Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 07/12/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne =>  / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Octobre-Novembre / ♠ J'ai lu => OctobreNovembre / ♠ Milady => OctobreNovembre / ♠ Milady romance => OctobreNovembre / ♠ Pocket Jeunesse => Octobre - Novembre / ♠ Autres sorties => Sorties Octobre

Mes derniers avis

      

mardi 20 décembre 2011

Mal Morts

Auteur : Jean-Marc Ligny
Genre : fantastique, jeunesse
Edition : L'atalante
Parution : 23 septembre 2010
Pages : 279
Prix : 12 euros 


Résumé:
*J'ai coupé volontairement le résumé qui en disait selon moi trop*
Élodie est une jeune fille douée d’une étrange faculté… elle attire des fantômes qui se nourrissent d’elle. Et elle est épuisée par ce combat, au point de ne plus savoir qui va la tuer au juste : ses parents, la clinique ou les morts… Sans doute les trois à la fois.Une seule chose pourrait l’aider à sortir de cet enfer : l’Amour.




Mon avis:
En flânant en bibliothèque, je suis tombée sur ce titre déjà aperçu sur quelques blogs sans forcément vouloir le lire si vite, et en lisant le résumé je me suis dit pourquoi pas.

Elodie voit depuis qu'elle est toute petite des fantômes ou les Mal-Morts, des personnes ayant trouvé la mort brutalement. En plus de les voir elle les attire et ils en ont après son énergie vitale. La jeune fille tente de survivre tant bien que mal mais ce n'est pas toujours évident. Ses parents inquiets ne croit pas à son histoire et vont devoir la faire suivre en institut spécialisé.

J'ai adoré la quatrième de couverture mais je met tout de suite le holà car elle évoque une rencontre amoureuse avec un chanteur qui n'arrive qu'à plus de 200 pages. Sachant que le livre en compte 279 je trouve que cette promesse arrive tard. Les pages d'avant concernent le don d'Elodie et son hospitalisation. Cela provoque une sorte de coupure lorsque la rencontre a enfin lieu qui va laisser tout l'aspect fantastique de côté. C'est un peu déstabilisant et j'ai eu l'impression qu'on partait sur autre chose pour oublier les morts ce qui en quand même quasiment le cas. Le résumé est mal adapté au livre et sachant qu'il aide souvent à l'achat surtout pour un auteur qu'on a jamais lu c'est dommage.

Tout ce qui va concerner la mal être d'Elodie, ses difficultés dans sa vie de tous les jours, sa solitude amicale mais également familiale et son entrée en institut spécialisé est touchant. Je me suis rapidement prise d'affection pour cette jeune fille qui subit car elle n'a pas le choix. Elle est démunie car personne ne la croît et certainement pas ses parents qui la jugent folle et qui se rangent du côté de l'avis des spécialistes. On se sent aussi pris au piège qu'elle, voulant la secourir mais se contentant d'être spectateurs. Quand les choses vont finir pas évoluer, l'aide tant attendue ou espérée fait plaisir à voir et enfin le sourire revient pour nous lecteur. C'est une histoire qui vous prend au cœur et qui révolte face à la vie que mène Elodie.

Mais patatra, quant arrive la rencontre il y a comme une accélération dans la narration. Au début le temps est pris de nous conter les évènements, alors que passé la 200ème page c'est soudain, ça manque de contenu. Les sentiments dépeint vont vite, non du côté d'Elodie mais d'Orfan, le chanteur dont elle tombe amoureuse. C'est étrange car lui aussi à des secrets qui lui sont propre comme celui d'Elodie qui je le rappel voit les morts. Encore une fois son histoire à lui est déballée à la fin dans une précipitation qui manque de finesse et qui m'a dérangé.

Je ne suis pas fan des fins ouvertes mais les explications qui surviennent ne me conviennent pas du tout. Je n'ai pas eu des réponses claires sur le don d'Elodie ce qui est en soi pas génial. Mais en refermant le livre je me suis dit : « Ok mais en gros ça veut dire quoi, ils deviennent quoi nos personnages là ». Traduction c'est pas bon du tout. Si vous êtes amenés à le lire, je serais curieuse d'avoir votre ressenti sur les dernières pages.

Dernier mots sur les personnages qui m'ont bien plu. Je n'ai pu m'empêcher d'adorer Elodie, ainsi qu'une policière et une infirmière qui vont bien l'aider. Ces deux femmes font plaisir à voir, elles sont gentilles et ont le cœur sur la main.
Les parents de le jeune fille sont quant à eux sur la réserve. Lle père suit sa femme qui a le dernier mot même si il à tendance à croire un peu plus sa fille. Bien qu'il est des doutes, forcément on ne peut pas lui en vouloir de ne pas croire en l'histoire d'Elodie, il est bien moins énervant que sa femme. Mais heureusement qu'il va plus tard donner plus souvent de la voix. Et donc, la mère de la demoiselle elle, est bonne à prendre des baffes, elle est insupportable, elle m'a fortement agacée et ce n'est pas peu de le dire.
Je termine quand même sur Orfan juste pour dire qu'on ne le voit pas assez et qu'il aurait mérité plus d'ampleur car c'est un garçon agréable à suivre.

Un récit qui trouve plus son charme dans sa première moitié environ. Le fantastique étant bien admis dans le récit pour se faire presque oublier sur la fin. Bien que l'amour pointe son nez par la suite, cela manque de développement pour moi. Et la fin ouverte ne m'a pas convaincue. En bref, un roman qu'il est difficile de conseiller vu les sentiments partagés qu'il m'a procuré.

Ma note : 7/10
Retrouvez les avis de : Melisende et d'autres sur la fiche BBM de LA.
Logo Livraddict

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.