Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/09/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne =>  / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Octobre-Novembre / ♠ J'ai lu => OctobreNovembre / ♠ Milady => OctobreNovembre / ♠ Milady romance => OctobreNovembre / ♠ Pocket Jeunesse => Octobre - Novembre / ♠ Autres sorties => Sorties Octobre

Mes derniers avis

       

mardi 17 mai 2016

Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens

Auteur : Becky Albertalli
Titre VO : Simon vs the homo sapiens agenda
Traduction : Mathilde Tamae-Bouhon
Genre : Roman
Edition : Hachette
Parution : le 15 avril 2015
Pages : 315
Prix : 16.90 euros

*Commander sur amazon : Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens*

Résumé :
Simon Spier, 16 ans, est gay. Personne n’est au courant. Les seuls moments où il est vraiment lui-même, c’est bien à l’abri derrière l’écran de son ordinateur. C’est sur un chat qu’il a « rencontré » Blue. Il ne sait pas grand-chose de lui. Simplement :
1/ Ils fréquentent le même lycée.
2/ Blue est irrésistible.
3/ Il l’apprécie énormément. (Pour être tout à fait honnête, Simon commence même à être un peu accro.)
Simon commet alors une erreur monumentale : il oublie de fermer sa session sur l’ordi du lycée. Résultat ? Martin, un de ses camarades de classe, sait désormais que Simon est gay. Soit Simon lui arrange un coup avec sa meilleure amie, soit Marin révèle son secret à la terre entière. Problème réglé ? Pas si sûr…
Mon avis :
Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens est un roman que j'ai emprunté à la médiathèque et que j'ai failli ne pas lire. J'ai beaucoup de romans en attentes chez moi, pourtant je ne peux m'empêcher d'en prendre quand je vais en médiathèque et, le fait de travailler dans ce genre d'endroit n'aide pas non plus à résister. Souvent, je les prends et je les rends sans les avoir lus, je me dis qu'avec ma grosse PAL, ce n'est pas raisonnable, mais pour cette fois, j'ai eu raison de faire cet écart. Et, même en me décidant à le lire, j'étais partie défaitiste, pensant que je n'allais pas accrocher. Je ne pouvais pas plus me tromper.


Ce roman parle d’homosexualité. J'ai déjà lu des ouvrages avec des personnages étant attirés par des personnes du même sexe qu'eux, mais c'est le tout premier que je lis avec un personnage principal dans cette situation. Cela fait un petit moment que j'ai le souhait de lire un livre avec ce genre de relation au premier plan, de voir également ce que ça donne dans une pure romance, mais je n'arrivais jamais à sauter le pas. Si je suis une personne ouverte, (je pars du principe que chacun a le droit d'aimer qui il veut, tant qu'il est heureux, je n'ai pas à juger ses préférences, comme pour tout dans la vie) et que je n'ai aucun problème avec tout ça, je ne me sens pas encore tout à fait à l'aise. Je n'ai dans mon entourage poche que des hétéros et je n'ai pas l'habitude de voir autour de moi des hommes en couple avec des hommes ou des femmes avec des femmes. Je vous avoue que c'est comme pour tout chez moi, quand je ne connais pas bien quelque chose, ça m'effraie la plupart du temps. Ici je n'en suis pas à ce point, mais vous comprenez l'idée, j'espère. Et donc même si je connais des personnes qui sont homosexuelles, connaître et côtoyer est différent.

J'ai vraiment pris ce roman comme une sorte de challenge, même si pas complètement, une mise à l'épreuve pour voir comment j'allais réagir à une histoire qui allait mettre des mots sur une relation à laquelle j'avais été si peu confrontée. Je ne partais pas fermé du tout, je restais curieuse et si ça n'avait pas été avec ce roman, j'en ai dans ma PAL avec des relations homosexuelles, ça aurait été avec un autre. Les mots peuvent être puissants, ils peuvent faire ressentir tellement que je me suis dit que c'était un bon moyen de voir si j'allais ressentir quelque chose de positif, ou non. Bien sur si je n'accrochais pas, ça ne changerait pas le fait d'accepter de voir les gens aimer qui ils souhaitent. Après ce blabla un peu hors avis, qui je l'espère n'a pas été mal pris parce que ce n'était pas le but, voyons ce que j'ai pensé de ce roman.


Le résumé que j'avais lu correspond au tout premier chapitre, un bon point donc, et du coup on est vite lancé dans le vif du sujet. La première chose qui m'a frappée, c'est la réaction de Simon face au chantage qu'il subit. Il a un regard très objectif et il analyse très vite les pour et les contres d'accepter, ou non, l'ultimatum auquel il se retrouve confronté. Dans tout le roman il a cette capacité à mesurer le positif et le négatif sur ce qui lui arrive. C'est un garçon réfléchi qui même s'il n'est pas d'accord accepte les points de vue des gens ou les conséquences de ses actes. Il a plus que conscience que ses préférences sexuelles peuvent poser des soucis, que tout le monde n'est pas ouvert. Même avec cette partie de sa vie, la vision qu'il a des choses est absolument incroyable. C'est un jeune homme que j'ai trouvé très attachant et très touchant, j'ai adoré le suivre tout au long du roman.

Son entourage est à l'image de ce héros sans commune mesure, ils sont tout aussi intéressants et touchants que l'est Simon. Sa famille est un brin décalée, ce qui donnera lieu à des moments quelque peu épiques. Ses amis sont aussi très plaisants et si finalement il y a pas mal de personnages secondaires qui gravitent autour du héros, chacun à sa juste place, son importance dans le récit, son implication dans ce que vit Simon et surtout son comportement après son coming out. Même des personnages tiers ont une part non négligeable dans ce qui va le toucher.

