Derniers articles/Billets sorties

SORTIES 2020 : ♠ Jeunesse et YA => Août /  SFFF => Août

Mes derniers avis

       

samedi 18 juillet 2020

I love you so mochi de Sarah Kuhn

Auteur : Sarah Kuhn
Titre VO : I loe you so mochi
Traduction : Camille Cosson
Genre : Roman - Young Adult
Edition : Fleurus
Parution : le 10 janvier 2020
Pages : 369 pages
Prix : 16.90 euros

*Commander sur amazon : I love you so mochi*


Kimiko, jeune Californienne d'origine japonaise, prépare son admission dans une université d'arts réputée.
Seulement, voilà : depuis plusieurs mois, elle est incapable de dessiner quoi que ce soit.
Malgré la peur grandissante de décevoir sa mère, qui ignore la crise qu'elle traverse, ses toiles restent désespérément blanches, au profit de créations plus récréatives, comme la robe en emballages de sucreries qu'elle a réalisée pour sa meilleure amie, Bex.
Alors, quand ses grands-parents restés au Japon l'invite à leur rendre visite, elle saute sur l'occasion pour se libérer de l'atmosphère étouffante qui a envahi la maison.
Arrivée sur place, elle a tôt fait de se perdre dans le dédale des rues de Kyoto.
Et c'est au détour d'une boutique de mochis, cette délicieuse pâtisserie aux couleurs du printemps, que Kimi fait la rencontre d'un jeune étudiant pas comme les autres, Akira, qui va se donner pour mission de l'aider à trouver sa voie...

Je n'ai pas beaucoup brillé au cours de l'édition 2020 du Spring Flower Challenge (bien que je m'en sois tirée honorablement) et I love you so mochi faisait partie de ces titres que je regrettais ne pas avoir lus à cette occasion.


J'étais très curieuse de découvrir ce roman qui se déroule au Japon. On y suit une jeune fille qui ne sait plus trop ce qu'elle veut faire après avoir arrêté de peindre. Alors que son avenir semblait tout tracé, cet aléa remettait tout en question. Suite à l'invitation de ses grands-parents maternels, Kimiko va se rendre au Japon et profiter de cette pause pour réfléchir à quelle voie prendre. C'est aussi l'occasion pour la demoiselle de découvrir ses origines, elle vit aux Etats-Unis et n'a jamais mis les pieds sur le sol nippon. Ce voyage était idéal en tout point.

I love you so mochi est un titre simple, sans prétention aucune, qui m'a notamment plu pour son aspect culturel. Aux côtés de Kimiko on entrevoit une partie du Japon, certaines de ces particularités et autres lieux connus ou non. L'épisode sur les compliments, sur la façon dont les Japonais les considèrent est, par certains côtés, marquant. Les découvertes sont de mise et même si à mon goût les descriptions sont un peu justes, le dépaysement est bel et bien présent. Le lecteur se sent plus ou moins immergé et c'est appréciable. Pour avoir lu d'autres ouvrages YA se déroulant au Japon (coucou Dernier été à Tokyo) et qui étaient des plus maigres sur ce plan-là, j'ai bien senti la différence avec celui de Sarah Kuhn.

Les passages qui ont eu le plus mon intérêt concernent ceux dans lesquels on y suit Kimiko et ses grands-parents. Et, ceux avec ses parents aussi dans une autre mesure. La façon dont ils se rapprochent, dont ils apprennent à se connaître, à s'apprivoiser était particulièrement plaisant. Le parcours personnel de l'héroïne, les enjeux qui pèsent sur elle en lien avec ses passions, rythme agréablement le récit et amène le lecteur à avoir des réflexions intéressantes. Une romance pointe le bout de son nez, je vous avoue que le personnage masculin a beau être chou, il ne m'a pas fait grand effet. La romance est pour moi un peu faible, on sent que ce n'était pas le point le plus important aux yeux de l'autrice, ou en tout cas c'est celui qu'elle maîtrise le moins. Néanmoins la dynamique entre Kimiko et Akira amène des situations adorables et mine de rien le jeune homme aide beaucoup l'héroïne à grandir.


Il n'y a rien de véritablement complexe dans I love you so mochi, mais le roman parvient à facilement embarquer le lecteur. Culturellement parlant il vaut le coup d'oeil, la vie personnelle de l'héroïne est fort attrayante à suivre et si la romance ne fait pas partie des points les plus réussis, elle parviendra à facilement satisfaire les jeunes lecteurs (ou ceux qui sont moins tatillons que moi ^^).


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

2 commentaires:

  1. J'ai découvert ce roman grâce à ta présentation dans le SFC ! Il me faisait super envie et je me suis lancée dans la lecture en VO (avec une couverture moins mignonne qu'en VF malheureusement). Je me réjouissais vraiment de redécouvrir Kyoto en littérature ! Au final, je suis un peu déçue de cette lecture, les descriptions des lieux et de la culture sont pas mal (je suis allée dans plusieurs endroits qui sont décrits, c'est vraiment sympa du coup de comparer !) mais j'en aurais aimé plus. L'histoire en elle-même est un peu surfaite je trouve, on devine assez vite la tournure que les événements vont prendre et il y a quand même quelques longueurs... Je n'ai pas eu le coup de coeur attendu et le livre a même trainé sur ma table avant que je ne le termine. :-(
    Si tu aimes le Japon, je te conseille vraiment Geisha d'Arthur Golden. Immersion garantie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rejoins assez dans ce que tu dis après pour le public cible c'est vraiment pas mal pour ce qui tourne autour du Japon et d'autres titres du même genre étaient plus faibles à ce niveau que ce roman de Sarak Kuhn.
      Pour l'histoire, d'une manière générale, l'ensemble est relativement simple oui.

      J'ai déjà lu Geisha, il y a des années, et j'avais beaucoup aimé.

      Supprimer

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...