Derniers articles/Billets sorties

SORTIES : ♠ Billet général => Mai / ♠ Bragelonne => Mai  / ♠ Chat Noir 2018 / ♠ J'ai lu => Mai / ♠ Milady => Mai / ♠ Divers

Mes derniers avis

       

jeudi 22 février 2018

La couleur du mensonge, tome 1 d'Erin Beaty

Auteur : Erin Beaty
Titre VO : The traitor's circle, book 1 : The traitor's kiss
Traduction : Jean-Baptiste Bernier
Genre : Fantasy - Young Adult
Edition : Lumen
Parution : le 22 février 2018
Pages : 506 pages
Prix : 15 euros

*Commander sur amazon : La couleur du mensonge, tome 1*


Sage Fowler, seize ans, est une bâtarde recueillie par un oncle riche et respecté. Sa seule chance de s’en sortir ? Épouser un beau parti. Elle se présente donc chez une entremetteuse – l’une de ces femmes chargées d’évaluer le potentiel des candidats au mariage, et dont les décisions font et défont les fortunes d’une famille, voire d’un pays tout entier. Mais avec sa légendaire indiscipline et sa langue trop acérée, la jeune fille échoue lamentablement. Amusée par son cynisme et son sens aigu de l’observation, la marieuse lui propose toutefois de devenir apprentie.
Sage s’embarque donc dans un périple vers la capitale pour assister au Concordium – là où, tous les cinq ans, se décident les unions les plus importantes – avec un groupe de jeunes filles triées sur le volet. Cette précieuse cargaison est escortée par un bataillon de soldats d’élite qui ne tarde pas à réaliser qu’ils sont tous sur le point de se jeter dans la gueule du loup : le pays voisin prépare une invasion et chaque étape du voyage pourrait bien être la dernière.

J'étais très curieuse de lire ce titre et en même temps très fébrile. Vous connaissez ce sentiment, celui qui fait qu'on a envie d'aimer un roman mais qu'on a aussi très peur de passer à côté. Eh bien voilà, c'est ce qui s'est passé avec ce premier tome de La couleur du mensonge d'Erin Beaty. Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, vous savez ce qu'il en est, pour les autres sachez que j'ai adoré ce tome 1.


La couleur du mensonge fait partie de ses romans qui captent dès les premières pages. Je me suis retrouvée, à ma grande surprise, prise par ce que l'auteure me racontait à peine le roman entamé. Il y a eu cette héroïne, Sage qui très tôt démontre un sacré caractère, puis l'installation de l'intrigue, qui sans parler d'un rythme quelconque, dévoilait un univers qui me séduisait déjà. D'ailleurs ne vous attendez pas, avec ce premier tome, à un déluge d'action, il y en a très peu. Le début met également du temps à se mettre en place et l'essentiel du roman se concentre sur des secrets, des intrigues politiques ou encore à de la mise en place de plans et à la réalisation de ces derniers. Le roman n'a de toute façon pas besoin d'action pour convaincre, en l'état je l'ai trouvé des plus réussis.

L'intrigue en tant que telle est bien pensée. Tous ces secrets, mais surtout tout ce qui se tisse entre les personnages, des personnages qui subliment totalement l'intrigue, est hyper accrocheur. Sans tout de suite parler de Sage, on suit d'autres protagonistes, qui ont des réflexions poussées sur ce qui se présentent à eux et, qui sont tout aussi séduisants que l'héroïne. L'auteure a admirablement composé son roman et mis en valeur les acteurs de son histoire. Pour les seconds roles, si j'aurais aimé que certains aient plus de présence, je dois dire que ce qu'Erin Beaty nous sert ici est extrêmement prometteur et suffi à contenter. Les premiers rôles sont vraiment bien entourés.

Sage donc, est une héroïne que j'ai trouvée furieusement intéressante et extrêmement attirante. Elle a des capacités de réflexions hallucinantes et fait montre d'un courage exemplaire. Alors attention, ça n'est pas une super héroïne pour autant, elle a ses failles, ses faiblesses. Elle n'est pas parfaite, mais elle s'en rapproche dangereusement. Elle m'a mis des paillettes dans les yeux parce que suivre une héroïne de sa trempe, ça me botte plus que de raison. Le travail qu'a fait l'auteure avec elle est juste fantastique. La voir évoluer, la voir faire face, la voir se donner pour les gens qu'elle aime ou ce pour en quoi elle croit et j'en passe, j'ai adoré.


Lire, toujours plus, je n'avais pas envie de quitter l'univers et les personnages lorsque je me plongeais dans ce premier tome. J'ai été étonnée, encore une fois, d'avancer aussi vite, d'être autant prise par ce que l'auteure me racontait. La traduction m'a semblé de bonne qualité, la lecture est fluide. Plus haut je vous disais que La couleur du mensonge n'était pas un livre d'action et je dirais que ça manque peut-être de retournements (ce qui n'est pas forcément un défaut tant que ce qu'on lit plaît, ce qui a été le cas), mais quand l'auteure ajoute dans son roman de l'un ou l'autre eh bien elle y va. Je me suis faite avoir comme une bleue à un moment et j'avoue que je sentais un gros truc venir à un autre et ça n'a pas loupé. J'étais alors en stress jusqu'à voir le couperet tomber et c'était dur comme passage. La fin n'est pas affreuse, Dieu merci, on ne tourne pas la dernière page sur un cliffangher intenable, mais l'envie de lire la suite est quand même très très forte.

Ah et j'allais oublier, mais il y a bien une romance qui est développée et miam miam, elle est tellement mignonne. J'ai adoré la façon dont l'auteure avait fait les choses. Sans vouloir vous obliger à quoi que ce soit, je vous encourage (je vous l'aurais bien ordonné, mais il paraît que ce n'est pas très poli) vivement à vous lancer dans cette lecture.


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Dans la même série :
1. La couleur du mensonge
2. The Traitor's ruin - le 10 juillet 2018 en VO 

6 commentaires:

  1. Un livre que j'ai de plus en plus envie de lire, je ne vois que de bons avis !! Superbe chronique :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, j'espère que tu te lanceras :D

      Supprimer
  2. Super ! Je l'ai direct ajouté à la wishlist du mois prochain. Ca à l'air vraiment très attirant en effet. On verra bien mais tu m'a donné envie de le lire.

    RépondreSupprimer
  3. La couverture m'avait bien charmé et vu ce que tu en dis je vais me le noter :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il va falloir faire plus que ça hein :p Mais bon, je ne veux obliger à rien, ou peut-être un peu :D

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.