Les différents sujets abordés par l'auteure sont criants d'humilité, mais c'est surtout la façon dont elle traite l’homosexualité qui m'a plu. Elle n'en fait pas une histoire compliquée, elle n'en fait pas des tonnes. Non, tout est tellement simple et coule de source. Comme je l'ai dit au début de ce paragraphe, plusieurs sujets sont traités, il n'y a pas que le fait que Simon soit gay, bien que ça reste le sujet central du récit vu que tout est lié. Mais qu'importe ce qui arrive, même les problématiques importantes sont traitées avec beaucoup de justesse, la personnalité de Simon contribuant grandement à rendre les choses simples. On aurait pu vite tomber dans une histoire torturée, à grand renfort de drame et ce n'est pas le cas. J'ai aimé ce parti prit et j'ai trouvé que l'auteure était parvenue à transmettre un maximum de choses en nous racontant l'essentiel et en le faisant bien.

La relation de Simon était ce qui me laissait le plus d'appréhension. Pour l'essentiel du roman, on ne sait pas qui le fait craquer. Ce jeu autour de Blue rend le livre prenant et le dynamise encore plus parce qu'on a envie de savoir qui il est vraiment. Déjà que l'ouvrage se lit vite, avec cette inconnue, on est davantage pris dans les mails du filet de l'auteure. Une fois que les masques tombent, ce que va vivre Simon est passé tout seul. Les échanges qu'il avait avec Blue tout au long du livre donnaient un avant-goût de leur histoire, en plus d'aborder leurs difficultés dans leur vie surtout face à leur préférence, mais ils pouvaient aussi être légers et drôles. Mais une fois la relation réellement lancée, c'est devenu tout autre. Les voir face à face, se parler, se toucher, on était au cœur de l'essentiel. Je suis entrée avec tellement de facilité dans leur histoire, j'ai trouvé ça adorable, tendre et ça m'a fait craquer. Les événements des dernières pages m'ont beaucoup émue et pas seulement pour ce qui arrive à Simon. Mes yeux se sont voilés, les larmes ont failli couler, mais pas parce que ce qu'on me racontait était triste, juste parce que j'étais heureuse de ce que je lisais et je n'y ai pas été insensible du tout.


Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens est un roman qui parle d'homosexualité avec légèreté et avec tendresse, en évitant de tomber dans le drame. Ce qui arrive à Simon n'est pas forcément facile, mais le caractère du jeune homme rend les choses très simples. Lui et les autres personnages m'ont énormément plu, toute une galerie de portraits défile et tous ont leur place dans l'histoire. Je ne pensais vraiment pas aimer autant ce roman, prendre autant de plaisir à suivre Simon, apprécier autant ce qui le touche, ce qu'il vit. J'ai été chamboulée vers la fin quand tout trouve une finalité. Entre les comportements et les histoires des uns et des autres, la pureté de la relation de Simon, j'ai eu les yeux qui piquaient d'émotion. Si je n'ai pas ouvert le livre des plus confiantes, je le referme en ayant eu la plus belle des surprises : un joli coup de cœur.


Coup de coeur
Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

12 commentaires:

  1. Presqu'un coup de cœur pour moi, heureuse qu'il t'ai tant plus, j'ai adoré Simon et sa vie pas si facile, il aurait tellement dû faire plus de bruit à sa sortie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai entendu du bien à un moment, mais pas forcément à sa sortie. Mais tu as raison, il n'a pas fait tant de bruit que ça.

      Supprimer
  2. Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens est un livre qui traîne dans ma pile à lire depuis quelques mois maintenant. C'est mon meilleur ami lui-même homosexuel qui me l'a prêté en précisant que je n'avais jamais lu un livre aussi fidèle à ses sentiments. Pourtant, je n'ai jamais trouvé la motivation pour le lire par peur d'être déçue comme je l'avais été pour d'autres lectures traitant du même sujet. Autant dire que ta chronique m'a complètement fait changer d'avis et m'a réellement donné envie d'enfin découvrir cette histoire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est compréhensible, d'autant plus quand c'est sur recommandation d'un ami. Je suis contente d'avoir débloqué la chose et j'espère que tu l'apprécieras autant que moi ce roman :D

      Supprimer
  3. une chance que tu l'as lu finalement... T'imagine, tu serais passé à côté d'un coup de coeur. pour ma part, il est dans ma PAL! Bien hâte de le sortir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment passé à deux doigts que je le rende ^^ Après je ne sais pas si je l'aurai finalement lu et oui je serais passée à côté d'une belle claque.

      Supprimer
  4. Comme toi au début, ce livre ne me disait pas grand chose... Mais ton avis donne assurément envie de découvrir ce roman :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup. Je suis contente d'arriver à donner envie, surtout pour ce livre.

      Supprimer
  5. Hello! (:
    ça me dirait bien de le lire du coup (Hop, wishlist infinie! x) ).
    Je ne sais pas du tout si tu as lu ce livre, au vu de ton discours pré-avis je ne pense pas, mais peut-être que Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers pourrait te plaire. ^^
    J'étais partie sceptique et au final, le ressenti que j'en ai eu se rapproche beaucoup du tien sur le livre que tu nous présentes. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non pas lu, mais plus parce que je veux absolument le lire en VO. Je l'avais commencé, mais par manque de temps et n'ayant pas bien de facilités à lire en anglais, je l'avais reposé.

      Supprimer
  6. Je t'ai nominé au dragon Loyalty Award, bien sûr tu n'es pas obligé de répondre mais ça peut être sympa.
    Le lien : http://aliceluila.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne fais quasiement pas de tags ^^, en fait il y en peu ou je me dis que oui ça peut être sympa de la faire.
      Evidemment je te remercie d'avoir pensé à moi :D

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.