Derniers articles/Billets sorties

SORTIES 2019 : ♠ Billet général => Juin - Juillet / J'ai lu => Juin - Juillet / Milady => Juin - Juillet

Mes derniers avis

       

lundi 17 juin 2019

Darkwind, tome 1 : Mécanique infernale de Sharon Cameron

Auteur : Sharon Cameron
Titre VO : The dark unwinding, book 1
Traduction : Vanessa Rubio-Barreau
Genre : Steampunk - Young Adult
Edition : Bayard Jeunesse
Parution : le 29 mai 2015
Pages : 409 pages
Prix : 16.90 euros

*Commander sur amazon : ./


Angleterre, 1852. Katharine est envoyée par sa tante et tutrice au manoir de Darkwind où vit son oncle Tulman. Elle doit prouver que celui-ci a perdu la raison et le faire interner pour qu’il cesse de dilapider la fortune familiale. À Darkwind, Katharine rencontre un vieil homme excentrique, mais surtout génial, qui se consacre à l’invention d’automates extraordinaires. Rares sont les privilégiés qui ont le droit de pénétrer dans son atelier. Parmi eux, Lane, son ombrageux apprenti et Ben, un brillant étudiant en sciences. Tous deux défendent farouchement Tulman par dévouement mais aussi parce qu’il fait vivre sur son domaine des centaines de personnes qu’il a arrachées à la misère. Bien vite, Katharine doute : l’héritage familial mérite-t-il qu’on y sacrifie son oncle et les familles qu’il protège ?

Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai voulu lire ce roman sans finalement me décider en sa faveur. Le mix entre steampunk et historique m'avait persuadé d'y jeter un œil, mais c'est seulement plusieurs années après qu'il ait rejoint ma pile à lire que je l'ai sorti.


Je laisse toujours passer plusieurs dizaines de pages, généralement une centaine, avant de me demander si je continue ou non ma lecture en cours. Le rythme lent d'un ouvrage ne me fait pas spécialement peur donc je n'ai pas paniqué en voyant celui de ce premier tome rester assez plat pendant un bon moment. Je me contentais d'ailleurs plutôt de ce que je lisais. J'étais intriguée par cette grande bâtisse qui porte le nom de Darkwind, par son propriétaire qui campe une sorte de savant fou ou encore par les choses un peu étranges qui arrivent à Katharine, l'héroïne. C'est davantage sur la durée que le rythme trouve sa limite, l'histoire finit par s'essouffler. La fin un peu plus dynamique et faisant la part belle aux révélations n'a rien changé au fait qu'il était trop tard pour réveiller mon intérêt qui s'était envolé un peu avant.

Mon intérêt a commencé à se carapater quand j'ai constaté que Katharine ne faisait pas grand-chose lorsqu'elle découvre qui lui arrive des choses bizarres. Elle trouve une solution pour limiter la casse, mais ne cherche pas réellement à comprendre ce qui se passe. Des événements qui se déroulent ils sont assez simples en tout cas ils ne sont pas incroyables et ne tiennent pas vraiment en haleine, même si une part de moi était plutôt satisfaite de ce qu'elle lisait. Comme écrit plus haut, il n'y a que dans les dernières pages qu'il faille espérer du concret. Le plus gros souci vient des relations entre les personnages qui ne sont pas suffisamment poussées. Je les ai trouvées trop justes et c'est dommage parce qu'il y a nombre de liens prometteurs que l'autrice tisse, mais elle ne va pas assez loin. En ce sens, sur la fin, les événements revêtent alors une moindre importance, en ayant des rôles trop peu consistants, les situations m'ont paru manquer de force. Sans y avoir été insensible, il y a des éléments qui font qu'on aimerait le meilleur pour tous les protagonistes, j'ai tout de même refermé le livre en me disant que je ne ressentais pas le besoin d'aller plus loin que cette aventure-ci.

L'autrice a certes su me rendre curieuse et me donner envie de pousser ma lecture jusqu'à la fin, je n'ai pas spécialement éprouvé un fort attrait pour les personnages qui, bien que dévoilant des qualités attractives, n'ont pas été suffisamment mis en valeur pour compter plus que nécessaire à mes yeux. J'ai plutôt aimé le décor qu'avait construit Sharon Cameron, un lieu immense, étrange recelant son lot d'énigmes, il y avait une vraie atmosphère et le côté automates ajoutait un joli plus à cette ambiance, sauf qu'encore une fois l'autrice n'a pas assez peaufiné les choses pour que le lecteur se sente dépaysé où prit en tenail par ce qu'elle décrivait. Il y a des tentatives, mais ça s'arrête là. Les événements qui se déroulent à la fin auraient pu changer la donne et si on ne peut reprocher à l'autrice d'avoir bien conclu son histoire, j'ai regretté la banalité ce que qu'elle racontait et n'ai pas été vraiment satisfaite par ce qu'elle amenait. Ce roman repose sur de bonnes idées, mais il manque de charme et de finitions.


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Dans la même série :
1. Mécanique infernale
2. Une étincelle dans la nuit
-Série terminée-

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...