça permet de se faire une meilleure idée du contenu niveau dessins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie de m'avoir prévenue pour le nom de l'auteure et pourtant je me suis relu. Je suis un peu honteuse, mais tu m'as permis de me corriger.
      J'espère sincèrement que tu apprécieras ce titre :)

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.