Derniers articles/Billets sorties

SORTIES 2019 : ♠ Billet général => Aout - Septembre / J'ai lu => Aout - Septembre / Milady => Aout - Septembre

Mes derniers avis

       

mardi 10 septembre 2019

L'anti-magicien, tome 1 de Sebastien De Castell

Auteur : Sebastien De Castell
Titre VO : Spellslinger, book 1
Traduction : Laetitia Devaux
Genre : Fantasy - Young Adult
Edition : Gallimard Jeunesse
Parution : le 17 mai 2018
Pages : 447
Prix : 18 euros

*Commander sur amazon : L'Anti-Magicien, tome 1*


Kelen, 16 ans, est l'héritier d'une des grandes familles qui se disputent le trône de la cité. Il prépare son premier duel pour devenir mage. Mais ses pouvoirs ont disparu. Il doit ruser... ou tricher, quitte à risquer l'exil, voire pire. Ses seuls soutiens, deux acolytes explosifs : Furia, la vagabonde imprévisible et Rakis, un chacureuil féroce et acerbe.

J'ai l'impression que ce titre s'était fait un peu discret lorsqu'il était sortie en avril 2018. J'avais vu quelques avis positifs, mais rien de très probant non plus. C'est vraiment ces derniers mois que la série aura pris son envol, que j'en aurais le plus entendu parler. Sans avoir été foncièrement intriguée lors de sa parution, je suis contente que mon intérêt se soit enfin manifesté parce que j'ai beaucoup aimé ce premier tome. Je crois bien que je suis partie pour suivre une nouvelle grosse série, 6 ouvrages en tout ont été annoncés.


Mes avis sont sensiblement toujours construits de la même manière, je parle de l'histoire, des personnages et de l'univers, surtout pour les titres SFFF, dans des paragraphes qui sont généralement distincts. J'y évoque ce que j'ai aimé ou moins aimé et pas forcément dans l'ordre que je viens d'énoncer. Ce sont là, les principaux composants d'un récit, qui sont les plus importants pour moi et sur lesquels je centre mes remarques en tentant de les organiser au mieux.

Dans L'anti-magicien, mon avis sur l'histoire se résume à ce mot : prometteuse. On est dans un premier tome typiquement introductif, sans que ce terme ne soit à considérer négativement. L'intrigue n'est pas vraiment diversifiée, on est cantonné à un lieu restreint et les descriptions des décors sont quasi inexistantes, et il ne s'y passe pas grand-chose, rien d'extraordinaire quand on y regarde de plus près. L'essentiel consiste à nous présenter un univers et des personnages, l'auteur brodant autour tout au long de son premier tome.

Avec ce que je viens d'écrire, je ne vends clairement pas du rêve et pourtant. Jusqu'à maintenant, j'ai sciemment orienté mon avis sur ce chemin lisse, balayant toutes les paillettes qui s'y trouvaient et qui auraient pu vous donner envie de vous lancer, pour justement maintenant, mettre en avant les vrais points forts du récit. Finalement je voulais arriver avec la suite, à bien vous faire comprendre que le banal énoncé s'efface complètement grâce au travail qu'a fait l'auteur sur son univers, mais essentiellement sur celui réalisé sur ses personnages.


L'univers que Sebastien De Castell a mis en place est extrêmement accrocheur, simple à comprendre, il dévoile son potentiel et ses particularités tout au long de l'avancée du lecteur dans le récit. Sans un héros à part, qui dénote un peu par rapport à ce qu'on attend normalement d'un jeune aspirant magicien, ce que l'auteur développe n'aurait pas été aussi riche, ni aussi complet. Certes ce n'est pas cool pour Kelen, mais grâce à son rôle, on découvre de nombreux tenants et aboutissants par rapport au peuple dont il fait parti, et ce, de manière directe. Cela aurait peut-être eu moins d'impact avec un second rôle.

Le système de magie est très plaisant, mais ce n'est là qu'une partie (la plus importante certes) de ce que l'auteur offre dans ce tome 1. On sait qu'il existe d'autres peuples, bien différents de celui de Kelen, les quelques aperçus donnent envie de creuser la question, cet opus restant centré sur le pays dont est issu le héros. Dans tout ça le lecteur sera amené à croiser des bestioles spéciales, notamment un dénommé Rakis qui est... unique en son genre ? Oui on va dire ça.

L'auteur a parfaitement su mettre en avant son univers, en faisant bien plus que présenter des idées. Il a très bien su les intégrer à son récit en illustrant ce qu'il amenait, en les déployant parcimonieusement, sans en faire trop d'un coup, sans nous submerger. La cerise sur le gâteau c'est que ses personnages bouclent la boucle, ils sont tellement bien écrits qu'à leur tour, ils permettent aux idées amenées de mettre les fameuses paillettes déjà citées, dans les yeux du lecteur. Avant de passer à leur partie, plus haut j'avais écrit qu'il ne se passait pas grand-chose dans le roman, ce qui est le cas, mais quand même. Si l'action n'est pas prédominante, il se passe des choses tout de même très attirantes et intéressantes et la présence de quelques retournements bien envoyés est à noter. La plupart du temps l'intérêt du lecteur reste néanmoins éveillé grâce à la maîtrise dont a fait preuve l'auteur dans le déroulé de son roman et dans l'attention accordée à certains de ses principaux.


Kelen est un héros que j'ai eu plaisir à suivre. Il est intelligent, réfléchit et plein de ressources, ce qui ne l'empêche pas de commettre de nombreux impairs. Sa capacité à retourner une situation, ou à cerner rapidement les choses, en fait un personnage franchement réussi et hyper plaisant à découvrir. Il y a peu de personnages foncièrement importants, Rakis en est un (mais lui reste spécial et n'apparaît pas tout de suite). L'une ressort cependant très bien, il s'agit de Furia, une femme qui n'a pas sa langue dans sa poche et c'est justement ce qui fait son charme. Pour ne rien gâcher c'est aussi une vraie tête brûlée.

Il y a donc plus de seconds que de premiers rôles, mais je dois dire qu'ils sont extrêmement bien composés. Les relations entre les personnages sont bien façonnées. Dans les bons où les moins bons moments, ils dégagent tous quelque chose de positif ou négatif, et marquent d'une façon ou d'une autre dans les situations décrites. C'est, pour moi, le gros point fort de ce premier tome, celui qui m'aura le plus impressionné. J'ai vraiment été conquise par le travail qui avait été fait de ce côté. La fin promet énormément, l'auteur ouvre d'autant plus le chant des possibles et j'avoue être très curieuse et avoir hâte de voir tout ce qui va pouvoir arriver à Kelen.


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Dans la même série :
1. L'anti-magicien
2. L'ombre au noir
3. L'ensorceleuse
4. L'abbaye d'ébène
5. Queenslayer
6. Crownbreaker
-Série terminée- 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...