dimanche 4 avril 2021

Dear Evan Hansen de Val Emmich

Auteur : Val Emmich
Titre VO : Dear Evan Hansen
Traduction : Pascale Jusforgues
Genre : Roman - Young Adult
Edition : Bayard Jeunesse
Parution : le 3 mars 2021
Pages : 423
Prix : 16.90 euros


Le lycée, de base, c'est l'angoisse. Et pour quelqu'un comme Evan, qui souffre d'anxiété sociale, c'est même carrément l'enfer. Sur les conseils de son psy, il s'écrit des lettres à lui-même. Mais lorsque Connor, la brute du lycée, lui en vole une, la vie d'Evan bascule. Car, quelques heures plus tard, Connor est retrouvé mort, avec la lettre sur lui.
Dès lors, tout le monde est persuadé qu'ils étaient meilleurs amis et Evan se retrouve au centre de l'attention du lycée... et de Zoé, la soeur de Connor, qu'il aime en secret. Pour la première fois, Evan se sent compris, apprécié, il se sent exister. Tout ce qu'il a à faire, c'est maintenir l'illusion.
J'aimais assez l'idée de base, je la trouvais porteuse et je demandais à voir ce qu'elle allait dévoiler. J'étais curieuse. C'est pour ça que j'ai voulu me lancer dans le roman de Val Emmich. En cours de route, j'ai appris que c'était la novélisation d'une comédie musicale portant le même nom.


En ouvrant ce livre, je savais dans quoi je m'embarquais. Je savais que l'histoire reposait sur un mensonge, un acte qui peut amener à bien des imbroglios, voire à quelque chose de plus grave. Je trouvais intéressant d'avoir un tel postulat de départ qui pouvait faire prendre aux personnages bien des chemins. Malheureusement pour moi, je n'ai pas adhéré à la manière dont le sujet avait été traité dans Dear Evan Hansen.

Certes, le roman de Val Emmich va bien plus loin qu'un mensonge, qui n'est là que pour servir de déclencheur, et si les événements qui suivent m'ont interpellé et plu dans l'ensemble, par la suite, j'ai trouvé que les situations racontées tiraient en longueur. Les différents sujets qui se dévoilent au fur et à mesure que l'on avance dans l'histoire, qui sont très loin d'être négligeables, ne sont pas traités d'une manière satisfaisante à mes yeux. J'ai trouvé que tout restait en surface, qu'on ne faisait qu'effleurer ce qui était important. L'ensemble de l'histoire ainsi que l'évolution des personnages sont lents et manquent de subtilité.

Je suis clairement passée à côté de l'essence même de ce roman, de ce qu'on a voulu sûrement dénoncer. C'est à peine si j'ai compris que ça s'était passé pour Connor, l'élève qu'on retrouve mort et qui va provoquer bien des bouleversements dans la vie d'Evan. Ce qui tourne autour de ce dernier fait partie de ce que je trouve trop peu approfondi. Les anxiétés d'Evan sont déjà plus probantes, mais je crois que je n'ai tout simplement pas accroché à ce personnage et je pense que c'est en grande partie parce que le voir s'embourber dans ses mensonges m'a fortement déplu. Et, des décisions qu'il prend suite à ça, des conséquences qui en découlent, je n'ai pas aimé comment cela avait été traité. Il y a des écrits avec lesquels on n'arrive tout simplement pas à avoir d'affinités et c'est ce qui s'est passé avec Dear Evan Hansen.

Pour conclure, j'aimerais aborder les dernières pages que j'ai par contre beaucoup aimé. Pour le coup, j'ai apprécié les messages qui s'y sont faufilés, les différences morales qui y transparaissent. Ce roman n'a pas vocation à nous montrer une réalité idéalisée, la fin en est le meilleur exemple pour moi. Alors même que tout le roman traite de thématiques importantes, ces dernières pages auront été plus marquantes que le reste pour moi.


Retrouvez d'autres avis sur la page bbm du livre :
Logo Livraddict

Vous pouvez soutenir le blog en commandant cet ouvrage sur amazon : Dear Evan Hansen

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de votre passage et de votre message. Je modère mes commentaires donc ils s'afficheront une fois validés.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...