Derniers articles/Billets sorties

*** MAJ du planning général des sorties (le 04/09/17) *** / SORTIES : ♠ Bragelonne => Septembre / ♠ Chat Noir 2017 / ♠ Hachette/Black Moon => Juillet-Août-Septembre / ♠ J'ai lu => Septembre / ♠ Milady => Septembre / ♠ Milady romance => Septembre / ♠ Pocket Jeunesse => Septembre / ♠ Autres sorties => Sorties Septembre [41]

Mes derniers avis

      

mardi 24 mai 2016

Elia, la passeuse d'âmes, tome 1

Auteur : Marie Vareille
Couverture : Alexande Chaudret
Genre : Dystopie - Young Adult
Edition : Pocket Jeunesse
Parution : le 4 mai 2016
Pages : 317
Prix : 16.90 euros

*Commander sur amazon : Elia, la passeuse d'âmes, tome 1*
*Le livre chez PKJ*

Résumé :
Elia vit dans une dictature divisée en deux catégories : l’élite, les Kornésiens, et la classe exploitée, réduite en esclavage : les Nosoba. Elia est une Kornésienne. À quinze ans à peine, elle exerce en tant que passeuse d’âmes à l’hôpital de la capitale du pays : elle euthanasie tous ceux qui seraient considérés comme inutiles ou dangereux pour la communauté. Un jour, un jeune Nosoba, de la caste des intouchables parvient à la convaincre de l'aider à s’échapper, alors même qu'elle avait ordre de l'exécuter. Accusée de trahison, Elia s'enfuit...
Mon avis :
Je me suis carrément trompée. Avec cette couverture je pensais embarquer dans un roman de fantasy et on est carrément dans de la dystopie. Pour le coup niveau couverture on est loin de coller à ce qui se fait habituellement dans le genre (ce qui n'est pas forcément un défaut ^^). Ceci dit, elle représente bien l'héroïne et une ambiance omniprésente dans l'histoire.


En m'attendant à un tout autre genre d'histoire, quand j'ai constaté que je me trompais complètement, tout ce que j'avais imaginé ne valait plus grand-chose ^^. Adorant les dystopies, je n'ai pas été déçue de retrouver ce genre littéraire, la surprise fut donc très bonne. Dès les premières pages on se rend compte des injustices qui gouvernent les habitants de Tasma. Comme toute bonne dystopie, les habitants vivent sous le joug de règles sévères, voire impitoyables lorsqu'on fait partie des castes les moins chanceuses ou les moins bien loties. Il y a donc des habitants pour qui ces règles ne sont guère embêtantes, qui s'y conforment avec une obéissance tout aveuglante et il y a ceux qui souffrent continuellement. Ces derniers sont exploités de la pire des manières, ils sont maltraités et ne sont même pas considérés comme des humains.

Marie Vareille a construit un monde très simple à aborder, qui ne souffre pas de chichis et qui manque peut-être d'originalité, mais qui procure au lecteur tout ce qu'il faut pour prendre part à cette aventure. J'ai beaucoup aimé ce qu'elle a développé, tout est simple à comprendre, l'essentiel est là et on a tout loisir de constater les dérives d'un monde, d'un système mis en place après une catastrophe d'envergure. L'auteure a donc très bien su mettre en avant sa mythologie aussi simple soit-elle et il y a quand même de très bonnes idées disséminées tout au long de l'histoire.


Du haut de ses 317 pages, le récit n'est pas très long et aurait pu souffrir de raccourcis et autres précipitations, mais ce que l'auteure propose est, encore une fois, suffisant. L'histoire va à l'essentiel, mais elle le fait bien. Il y a de l'action, des retournements, des passages narratifs intéressants, bref l'intrigue est dynamique et elle se lit avec une étonnante facilité. Je n'ai eu aucun mal à avancer, j'ai été prise par ce qu'on me proposait dès les premières pages et tout au long de cette aventure, j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre Elia et ses compagnons.

Justement parlons-en des personnages. C'est peut-être le seul point qui aurait mérité plus de développement, même si encore une fois Marie Vareille a monté des rôles très attrayants en l'état. Elia est une héroïne qui m'a plu, bien que parfois sa naïveté lui joue des tours. Après elle assume ses actes, ses maladresses comme ses mauvaises décisions et c'est une héroïne qui a tout le potentiel d'évoluer et de devenir hyper badass. Elle en prend bien le chemin et déjà pour ce qu'elle offre, c'est du tout bon. Les seconds rôles sont tout aussi prometteurs qu'Elia. Chacun des personnages qui l'entourent dispose de compétences qui lui sont propres, de traits de caractère qui les distingue les uns des autres. On peut dire qu'elle est bien épaulée et j'ai hâte de les retrouver dans le tome 2 pour pouvoir les apprécier davantage. On reste encore en surface pour ces derniers, mais ce qu'ils montrent est vraiment plein de promesses. D'ailleurs les dernières pages le sont et si ce premier tome fait figure d'introduction, pour une mise en bouche, il n'y a pas de quoi rester sur sa faim.


Elia, la passeuse d'âmes est le premier tome d'une série dystopique qui est des plus efficaces. Moi qui aime l'originalité, ici je n'ai rien à reprocher à la simplicité de mise dans ce roman. Quand c'est bien fait, que tous les ingrédients composant une bonne histoire sont réunis, c'est l'essentiel. J'ai aimé ce qui m'avait été proposé dans ce tome 1, des personnages qui sont prometteurs en passant par l'intrigue que j'ai trouvée dynamique et prenante, je ressors de cette lecture enchantée et plus que désireuse de lire la suite qui devrait offrir un contenu encore plus dangereux que ce qu'on découvre dans ce tome-ci.


Une très bonne lecture
Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Dans la même série :
1. Elia, la passeuse d'âmes
2. ???

**************************************

11 commentaires:

  1. Il pourrait vraiment bien me plaire :D

    RépondreSupprimer
  2. La couverture me fait vraiment craquer... Je l'adore! Elle donne un ambiance gore un peu je trouve. Un avis qui m'a conquise :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gore ? Même un peu, on ne voit pas la même chose :p Mais je t'ai convaincu, tant mieux et c'est l'essentiel :D

      Supprimer
  3. Comme toi, je pensais qu'avec cette couverture, c'était un roman fantasy ^^. Mais, ce livre me tente toujours quand même :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf parce qu'il est vraiment bien ^^ Je sais que pour certains le genre dystopique ne passe plus...

      Supprimer
  4. Je partage complètement ton avis ! A propos du tome 2, je crois que Marie Vareille a annoncé sur Twitter qu'il sortirait au printemps 2017.

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ton avis très complet qui me replonge dans ma lecture. J'ai eu un coup de coeur pour ce roman. J'apprécie beaucoup cet auteur et je trouve courage de tenter un autre genre. J'ai hâte de lire la suite. Bonne continuation à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement asez peu d'auteurs écrivent dans des genres différents et assez peu réussissent à faire aussi bien en se diversifiant ^^

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.